octobre

14

Avis BD : Goldorak, le retour du héros culte aux Éditions Kana !

Par GohanBlog

Je pense qu’absolument tout le monde nés dans les années 80 à 90 connait Goldorak. Il a bercé des générations d’enfants, le générique peut rester en tête des heures et on a peut être tous possédé un moment chez soi un objet aux couleurs de la licence (je pense particulièrement au verre à moutarde que mon grand père avait haha). Bonne nouvelle, la licence est de retour ce 15 octobre 2021 aux éditions Kana (que vous connaissez pour leurs mangas) ! Seconde bonne nouvelle, c’est une œuvre 100% française, validée par Go Nagai, l’auteur de la licence. Au scénario nous allons retrouver Xavier Dorison et aux dessins plusieurs auteurs pour un mélange étonnant : Denis Bajram, Brice Cossu et Alexis Sentenac. Si vous êtes passionnés par le monde de la BD, vous allez clairement reconnaitre les noms, pour les autres, vous allez rapidement comprendre pourquoi Kana a décide de les associer.

©2017 Go Nagai / Dynamic Planning

Goldorak, un retour réussit ? 

Je ne suis pas forcement le plus grand fan de la licence, mais comme beaucoup de monde, je connais Goldorak, j’ai déjà vu des épisodes (2 années de diffusion, de 1978 à 1990, ça aide !) et j’ai entendu plus d’une fois le générique (plus de 3,5 millions de disques du générique vendus en France). Du coup découvrir cet univers à travers une BD est une première pour moi et que l’on soit clair : c’était très plaisant !

Nous découvrons que la guerre entre les forces de Véga et Goldorak est un lointain souvenir. Actarus et sa sœur sont repartis sur Euphor tandis qu’Alcor et Vénusia tentent de mener une vie normale. Jusqu’au jour où, issu des confins de l’espace, surgit le plus puissant des golgoths de la division ruine : Hydragon. Face à lui, l’armée japonaise en particulier ne peut clairement pas faire grand chose, les forces de Véga demandent une seule chose : tous les habitants du Japon ont sept jour pour quitter leur payes et laisser aux forces de Véga le contrôle total de l’archipel, si leurs exigences ne sont pas respectés, ils prendront plaisir à éliminer tout le monde. On sent clairement que ce ne sont pas uniquement des menaces. Il reste un seul espoir : retrouver le plus grand des géants… Goldorak. Mais il a longtemps était mis de côté, est-il encore en état de marche ? Comment l’équipe va t’elle s’en sortir, tout le monde a pris un minimum de l’âge et ne pensait plus devoir enfiler leurs costumes pour combattre les forces de Véga !

©2017 Go Nagai / Dynamic Planning

Un coup de cœur pour ce premier tome

Je décide clairement de pas trop vous en dévoiler, le but comme toujours, surtout à travers un premier tome comme celui-ci est de vous donner envie de découvrir l’histoire. Elle est intéressante, avec de nombreuses références pour les fans de la licence. Visuellement c’est un énorme coup de cœur, c’est vraiment sublime, que ce soit les décors, les personnages principaux ou secondaires mais surtout la colorisation. A la fin de ce premier tome d’ailleurs l’éditeur nous propose à travers les différents auteurs d’en découvrir plus sur les coulisses de la conception de ce premier tome : storyboard, retouches de différentes planches, interviews, petit mot des différents auteurs, la aussi c’est ultra plaisant ce genre de bonus. Ce premier tome de Goldorak est clairement une belle réussite ! La lecture est ultra plaisante, j’ai vraiment hâte de lire la suite.

Quelques planches :

©2017 Go Nagai / Dynamic Planning

Goldorak – Auteurs : Xavier Dorison(scénario) & Denis Bajram, Brice Cossu, Alexis Sentenac (dessins) & Yohan Guillo (coloriste)– Éditeur : Kana

Chaque tome est disponible au prix de 24,90 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome 1 : 17/ 20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.