décembre

17

Test Astérix et Obélix XXL 3 : le menhir de cristal. Le jeu de trop ?

Par Stommy_Cop

Fort de mes 42 ans bien tassés j’ai passé mon enfance à lire les bande-dessinés des aventures des irréductibles gaulois en long et en travers. Ce qui reste surprenant c’est qu’au niveau jeux vidéo de mémoire je n’ai joué qu’une fois et c’était sur la grande Nintendo Wii. C’est donc tout content que je reçois le press-kit (merci Microids) de Astérix et Obélix XXL 3: Le menhir de cristal et que je vais enfin pouvoir corriger mon manque d’investissement vidéo-ludique et me lancer dans cette aventure ou la distribution de baffe aux romains sera de mise. Prêt pour une grande aventure ?

Synopsis

Une amie du druide Panoramix et consœur Hella Finidrir,  lui demande de l’aide suite à l’invasion des romains sous les ordres de Jules César, sur son île de Thulé (l’Islande). Pour les repousser elle voit comme solution le fameux menhir de cristal qui grâce à 3 cristaux associés lui confère des pouvoirs magiques. Une fois ce menhir récupéré nos héros vont se rendre compte qu’il manque les 3 éclats et vont donc partir à leurs recherche.

L’histoire

Elle commence alors que nos gaulois sont en forêt à la recherche de sanglier pour le repas et en rentrant dans leur village ils vont rencontrer le facteur qui c’est voler une lettre pour le druide Panoramix, ils vont donc partir à sa recherche et bien évidement dans un camp romain qui entour le village de nos gaulois et pour le coup c’est d’abord Petitbonum qui va en prendre pour son grade. Mais ce prétexte et surtout pour la mise en place d’un tuto pour vous permettre de bien vous lancer dans l’aventure. Astérix et Obélix XXL 3 : Le menhir de cristal est une aventure inédite avec un scénario lui aussi jamais vu. Je trouve cela très bien car lorsque c’est tiré d’un film ou d’une bande-dessiné les surprises sont moindres. Mais tout est respecté dans cette histoire on est parfaitement immergé dans l’univers de nos gaulois préférés de l’humour aux jeux de mots bien connu des fans d’Astérix et Obélix. De ce côté-là, zéro surprises et je dois dire tant mieux.

Graphisme et gameplay

Le choix a été fait dans Astérix et Obélix : Le menhir de cristal de placer la caméra en vue aérienne et de placer nos personnages de trois-quart, mais surtout l’impossibilité de pouvoir jouer avec la caméra en la faisant tourner comme bon nous semble autour d’Astérix et Obélix et cela peut être vite contraignant dans certains combats ou certaines phases plateforme. Le plus surprenant c’est que nos deux héros ne savent pas sauter. Certes l’univers est fait de telle façon pour qu’ils n’ont pas à sauter, mais ce choix reste surprenant et même le pourvoir de foncer vite et de passer certains trous n’est pas toujours top et surtout quand on ne peut pas gérer la caméra pour se mettre dans l’axe. Il faudra corriger cela pour le XXL 4. Les combos de coup sont facile à sortir et une barre d’énergie vous évitera d’en abuser et vous devrez l’utiliser avec parcimonie. Mais pas d’inquiétude la potion magique est là aussi. En revanche, j’ai beaucoup aimé les graphismes fidèles à nos gaulois et l’univers créé par Uderzo et Gosciny. C’est coloré et les mimiques des IA sont bien retranscrites. Pour le coup on est vraiment bien immergé.

A deux c’est mieux ?

Quand un jeu vidéo donne deux prénoms à son titre il est logique de pouvoir diriger les deux acolytes à sa guise et rassurez-vous c’est bien le cas dans Astérix et Obélix : Le menhir de cristal et ont peux même jouer en coopération sur un même écran. Et je dois dire que le jeu est plus facile à deux car en solo votre compagnon d’aventure est pratiquement inutile et face aux hordes de romains la potion magique sera malheureusement pas suffisante pour vous débattre. Mais la bascule entre les deux personnages se fait très facilement en appuyant sur une touche en mode solo et Astérix ou Obélix ont leurs propres particularités et efficacité face à certaines situations. Pour ma part j’ai pris beaucoup de plaisir de jouer avec un camarade de jeu même si c’est Astérix qui reste le personnage central et donc c’est lui qui décide ou il faut aller et de ce fait on se retrouve avec une caméra qui oublie Obélix et qui disparaît et réapparaît à côté d’Astérix par magie. Assez frustrant en sois. Pourquoi ne pas avoir bloqué sur le même écran ?

Conclusion

Astérix et Obélix : Le menhir de cristal est une belle aventure qui respecte vraiment l’univers de nos gaulois. Il faudra compter un petit 8h pour en venir à bout si vous le faites en ligne droite, mais sachez que si vous désirez vraiment découvrir le jeu dans ses profondeurs et trouver tous les trophées il vous faudra bien plus de temps. J’ai passé un très bon moment malgré une caméra capricieuse. Astérix et Obélix : Le menhir de cristal est disponible à partir de 31,90 € frais de port inclusMa note : 14/20

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.