décembre

23

Test Doom Eternal : Le FPS ultime qui déglingue la Switch ?

Par Stommy_Cop

Sortie en ce début d’année 2020 Doom Eternal, limite aurait pu être annonciateur de cette année de merde, sur les consoles (aujourd’hui plus de dernière génération) PS4, XBOX et cie, voilà qu’arrive enfin sur la Nintendo Switch ce FPS qui a reçu bonne presse et surtout de notre Gohan qui avait eu un gros coup de cœur. En même temps c’est un cœur d’artichaut le boss donc bon. Malgré tout son grand cœur il faut avouer que Doom Eternal était bon et a fait plaisir aux joueurs. Malgré tout, les possesseurs de Switch se sont sentit délaissé comme souvent avec les gros jeux bien gourmands en graphisme. C’est donc un gros boulot de faire un portage qui tient la route sur la console nomade de Nintendo.

Je ne vais pas refaire le test que Gohan vous avez proposé en début d’année de Doom Eternal, mais plutôt vous parler des différences techniques qui sont obligées d’arriver sur la Nintendo Switch au vu de sa puissance plus faible que les autres consoles. Pour commencer il est important de souligner que Bethesda pour s’excuser d’avoir mis si longtemps pour porter son jeu sur Switch offre comme cadeau le Doom 64. Oui la version Nintendo 64 et à l’identique. C’est pas grand chose, mais il faut souligner l’attention et le petit plaisir pour les joueurs rétro de se refaire ce FPS d’époque en tout lieux ou même pour certains de découvrir les progrès depuis et de se rendre compte que la version Switch de Doom Eternal est peut-être vraiment bonne.

Le jeu en lui même pèse pas loin de 22 giga-octets, alors autant vous dire qu’il va falloir faire de la place sur votre Nintendo Switch ou avoir une bonne carte mémoire de bonne classe pour la rapidité du traitement des données de Doom Eternal. Techniquement j’ai été bluffé par le jeu et de ce qui est proposé sur la Nintendo Switch. Alors oui on est loin d’une PS4 ou d’une XBOX, mais il faut avouer que c’est un travail remarquable qui a été fait et on voit que les développeurs (Panic Button) connaissent parfaitement la Switch et qu’elle n’a plus de secret pour eux. Alors oui ce n’est pas parfait, et ça serai compliqué du contraire, mais l’ensemble tourne bien et c’est surtout fluide. C’est un peu plus pixelisé et on est loin du 1080p et 60 images par seconde, mais le rendu est très correct et ne vous fera pas saigner des yeux. Le début léger du jeu en nombre d’ennemi, va aussi nous habituer aux graphismes. Plus on avancera, plus le nombre d’ennemis va augmenter et la petite switch va se sortir les doigts pour nous proposer un Doom Eternal pratiquement toujours fluide même si le framerate baisse par moment et que les graphismes ne sont pas toujours net.

C’est pour moi un paris réussi d’avoir porté Doom Eternal sur la Nintendo Switch. C’est toujours agréable d’avoir des jeux de la catégorie adulte sur cette console, même si on sait que ce n’est pas la cible première pour Big N, mais cela ne doit pas empêcher les éditeurs de nous proposer ce genre de jeu surtout quand on voit la qualité qu’arrive à nous proposer Bethesda. Bravo et merci. Ma note : 16/20.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.