Test PES 2016, le retour du roi ?

Le duel entre FIFA 16 vs PES 2016 est de plus en plus intense chaque année. Cette année est une année particulière pour Pro Evolution Soccer puisque la licence fête ses 20 ans, oui, 20 ans déjà ! J’ai rarement loupé un épisode de PES. Comme beaucoup de monde il y a une dizaine d’année je ne jurais que par cette licence, impossible de me faire jouer avec les touches FIFA et pire de jouer a un FIFA, c’était comme dire que j’aime l’OM. Impossible. Pourtant en 2007 lors du lancement de la console PS3 en Europe PES fait faux bond et dégringole dans les ventes mais aussi dans le coeur des supporters. La licence enchâine les mauvais jeux d’année en année et nous les fans, nous sommes obligés de partir vers la concurrence qui frappe fort avec un online stable et de nouveaux modes comme FUT. Cette année, c’est autre chose. FIFA commence a se reposer sur ses lauriers, PES lui commence a remonter la pente. Mais finalement que vaut vraiment PES 20016 ?

test PES 2016

PES 2016 le retour du roi ?

Pas encore non. Pour être franc je suis vraiment mitigé par ce jeu. J’adore vraiment beaucoup de choses comme les différents modes de jeu : la UEFA champions League (avec sa musique mythique <3), les différentes coupes (même si sincèrement, vous n’êtes pas nombreux à jouer aux coupes latines n’est-ce pas ?). Mais pour moi le meilleur mode, le mode le plus accrocheur reste La ligue des masters, un  mode mythique a la licence qui est toujours aussi riche en informations et en plaisir. Vous commencez en tant qu’entraîneur d’une équipe, votre objectif, gagner un maximum de match, monter d’une division, apporter du sang neuf mais pourquoi pas également gagner la ligue des champions ? J’ai commencé avec le PSG et j’ai terminé mon année au Barca, c’est magique ! Vous allez vraiment pouvoir réaliser vos rêves : amener des joueurs de différents horizons dans votre équipe, disputer les plus beaux matchs, les plus belles coupes. Le nombre d’informations est impressionnante, vous devez  vraiment tout gérer : le salaire des joueurs, négocier des joueurs en prêt ou vendre des remplaçants inutiles pour pouvoir acheter des vedettes (Roben <3)…

test pes 2016

Manette en main c’est comment PES 2016 ?

Pas mauvais du tout, plutôt bon même dans l’ensemble. Comme souvent sur PES j’aime beaucoup la prise en main, la possibilité de manier le joueur. C’est plus réaliste que sur FIFA, il ne suffit pas d’accélérer, d’aller tout droit au but et de marquer. Non, vous devez vraiment construire votre jeu. J’aime beaucoup les différentes animations, parfois, sans rien faire votre joueur va faire un geste technique sur une frappe, sur une passe, c’est beau et ça fait toujours plaisir. J’ai trouvé pourtant PES 2016 assez inégal dans son gameplay, au niveau offensif c’est un pur régal, vous allez pouvoir mettre un nombre de buts impressionnants (beaucoup trop même), j’ai d’ailleurs trouvé les gardiens limite inefficaces, le seul moment ou votre gardien va faire un arrêt c’est en 1 vs 1 si l’attaquant est a moins de 3 mètres ou sur des frappes à plus de 20 mètres. C’est rageant de se prendre 3 frappes cadrés = 3 buts, vraiment rageant. Le jeu est plutôt difficile défensivement. Ce que j’aime bien sur FIFA par exemple c’est de pouvoir imposer son physique, tirer le maillot, ici c’est pas le cas, votre seul remède ce sont les tacles. D’ailleurs, ils sont d’une précision redoutable ça fait plaisir, l’arbitre laisse quant à lui l’avantage facilement et ça c’est cool !

Au final PES 2016 c’est cool ?

Mais oui c’est cool, c’est pas parfait et c’est ça qui est rageant. Je regrette par exemple l’absence de certaines licences (voir London FC ou North London, c’est moche… mais il existe une solution, remplacer image par image les t-shirts, emblèmes, si vous avez de la patience…). Je regrette également le online un poil lent, sur FIFA il faut moins de 5 sec pour trouver un adversaire, pas sur PES 2016. Je regrette également les temps de chargements inégaux, parfois c’est ultra rapide, parfois ça charge et on se demande pourquoi ?! J’ai eu également l’impression d’avoir un gameplay différent en ligne, une prise en main moins facile, du coup il est encore moins facile de gagner mais c’est certainement une habitude à prendre. Enfin, dernier regret, une mise a jour des équipes et des joueurs tardives (1er octobre pour le online, 29 octobre pour le offline, c’est beaucoup trop tard :(). J’ai quelques regrets, mais j’ai squatté PES 2016 comme un fou ces dernières semaines ça prouve aussi que je prends mon pied en ligne (contre des potes, contre des inconnus mais aussi via le mode My Club, un mode auquel j’ai encore du mal à prendre du plaisir d’ailleurs) mais surtout offline avec la Ligue des Masters et les différentes coupes.

Terminons par le point qui est pour le plus impressionnant : le moteur graphique. Il fait clairement des merveilles, c’est rare, mais c’est terriblement plaisant de regarder les ralentis, c’est propre, très propre, vous allez reconnaître les joueurs vedettes et moins vedettes au premier coup d’oeil. C’est vraiment une réussite, bravo Konami pour cet épisode qui vaut vraiment le coup d’oeil.

Découvrez aussi   Gamescom 2013 : Les photos des babes
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

0 réponse

  1. De mon côté, je ne peux m’empêcher de sanctionner la MAJ des rosters. Je sais que la mode est aux jeux pas finit, mais là c’est hallucinant.
    Donc je vais attendre la première grosse promo. Tant pis pour eux (et puis Konami est mort, alors bon, pas de regrets…)

  2. Comment dire… Ce jeu est tout simplement une énorme blague.

    Vendre un produit au prix fort alors que celui n’étant pas fini (transferts) est totalement inacceptable.
    Ou se trouve l’arbitre ? Ce prendre taqué sur taqué etc et filer au but sans que ceci soit sanctionnés, gâche le plaisir de jouer.
    Je ne vous parle pas du pseudo gardien, inexistant lui aussi. Une frappe se transforme presque en but (3/4 en general) wooow quel realisme ! c’est dommage que je ne puisse pas retirer mon gardien qui ne sert à rien pour un joueur de champ, c’est dire.
    Et la vitesse du jeu, inadaptée elle non plus…

    Bref, je suis hyper déçu et très mécontent de cet opus à tel point que j’ai déjà revendu cette blague, ils ne sont pas près à me revoir…

Réseaux

Me contacter

contact.gohanblog[at]gmail.com

 

Nos partenaires

Coque Manga

Machine à sous manga

Cours de japonais en ligne