mai

21

Test Judgment : Un simple spin-off ou véritable licence ?

Par Stommy_Cop

Depuis un petit moment j’ai un peu abandonné la licence Yakuza, sorte de GTA-like. Pour moi elle n’apportait plus rien de neuf depuis longtemps et l’histoire des personnages ne m’intéressait plus du tout. A cet égard quand Judgment  est arrivé en 2019 sur PS4 il est donc tombé au mauvais moment pour moi. Mais au vu des retours sur ce spin-off je m’étais dit que j’avais peut-être raté un truc. Et voilà qu’il débarque directement sur la Xbox série X avec toutes les modifications graphiques attendue sur cette console. Etant en pénurie de jeu à ce moment là (Je vous parle très vite de Resident Evil Village….. <3<3<3), je me suis dis que c’était le bon moment pour le tester et retrouver de l’envie dans cet univers. Judgment apporte t’il du nouveau ou simple continuité ?

Synopsis

Nous allons incarner Takayuki Yagami, ancien avocat admiré pour être parvenu à faire acquitter Shinpei Okubo, alors accusé de meurtres en série, avant d’abandonner le barreau après avoir appris qu’Okubo a assassiné sa petite amie puis incendié son appartement. Trois ans après Yagami est devenu détective privé. Avec l’aide de Masaharu Kaito, un ancien yakuza qui travaille désormais pour lui, Yagami va devoir enquêter sur une affaire des plus sordides. Trois yakuza du clan Kyorei, originaire du Kansai, un clan rival du clan Tojo, ont été tués par un mystérieux tueur en série que Yagami. Le mode opératoire que ce dernier a effectué sur les trois victimes est identiques : leurs yeux ont été énucléés. Cette mystérieuse affaire semble avoir un lien de près ou de loin avec son passé d’avocat et plus particulièrement avec l’affaire Okubo qui a conduit à sa radiation trois ans auparavant.

Yakuza mon amour ?

J’ai clairement été stupéfait par la qualité des graphismes dans Judgment et cela dès le départ. On commence par une cinématique mettant en place l’histoire. Et on se dit que c’est beau pour ces passages du jeu. Et bien je dois dire que non. D’ailleurs on enchaine sur la première enquête avec Yak, qui sert de tuto, et à vrai dire c’est comme si on dirigeait une cinématique. Les rues sont vivantes, les PNJ sont bien là et de manière aléatoire pour la plupart. On a vraiment le sentiment d’être nous-même dans les rues et de regarder à droite et à gauche pour découvrir toutes ces couleurs et les animations. Et que dire de la modélisation des visages ? On commence vraiment à voir les possibilités des consoles next-gen et quand on sait que ce n’est que le début… J’ai totalement été bluffé et surtout surpris de ce côté là par Judgment. Je vous demande de regarder là ou vous mettez les pieds à travers Yak pour comprendre certains soucis de détails jusqu’au sol.

Gameplay

En ce qui concerne le gameplay de ces GTA-like j’ai souvent trouvé les personnages rigide et la maniabilité se faisait ressentir grandement. Néanmoins je dois avouer qu’un très bon travail a été effectué de ce côté là également. C’est très agréable de diriger son personnage à travers les rues et lors des combats. D’ailleurs cela reste une des choses qui est le plus important dans Judgment, les combats. Certes il y a de l’infiltration, mais au final cela reste sommaire et trop facile pour vraiment nous prendre au jeu. Néanmoins Judgment reste assez brouillon dans les combats et on se retrouve parfois un peu perdu lorsqu’il faut se battre. Certes ce n’est pas trop gênant et on s’y habitue rapidement, mais je trouve dommage d’avoir ce grain de sable dans Judgment qui m’emballe au fil des heures ou je mène mes enquêtes. Et finalement je découvre que tout n’est pas si simple dans ma quête pour restaurer mon honneur.

Scénario

Le point fort de Judgment et sans conteste son scénario finement ficelé. Non seulement il va vous surprendre mais il va vous passionner. Quand un jeu vidéo vous donne envie de le finir absolument c’est bon signe. Néanmoins Judgment nous offre aussi des quêtes secondaires qui ne sont pas à négliger pour le côté fun et prolonger le plaisir de jouer. Dans l’ensemble cela reste une bonne idée et vous apprendrai à créer des liens avec la population, mais on se rendra vite compte que c’est futile et n’apporte pas grand chose. Etant donné que c’est présent dans le jeu il faudrait à l’avenir et dans de potentielles suites approfondir ces missions annexes.

Conclusion

Finalement j’ai passé un excellent moment sur Judgment. L’univers ne m’avait pas manqué, néanmoins le retrouver à ce niveau de qualité m’a permis de reprendre du plaisir. Un très bon travail a été fait sur ce spin-off et il mérite toute votre attention. Et puis se faire un Out-run ou Virtua fighter 5 ça n’a pas de prix. Ma note 17/20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.