novembre

08

Remember me : une pépite inachevée à cause de Sony ?

Par Voltxs

remember me logo

Remember Me, en ce moment gratuit dans le cadre des offres PSN+, j’en ai profité pour faire ma séance de rattrapage, vu que le jeu m’intriguait fortement !

Remember Me, c’est qui ? c’est quoi ?!

Le jeu est développé par le studio français DontNod et édité par Capcom. L’action se déroule dans un Paris cyber punk (en 2084), où le business des souvenirs est devenu plus important que l’industrie du cinéma. Et oui, pourquoi voir un film d’espionnage, quand vous pouvez revivre le souvenir d’un réel espion? Et pourquoi être malheureux, quand on peut vous faire oublier certains passages douloureux de votre vie ? Remember Me aborde ainsi le côté excitant de l’industrie de divertissement nommé “M3morize”, mais bien évidement aussi les problèmes éthiques et dérives qui vont avec. Au niveau scénaristique, ça apporte vraiment pas mal de choses intéressantes et ça amène à se poser des questions. Qui sommes-nous ? On se rend ainsi compte, que notre personnalité est en fait une succession de souvenirs et d’expériences. On sent finalement des influences surement venues de Total Recall, voir du plus récent Deus Ex.

remember me cyber punk

Une direction artistique et une bande son exceptionnelle !

Pour une fois qu’un jeu prend place à Paris, et non dans une ville américaine, ça fait plaisir ! L’univers futuriste est vraiment riche en éléments décoratifs, fausse pub, cyborg, réalité augmentée un peu partout, couleur chatoyante, hologramme, bref un monde électronique ! Cependant, cette richesse décorative est également source de frustration, car il est quasiment impossible d’interagir avec quoique ce soit, et on se rend rapidement compte que l’on se balade “juste” dans de jolis couloirs. Au niveau des musiques, c’est vraiment très réussie, on se replonge presque dans un mélange de 5ieme élément et de Star Wars.

remember me ville

La chose qui fâche :

Et bien la chose qui fâche, c’est malheureusement le gameplay maladroit. On sent ici que l’idée n’était pas clair dès le début, et on peut même dire que parcourir le jeu est laborieux, voir chiant. Caméra par forcément bien placé, timing des combos ultra chiant, je crois que je n’ai pas réussi une seule fois à aller jusqu’au bout d’un combo… Phases d’escalades un peu rigide, environnement limité aux libertés très faibles. Et ça nous amène fâcheusement à la question : Bon je me fais violence et je finis le jeu pour voir la fin, ou bien je mets un autre jeu et je verrais plus tard ? Pour ma part, j’ai persisté et j’ai adoré la fin.

remember me combat

Les remix mémoriels :

A l’E3 on a pu découvrir le jeu Quantum Break, qui s’annonce énorme avec des séquences en temps figés ou l’on peut interagir avec les éléments. Ici on retrouve quasiment le même principe, puisque l’on peut naviguer dans les souvenirs de certaines cibles et les modifier ! Pour ceci on navigue dans le souvenir en avançant ou en rembobinant, en changeant des éléments qui auront un effet papillon sur le dénouement. Et le kiff suprême sur la fin, c’est le remix dans le remix, le rêve dans le rêve – Inception-like 😉 Franchement, j’ai trouvé l’idée vraiment top et super bien foutu! Dommage qu’il y en est pas plus dans le jeu !

remember me remix memoriel

En résumé :

Remember Me recèle d’excellentes idées, les remix mémoriels, les vols de souvenirs, les rémanences, un scénario et un univers cyber punk intéressant, mais qui souffre malheureusement d’une réalisation qui n’a pas suivi la grandeur des idées. La faute à  Sony qui les a laissé tomber en cours de route, et qui a coupé les budgets?? Probablement !

Du coup, j’ai vraiment parcouru le jeu avec beaucoup de frustration, car d’un côté le scénario est prenant et l’univers du Néo-Paris est splendide, mais de l’autre côté le gameplay est rébarbatif. Heureusement que Capcom est arrivé par après en grand sauveur pour financer la fin du projet. Remember Me aurait mérité tellement mieux et aurait pu être un must-have absolu du jeu vidéo si l’oeuvre avait été accompli jusqu’au bout ! Si vous avez une dizaine d’heures à lui consacrer, il les mérite vraiment. A bon entendeur !

Les + :

  • Les remix mémoriels (Inception)
  • Les remix mémoriels dans un remix mémoriel –> Gros Kiff!
  • Le scénario
  • L’univers et sa direction artistique cyber punk

Les – :

  • Les combats et le combo lab #OSEF – représente 70% du jeu 🙁
  • L’univers intrigant mais uniquement décoratif, aucune interaction possible avec celui-ci
  • Une caméra laborieuse pour se repérer

Note :  14/20

Je vous invite à découvrir l’excellent making of en français, qui dure 20 minutes.

7 réponses à “Remember me : une pépite inachevée à cause de Sony ?”

  1. PixelSprite dit :

    Le problème des memory remix, c’est qu’elles ne servent à rien. C’est un élément narratif et rien de plus. On aurait aimé avoir un impact sur l’histoire ou quelques aspect du jeu, mais si tu n’enclenches pas la bonne séquence, bah tu y restes jusqu’à trouver la bonne. C’est juste des mini-puzzles en gros.

    J’avais déjà donné mon avis à plusieurs reprises, dont sur mon site. Mais en gros le jeu n’avait pas les moyens de réalisation pour l’ambition qu’on voulait y mettre. La ville est joli mais n’a aucune vie et le système de combo est une bonne idée mais on tourne vite en rond.

  2. Doublegeek dit :

    J’avais également raté ce jeu, lors de sa sortie enfin y’avais tellement de sortie en même temps aussi ^^
    Mais en lisant ton test, ça me motive pas trop en faite ….
    Mais les environnements du jeu sont vachement attirant, bon je le note quand même si j’ai une fois 10h devant moi ^^

  3. voltxs dit :

    Il faut se faire un peu violence pour le gameplay, mais ça vaut le coup 😉

  4. aquab0n dit :

    Merci pour ton avis, du coup je vais le tenter grâce au PSN+. Au moins je suis prévenu pour le Gameplay fâcheux mais si tu dis que la fin en vaut la peine je vais persévérer, merci ! ^^

  5. […] j’ai enfin bouclé Life is Strange de chez Dont Nod!!! Pour ceux qui n’ont pas suivi, dans Life is Strange vous incarnez une jeune étudiante qui […]

  6. […] j’ai enfin bouclé Life is Strange de chez Dont Nod!!! Pour ceux qui n’ont pas suivi, dans Life is Strange vous incarnez une jeune […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.