juillet

30

Test Deadly Premonition 2 : A Blessing in Disguise. Un thriller de haut vol ?

Par Stommy_Cop

J’avais totalement raté Deadly Premonition premier du nom qui est un jeu devenu culte dans son domaine malgré des critiques sévères et c’est donc en toute logique que Deadly Premonition 2 : A Blessing in Disguise débarque dix ans après sur nos consoles et particulièrement sur la Nintendo Switch. Un premier jeu qui avait beaucoup divisé les joueurs et la presse. Quand sera t’il de ce second épisode ? Les critiques seront elles plus positives et tolérantes ?

Synopsis

Deadly Premonition 2 : A Blessing in Disguise propose 2 aventures ou plutôt deux enquêtes. Boston, 2019. Les agents spéciaux du FBI Aaliyah Davis et Simon Jones qui enquêtent sur une affaire censée être depuis longtemps résolue se tiennent sur le pas de la porte d’une personne d’intérêt. Il faut d’habitude plus que quelques corps disparus pour que le FBI se déplace, mais il y a quelque chose de décidément louche dans cette affaire. Louisiane, 2005. Une étrange série de meurtres frappe la petite ville reculée de Le Carré et le FBI envoie une jeune recrue du nom de Francis York Morgan enquêter. Celui-ci se lie d’amitié avec la fille du shérif local, qui semble d’une grande maturité malgré son jeune âge, et nos deux protagonistes décident bientôt de travailler ensemble pour élucider ce mystère.

Techniquement faible ?

Le premier opus souffrait par sa technique faible (voulu ?) et son gameplay d’un autre temps comparé à la génération de console sur lesquelles il était développé. Avec du recul, car même si je n’ai pas fait le jeu à l’époque j’ai fais des recherches, je pense que tout cela était l’essence du jeu et l’orientation qu’on a voulue lui donner. Son univers et son atmosphère liée à sa technique faible. Quand est-il de Deadly Premonition 2 : A Blessing in Disguise ? Je dois dire que concrètement c’est exactement le même chemin que prend la suite. C’est loin d’être propre, les textures sont elles d’un autre temps et indigne, même pour une Switch. La rigidité des personnages est à faire pâlir de jalousie les développeurs de Shenmue 3. Une fois l’aventure en Louisiane lancée on ne peux que s’en rendre en compte et ça fait légèrement peur. Mais en s’accrochant peut-on prendre plaisir dans Deadly Premonition 2 : A Blessing in Disguise ?

Un bon thriller ?

Alors oui, la technique est très faible, mais les histoires peuvent ils rattraper cette vision du développement ? Car Deadly Premonition 2 : A Blessing in Disguise est fort de ses aventures prenantes dans un open-world, ou presque. Tout est là pour offrir un vrai thriller comme on les aime. Des meurtres non résolus, des secrets de famille et l’agent du FBI qui est légèrement perturbé. Et sans parler des rebondissements dignes d’un film qui nous tient en haleine et tout ça pour nous retrouver en pleine histoire fantastique avec des démons, des fées et un arbre rouge mystérieux. Tout cela en s’appuyant sur des références cinématographiques clairement citées par les personnages. Vous aurez aussi des quêtes annexes qu’il faudra faire pour gagner de l’argent et pouvoir payer l’hotel. Mais il faudra faire cela dans un temps imparti et pas quand bon vous semble. La notion du temps est pris en compte. J’ai trouvé le scénario bien construit et très prenant. Et tout est fait pour nous pousser à résoudre les enquêtes qui nous barrent le chemin. Et c’est bien la le plus important.

Conclusion

Je suis très partagé sur mon opinion de Deadly Premonition 2 : A Blessing in Disguise. Si on met de côté la technique d’un autre temps, mais qui semble voulu, l’histoire globale est vraiment bonne et entraînante. Les personnages sont attachant et on ne sait que penser d’eux. Et rien que pour ça je kiff. Alors pour une rare fois je ne peux que vous conseiller de vous faire votre propre opinion et de voir votre plaisir.

Ma note pour l’histoire : 15/20

Ma note technique : 9/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.