avril

06

Test Pilotwings Resort

Par GohanBlog

Si vous avez eu le plaisir de découvrir Pilotwings sur Nintendo 64, vous allez prendre plaisir avec ce nouvel épisode également ! Nintendo a décidé cette année de nous sortir de nouveau cette licence, avec quelques ajouts bien sympa et évidemment la 3D.

Graphismes :

On est bercé dans un univers Nintendo, c’est a dire qu’on retrouve les Mii, et leurs graphismes. Un jeu qui n’exploite donc pas du tout entièrement la 3DS, mais c’est son style et on aime ou on aime pas, moi j’apprécie ca colle a l’univers et c’est le principale. Le jeu en lui même est très coloré, fluide, un environnement agréable a survoler a l’aide de 6 machines différentes, et oui les 3 principales se décline en faite. Et la 3D ? Un jeu qui l’exploite mais sans grande surprise, j’ai encore du mal à être surpris par cette 3D, le jeu s’est l’exploité mais pas assez à mon gout, seul le personnage et sa machine est en 3D, le reste du décor se fond encore dans une fausse 3D.

Bande son :

Il est parfois difficile de juger une bande son d’un jeu surtout quand celle ci n’est en rien extraordinaire, et c’est le cas, on retrouve tout au long du jeu des mélodies  » salle d’attente », agréable au début, mais très rapidement lassante, je demande toujours la même chose aux éditeurs dans ce cas ci .. pouvoir utiliser notre propre bande son !

Jouabilité :

On retrouve dans ce jeu principalement deux modes, l’un appelé Missions, et l’autre mode libre, je pense que vous savez faire la différence rapidement ?! On a le droit à 5 niveaux de difficultés, pour passer d’un niveau à un autre il faut avoir un nombre d’étoiles, ce nombre d’étoiles se gagne dans chaque mission (3 maximums). Le principe est simple mais terriblement addictif, le hardcore gamer voudra à tout prix avoir 3 étoiles partout, et croyez moi le défit est présent puisque certains véhicules sont plus difficile à magner que d’autres. Les courses sont assez prenantes, et on accroche rapidement à ce style, malheureusement le mode mission se finit très rapidement (environ 2h). Il reste tout de même le mode libre qui se révèle intéressant, mais moins addictif, vu qu’il y a plus ce but précis d’avoir les étoiles. On y prendra plaisir à dénicher des items et des images pour sa galerie !


En résumé :

Pilotwings resorts est un jeu qui devient très rapidement addictif, avec un gameplay simple et riche a la fois et une difficulté qui ne cesse d’augmenter. Le mode libre viendra rallonger la faible durée de vie du mode mission qui pourtant est très intéressant. Dommage on ne retrouve aucun mode multijoueurs. C’est tout de même un petit coup de cœur, j’ai passé d’excellent moment à essayer de décrocher à tout prix les 3 étoiles dans certaines missions.

Les + :

  • On aime ou on aime pas, mais moi j’aime
  • Le gameplay, simple mais drôlement addictif !

Les – :

  • Durée de vie trop courte
  • Une bande son inintéressante

Ma note : 15 /20

0 réponse à “Test Pilotwings Resort”

  1. maspalio dit :

    à mon sens le seul jeu qui mérite l’achat avec une 3DS.
    Merci pour le test poto

  2. Belorom dit :

    J’ai essayé vite fait à Micromania c’est pas trop mal

  3. DarKynou dit :

    C’est dommage,au vu de la critique il a l’air chouette,
    mais moi je suis pas fan de pilotwings

  4. tjotjo dit :

    Mouai pareil j’ai essayer mais je pense qu’il va souffrir d’un manque de rejouabilité ?!

  5. MrLichi dit :

    A vrai dire je connaissais que de nom, mais le jeu à plutôt l’air sympa

  6. MartYx13 dit :

    Ton 15 est fondé, je le comprend mais a mon gout il ne le mérite pas. Le contenu est beaucoup trop léger, c’est plus un mini-jeu qu’un jeu à 45€ !

  7. Fichi dit :

    J’ai beaucoup joué à la première version sur Super NES. Celui-ci me tentait bien mais devant les critiques assez négatives sur sa durée de vie, je pense que j’attendrais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.