septembre

16

Test Windbound, dès que le vent soufflera je repartira.

Par Stommy_Cop

Voilà un jeu que j’attendais avec impatience, Windbound à travers ses vidéos de gameplay m’avait clairement fait de l’œil. Il faut dire que c’est coloré et que par certains côtés cela fait penser à Zelda et étant fan de cette licence je ne pouvais pas m’y échapper. J’adore ce genre de jeu d’aventure et je trouve que cela manque sur la Nintendo Switch.  C’est donc tout content que je me suis lancé dans les péripéties de Kara et voir ou tout cela m’enverra à la force du vent.

Synopsis

Windbound va donc nous mettre dans la peau de Kara, une jeune guerrière séparée de sa tribu après un naufrage lié à l’attaque d’un monstre marin. Seule sur une île déserte, Kara va devoir apprendre à utiliser toutes les ressources qu’elle trouvera pour chasser, construire et naviguer entre les différentes îles d’un mystérieux archipel afin d’en percer les secrets et de trouver les séquelles d’une ancienne civilisation.

Premières impressions

Après une très jolie cinématique mettant en scène les mésaventures de Kara et expliquant pourquoi elle se retrouve sur une île qui semble déserte. Nous allons être mis dans une ambiance qui va surtout nous permettre une mise en bouche et d’apprendre le gameplay de Windbound. C’est une toute petite île ou le principal but sera de construire notre premier bateau pour espérer quitter les lieux. Ce qui peut choquer au premier abord c’est le manque de consistence sur l’île. C’est assez désertique et nous offre un océan à perte de vue avec à l’horizon d’autres îles qu’il faudra rejoindre on va vite le comprendre. Armée d’un couteau Kara va tuer les premières petites bêtes sauvages et récolter ses premières ressources pour atteindre ce premier objectif qui est de construire ce fameux bateau.

Mode de jeu

Windbound est un jeu d’aventure certes, mais surtout un jeu de survie également. Et pour le plaisir des joueurs deux modes de jeu sont proposés. Le premier mode va vous simplifier la vie pour vous les joueurs qui veulent profiter de l’aventure sans trop de difficultés. Alors je ne parle pas juste d’un réglage, mais bien d’un mode de jeu différent. Donc le premier mode règle effectivement la difficulté, mais va surtout diviser l’histoire en cinq chapitres et si vous perdez la vie, vous ne recommencerez qu’au début du dernier chapitre commencé et en gardant l’intégralité de votre inventaire. Après si vous vous sentez comme un vrai aventurier vous pouvez tenter le second mode qui lui relève la difficulté et surtout rend plus réel l’histoire, car si vous mourrez le jeu est terminé. Le décès est définitif est vous repartez du départ. L’inventaire est bien sur vidé à part certes objets spéciaux.

Gameplay

On est dans un open-world ou au départ vous n’aurez qu’un simple couteau pour vous défendre ou attaquer. Alors bien évidement tout cela va s’améliorer avec le temps et vous allez vous équiper d’arme de meilleure calibre comme d’un baton pointu, un lance-pierre et plus vous allez progresser et forcément vos armes seront de meilleures qualités. Mais pour cela il faudra récupérer des ressources elles aussi de meilleures qualités, mais surtout plus solide. Car si au début de Windbound vous aurez à vous battre contre des sangliers ou tuer des lapins pour leur viande et leur peau. Malheureusement les combats ne seront pas des plus facile et pas par leurs ennemis difficile à battre, mais plutôt dans le gameplay pas évident au corps a corps. Cela va manquer de fluidité et de précision ce qui ne sera pas le cas de votre moyen de navigation qui elle est le point fort de Windbound. Diriger votre bateau, qui n’aura de cesse d’être amélioré, sera un vrai plaisir tant tous les paramètres sont à prendre en compte. Poids, taille, météo et surtout l’état de la mer.

Conclusion

Fort de ses graphismes jolis dans son ensemble et son univers très tahitien, Windbound est un jeu de survie très intéressant et une bonne alternative à Zelda. Un peu faible en temps de jeu, il faut compter sept heures pour le finir, mais je vous invite à tester le mode vrai aventurier et on en reparlera. Je ne peux que vous le conseiller.

Ma note : 14/20

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.