août

11

Test Battleborn, un jeu plein de bonnes idées !

Par Ippo56

Voila, la boucle est presque bouclée avec la sortie de Battleborn. Il ne manquera plus que Mafia 3 pour couronner ma liste des jeux de 2016. Mais alors, Battleborn digne successeur de Borderlands dans un monde bien à part ? Ou un jeu complètement linéaire? La réponse dans ce test, écrit avec énormément d’heures de jeu à monter pratiquement chaque personnage et après avoir fini tous les modes possibles…

Battleborn, le nouvel ovni sorti de Gearbox s’installe donc dans la lignée des jeux à faire en coop ou multijoueurs. Inutile ici de penser à profiter du jeu en solo, tout a été fait pour s’éclater avec ses potes en ligne. Même si l’histoire peut être faite en solo, on y prend pas beaucoup de plaisir. Mais pour les gens qui n’ont pas d’amis, ou n’aime pas jouer avec des gens, l’histoire sera votre unique lot de consolation et c’est un peu comme aller manger une salade au burger king…

avis battleborn

Pour un jeu bien badass, il nous faut Gearbox à sa tête (Borderlands quoi) et ses personnages complètement cinglés. Pour le coup, 25 personnages sont jouables, plus ceux qui devraient montrer le bout de leur nez prochainement. Chaque perso possède un arbre de talent qui vous permet d’ajouter des améliorations sur vos techniques et être plus performant. Arrivé au level 5, le coup ultime du personnage se débloque pour un maximum de dégâts.

Chaque technique possède un cooldown que l’on peut réduire grâce aux différents objets qu’on ramassera lors de victoire contre les boss ou encore augmenter la vitesse de régénération de votre bouclier, augmenter votre vie… Le mode multi par équipe propose 3 différents style de jeu, à commencer par le mode “conquête” qui, comme dans les autres jeux, est une capture de point stratégique qui faut garder le plus longtemps possible.

battleborn

Place ensuite au mode “incursion” qui reprend les règles du MOBA où on doit défendre notre base face aux attaques de sbires contrôlées par l’IA et attaquer la base principale ennemi. Pour finir, le mode “fusion” où des équipes de héros doivent guider leurs sbires pour les conduire à la mort au centre de la carte. Des points sont accordés pour chaque sbire sacrifié dans l’incinérateur. L’équipe qui obtient le meilleur score remporte la victoire.

Le tout sur un nombre très limité de cartes jouable par mode. Dommage, j’en voulais plus pour le multi. Outre le fait que monter les personnages prend énormément de temps et que certains défis sont vraiment casse couille, Battleborn prend vraiment un intérêt particulier lorsqu’on augmente la difficulté. Et la, il faut absolument être coordonné pour finir toutes les missions et si possible au micro…

battleborn PS4

Le plus gros souci pour Battleborn, c’est son manque de joueurs. Surtout depuis la sortie de Overwatch où les serveurs sont vides et il faut patienter un long moment pour trouver des joueurs. Problème, car au bout d’un certain temps d’attente, le jeu lance la partie même si vous êtes que 2. Dommage, car il y a vraiment de quoi s’amuser.

Pour finir, je vous propose quelques lignes de la part de Stommy_cop avec qui j’ai pas mal joué et qui a voulu partager son expérience :

Battleborn est vraiment beau et coloré. Un vrai côté fun où on en prend plein les yeux. La maniabilité est au rendez-vous et malgré moulte ennemis à l’écran cela ne lag pas trop. Le tutoriel nous met dans le bain en expliquant les mécanismes du jeu. Le côte RPG des battleborns (les personnages jouables) est intéressant et permet d’avancer plus facilement dans des missions solo assez difficile je trouve. Comptez farmer vos battleborns pour espérer terminer le jeu en  solo (si vous y arrivez). Les missions secondaires réussies vous donnerons des points, qui vous permettrons de débloquer de nouveaux  battleborns plus puissants avec chacun ses caractéristiques. Le soigneur, le cogneur, le sniper etc…
gameplay battleborn
Ce qui rend intéressant le jeu, c’est bien évidemment son côté coopération. Avec des potes ou non. (si encore il y a du monde connecté… La première recherche avec ippo56 fut difficile et on est resté un peu seul). La possibilité de faire l’histoire en mode privé ou public est vraiment une bonne chose. Je vous recommande grandement de faire en  public et de rechercher d’autres joueurs qui se feront un plaisir de vous épauler. J’ai pris personnellement beaucoup de plaisir à jouer avec ippo56 en coop. Même à deux c’est l’éclate. En revanche comme dit plus haut on atteint vite la limite de faire les missions qu’à deux et on sent l’obligation de trouver du renfort.
test battleborn
Les maps sont très grandes et parfois on peut se sentir perdu quand on les découvre. Pas de panique les vagues ennemis vous laisseront le temps de fouiller et de comprendre ce que vous devez faire. De toute façon le jeu vous parlera pour vous indiquer ce qui a faire. Vous avez également les modes fps traditionnels en mode équipe à conquérir territoires ou tuer l’autre équipe. Tous les ingrédients d’un bon jeu sont la. Son plus grand défaut (à pars sa difficulté un peu élevé) reste sa sorti evraiment mal calculée avec son concurrent direct overwatch.

2 réponses à “Test Battleborn, un jeu plein de bonnes idées !”

  1. Stommy_cop dit :

    Merci pour ce retour 😛

  2. Battleborn est un excellent jeu : très bonne DA, gameplay aux petits oignons. On retrouve une narration à la Borderland mais avec un ton plus “politiquement correct”. Les héros sont pléthores et juste géniaux. Et impossible de le comparer à Overwatch qui est un Team Fortress like. Ici, le jeu est plus proche du MOBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.