Rubika, l’école spécialisée dans les métiers du jeu vidéo et de l’animation

Vous ne connaissez peut être pas l’école Rubika, pourtant, créée en 1988, Rubika est une école supérieur privée spécialisée dans les métiers du jeu vidéo, de l’animation du de design. Une école très réputée basée à travers 4 campus : Valenciennes (France), Montréal (Canada), Pune (Inde) et Nairobi (Kenya). Cette école est l’occasion pour les étudiants déterminés à faire de leur passion un métier. Une école très bien réputée que je connaissais puisque je suis de la région. Il y a quelques jours, j’ai été invité au jury de fin d’année, l’occasion pour moi de découvrir l’école mais aussi les projets réalisés par les étudiants cette année : des jeux vidéo. 

Mais avant de parler de leurs projets, continuons d’en découvrir plus sur Rubika à travers quelques chiffres : 

  • 4 formations différentes : classe préparatoire (game art, design…), Rubika animation (Animation 3D, 2D, effets spéciaux…), Rubika jeu vidéo (game art, programmation…) et Rubika design (design transport, design produits, modeleur 3D…). 
  • + de 5000 diplômes à travers le monde, + de 300 partenaires, + de 90% de taux d’emploi 
  • Des équipements de point à disposition des étudiants : ordinateurs, studio photo, studio son, amphithéâtre 4K, labo de recherche…

Pour moi c’est une école qui peut faire rêver les passionnés de ces mondes (design, jeu vidéo…), elle possède de nombreux atouts : une école extrêmement bien réputée et équipée. De nombreux partenaires (des stages possibles chez Ubisoft et autres par exemple). Un taux d’emploi plus qu’excellent. Mais tout ça, vous l’aurez compris, à un cout : cycle Bachelor (8250€/an), cycle mastère (années 4 et 5 : 9500€/an). Oui c’est énorme. 

Durant cette journée dédié aux projets de fin d’année j’ai eu l’occasion de découvrir comment se passe un jury de fin d’année, avec la présence des étudiants bien-sûr, de l’équipe encadrante mais aussi d’un jury complet et varié (d’anciens élèves, des professionnels du milieu mais aussi quelques invités). Chaque groupe d’élève passe chacun son tour pour une présentation de +/-30 min : présentation de l’équipe, des rôles de chacun, du projet, de gameplay et Trailer. Une mini conférence d’annonce d’un jeu vidéo par un petit studio. On s’y croirait. D’ailleurs le travail réalisé par les étudiants fait absolument pas amateur, certains jeux pourraient clairement sortir sur le marché et trouver leur public, c’est dire la qualité des projets. 

J’ai eu la possibilité de découvrir (et de jouer !) aux deux premiers projets :

  • Pasta Madre : Dans ce jeu nous incarnons une tueuse hors pair qui nargue ses ennemis du haut de ses talons. Le gameplay est dynamique, la réalisation vraiment chouette et l’univers assez fun et bien pensé. L’univers nous plonge dans l’Italie des années 60 : l’ambiance et la bande son nous immerge bien dans le jeu. Le gameplay lui est « simple » mais vraiment efficace. Une belle découverte.
  • Leapshot : On change de délire avec un jeu multijoueurs (3vs3) orienté eSport. Un mélange entre du foot américain et du parkour. Une ambiance très futuriste comme avec Rocketleague par exemple. Le délire est vraiment cool également. Le gameplay bien pensé, la aussi, c’est simple mais efficace et ça me fait penser à Rocketleague ce qui est une excellent référence. Encore une fois, la découverte est intéressante et je pense sincèrement qu’avec un peu de travail et une bonne communication, ce genre de jeu pourrait avoir son petit succès en ligne. 

C’était une expérience intéressante que de découvrir l’école Rubika surtout a travers ces journées réservés aux projets de fin d’année. Ça montre a quel point il y a des gens talentueux au sein de cette école et que la formation semble à la fois leur plaire mais aussi être réussie. Une école française, nordiste, qui continuera de cartonner de nombreuses années encore. 

Découvrez aussi   Test Oddworld : Stranger's Wrath HD un jeu pour les enfants ?
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn