Test Eiyuden Chronicle rising. Pour patienter tranquillement ?

La sortie de  Eiyuden Chronicle : Hundred Heroes se fait attendre par toute la communauté de fan. Cependant, les développeurs font plaisir aux fans et nous propose Eiyuden Chronicle rising. Il faut dire que depuis Suikoden le public attend toutes les suites avec enthousiasme. Je ne fais pas parti des joueurs qui attendent cette licence, néanmoins je regarde toujours ce qu’on peut nous proposer. La période n’étant pas pléthore en jeux vidéo, j’avais le temps de tester Eiyuden Chronicle rising. De quoi me donner envie d’attendre Eiyuden Chronicle : Hundred Heroes ?

Synopsis

Vous allez incarner CJ, une jeune femme plus proche de l’adolescence que de l’age adulte, venu se perdre dans le petit village de Nouveau Neveah. Dans le seul but de trouver un trésor suffisamment gros pour le ramener à son peuple comme le veut la coutume de passage à l’âge adulte. Malheureusement pour elle, le village a subi de très importants dégâts suite à un tremblement de terre et la moitié des habitations sont détruites. Elle n’aura alors nul autre choix que d’aider la population locale pour mener à bien sa quête.

Premières impressions

Un parfum des années 90 tourne autour de Eiyuden Chronicle rising. Un bon JRPG comme on a connu et qu’on pouvait aimer. De la bonne 2D qui flirte parfois avec de la 3D. De la 2.5 en gros. Le rendu graphique est réussi dès les premières minutes, les effets sont vraiment beaux. La profondeur de champ est tout aussi agréable. Je pensais cela de bon augure. Néanmoins j’ai très vite ressenti les aller-retours que le jeu allait imposer pour exécuter les misions. C’est le genre de gameplay qui peut très vite agacer. Ce qui risque de ne rien arranger c’est le côté palabre très présent. Je me disais que c’était le début, néanmoins cela continu bien après.

Aller-retour…

Après ces premières impressions assez mitigées, il fallait laisser une chance à Eiyuden Chronicle rising cependant. La promesse de reconstruire le village à coup de mission était enchanteur. Mettant de côté les aller-retours redondants j’avais hâte des premiers donjons. Le principe d’entrer dans ces lieux est de les explorer et de les finir. Néanmoins, j’ai eu la désagréable découverte de devoir en sortir pour retourner en ville. Pourquoi ? Tout simplement pour récupérer des objets permettant de continuer à progresser dans ces donjons. On atteint l’apogée des aller-retours. Personnellement c’est trop pour moi. Eiyuden Chronicle rising avait largement les moyens d’éviter cela. Indigestion totale.

Conclusion

Vous l’aurez compris avec ce retour assez court. Eiyuden Chronicle rising, malgré des très beaux graphismes, nous propose un gameplay lourd et haché. Le genre de RPG qui ont du potentiel, mais qui reste gâché par une conception pas à la hauteur de ce qu’on attend d’un Suikoden. Dommage. Ma note : 9/20

Découvrez aussi   Test de la manette Nacon Revolution Pro Controller 2
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Réseaux

Me contacter

contact.gohanblog[at]gmail.com

 

Nos partenaires

Coque Manga

Machine à sous manga

Cours de japonais en ligne