septembre

24

Test Wasteland 3: Un RPG post apocalyptique mais sans surprise ?

Par Stommy_Cop

Wasteland est une grande licence dans l’univers des RPG et il a ouvert la voie vers les jeux post-apocalyptiques. Personnellement, je n’avais pas joué aux deux premiers jeux sorti en 1988 et 2014. Mais avec l’arrivé de Wasteland 3 mon regard a été attiré et je me suis intéressé par ce que Koch Média allait nous proposer. C’est donc avec plaisir que je me suis lancé dans l’aventure de ce nouveau RPG. Quels genres de surprise nous réserve t’il ?

Synopsis

Dans Wasteland 3, vous contrôlez une équipe de Rangers du Désert, hommes et femmes de loi dans un monde post-nucléaire, et tentez de faire renaître une société de ses cendres. Plus d’un siècle après la chute des bombes, vous menez une bataille perdue d’avance pour sauver votre terre natale: l’Arizona. C’est alors que le Patriarche autoproclamé vous contacte et vous promet son aide si vous accomplissez une mission qu’il ne peut confier qu’à une personne extérieure : libérez son pays de l’emprise de ses trois enfants sanguinaires.

Premières impressions

On dit souvent que la première impression est celle dont il faut se fier. J’aurais tendance à être d’accord, mais si je m’étais arrêté à ça je pense que Wasteland 3 aurait eu droit à un bon : Bref j’ai joué à… Car il faut le dire, d’entrer on est dans le bain et le feu de l’action à la limite de ne pas comprendre ce qui nous arrive. Mais on s’y retrouve très vite surtout quand on a l’habitude des RPG tactical au tour par tour. On se retrouve à la tête d’une équipe de ranger ou il faudra gagner une première bataille. On constate de suite le style rétro des RPG avec sa vue isométrique qui a depuis longtemps fait ses preuves. Mais avant tout cela il faudra constituer votre binôme de choc. Du tout fait ou alors de créer de toutes pièces vos personnages.

Gameplay

Bon je vous rassure Wasteland 3 nous offre un joli tutoriel qui va vite vous mettre le pied à l’étrier. Vous allez vite comprendre ce qu’on attend de vous et le gameplay n’aura plus de secret pour vous. Tout est assez simple au final, les menus sont intuitifs et logiques, le menu nous offre trois onglets distincts pour gérer vos personnages. Perks, Skills et Attributs. Vous pourrez améliorer vos personnages, comme dans tout RPG qui se respecte, sous différentes catégories comme l’intelligence, son aptitude à améliorer ses armes et bien sur la force. Après cela reste du classique dans le gameplay au tour par tour avec la possibilité de placer ses troupes sur le terrain pour préparer ses attaques ou se défendre. Aucune surprise.

Ambiance

C’est quand-même tout un univers qu’on nous propose dans Wasteland 3, une ambiance post-apocalyptique, mais saupoudré d’humour. Et quand je dis saupoudré je pèse mes mots car c’est vraiment bourré d’humour. Et tout le monde s’envoie chier ou explose dans une gerbe de sang. Et tout ça sous des graphismes très jolis et propres. C’est vraiment du bon travail. Les effets de lumières sont de toutes beautés et l’histoire tient totalement la route et on est happé par celle-ci. Tout fonctionne parfaitement et on aime dans Wasteland 3 se retrouver dans cette ambiance glaciale post-apocalyptique. Et ça tombe bien car la durée de vie va vous amener à plus de quarante heures de jeu.

Conclusion

Fort de sa direction artistique et de son ambiance très humour glacial, Wasteland 3 même s’il ne propose pas de réel surprise, il nous propose une très belle histoire qui vous tiendra en haleine un bon bout de temps.

Ma note : 15/20

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.