Test FIFA 23, un nouvel épisode plein d’espoir

Vous le savez peut-être je suis un grand fan de foot et de jeu de foot, FIFA 23 est donc l’une de mes plus grandes attentes dans l’année. Depuis toujours, j’y joue en réalité, j’étais complétement fan de PES sur ma PS2 et tout a basculé sur PS3, depuis je suis un joueur FIFA. Oui, chaque année, j’y joue des centaines d’heures, que ce soit seul, en ligne, en coop… J’y joue beaucoup et j’y rage beaucoup aussi. Mais qui peut faire mieux que FIFA ? Personne actuellement. Chaque année le jeu est plein de promesses, parfois il y a du bon, parfois du moins bon, parfois ça dure qu’un temps aussi… Oui, les MAJ ne sont pas toujours positives.

On va commencer par les nouveautés dans FIFA 23

  • Quelques nouvelles licences et récupération d’anciennes comme la Juventus de Turin, l’ajout des club féminins
  • Un DLC gratuit pour la coupe du monde 2022
  • Un nouveau duo au micro : Benjamin Da Silva et Omar Da Fonseca que vous connaissez si vous aimez le foot
  • Une playlist toujours au top avec quelques titres en français comme à son habitude : Phoenix, Stromae…
  • Une nouvelle version de tirer les coups de pieds arrêtés : coup-franc, penaltys et corners. Il va falloir s’y habituer, mais c’est encore mieux je trouve (j’en parle après dans le gameplay)
  • Un mode FUT encore perfectionné : nouvelle manière d’avoir un bon collectif avec son équipe, nouvelle monnaie avec les « moments », de quoi gagner encore une fois des packs « facilement » !
  • Un mode carrière réinventé : beaucoup plus stratégique et prenante dans sa progression !
  • Volta x Clubs pro : un nouveau mix, en vrai l’idée est cool, mais c’est clairement un mode auquel je ne pense pas y jouer

Et le gameplay c’est comment ?

C’est le nerf de la guerre, c’est l’élément le plus important pour un jeu FIFA. Chaque année j’entends beaucoup « rien ne change », ce n’est clairement pas vrai. Il faut souvent plusieurs semaines pour maîtriser pleinement les nouveautés du gameplay. Par exemple, cette année, le jeu est beaucoup plus lent sur FUT, il faut donc construire plus tranquillement, il faut aussi faire très attention en défense à ne pas se jeter, sinon l’attaquant passe au travers de votre défense et si le mec est un minimum habille, face au but, il ne devrait pas louper. J’ai beaucoup aimé de mon côté certains éléments ou effets visuels.

Par exemple voir le défenseur retourner sa tête en 2 vs 1 pour voir où se situe l’adversaire dans son dos, c’est très réaliste, j’aime bien. On y retrouve aussi les traces des différents affrontements (les tacles), ça ne s’efface pas comme par magie. J’aime aussi la gestuelle inspirée par les plus grands joueurs. Typiquement la course caractéristique de Haaland, on la retrouve. La gestuelle de Messi ou de Neymar également. C’est important, très important pour avoir un jeu réaliste et au plus proche de ce que l’on peut voir à la télé.

L’Hypermotion V2 apporte de nombreuses animations (notamment sur les ralentis), encore une fois, c’est du détail, mais c’est du plus très clairement. La physique est elle aussi un élément importante et parfaitement maitrisé dans cet épisode de FIFA 23. Alors oui, comme dans tous les jeux, il peut y avoir quelques bugs, ça peut faire rager, pour le moment je suis passé au travers.

J’ai beaucoup apprécié les nouveautés présentes dans les différents modes, principalement FUT (un mode auquel je joue énormément, surtout en début d’année) et le mode carrière. De quoi évoluer plus facilement pour les débutants. Comme je le disais dans FIFA 22, à travers les nouveautés du mode FUT, vous pouvez clairement bâtir une équipe plus que correcte en effectuant les différents défis et objectifs. En 10-15 matchs, j’ai dû ouvrir 30 packs, après c’est vous et votre chance. Cette année je ne m’en sort pas trop mal, j’ai eu Maignan, Walker et Gabriel Jesus. Pas mal !

Le cross-play débarque dans FIFA 23 mais…

Le tableau résume parfaitement le cross-play FIFA 23, c’est déjà un bon début. Mais je reste déçu de ne pas pouvoir jouer par exemple à FUT Champions ou FUT Rivals (les modes les plus utilisés finalement dans le mode FUT) avec un pote étant sur Xbox series X alors que moi je suis sur PS5. J’espère qu’éventuellement, une MAJ nous fera profiter de tout ça, ou qu’à défaut, dès l’année prochaine, cela sera possible.

En conclusion : FIFA 23 est une belle surprise. Je prends beaucoup de plaisir et c’est assez rare en réalité. Quelques belles nouveautés, des modes parfaitement maîtrisés, un jeu visuellement agréable, de nouvelles façon de jouer, un gameplay maîtrisé et plus lent, donc plus intéressant. Oui, FIFA 23 est clairement LE jeu à posséder si vous aimez le foot comme moi. D’ailleurs, si vous souhaitez m’affronter, envoyez-moi un message sur mes réseaux sociaux (@gohanblog), en attendant, le jeu est disponible à partir de 39,99€ frais de port inclus.

Découvrez aussi   Throne : Kingdom at War, la stratégie sous son meilleur jour !
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn