Notre avis sur FIFA 14 et Fifa Ultimate Team !

logo-fifa14

Le mercato bat son plein et c’est avec appréhension que l’on attend le retour de la nouvelle saison de football. Ça tombe bien car c’est le moment qu’à choisi EA Sport pour nous inviter à essayer le nouvel opus de sa franchise à succès : FIFA 14.

Pour commencer, nous avons eu droit à une présentation du mode Ultimate Team, ou FUT pour les intimes. Pas de grand chamboulement mais de petites touches afin de montrer au joueurs qu’ils sont bien écoutés. En voici quelques-unes :

Un nouveau système pour gérer le collectif de votre équipe — Personnalisez votre équipe pour jouer. C’est la grosse nouveauté, celle de pouvoir attribuer des bonus spécifiques à vos joueurs. Chaque poste possède un éventail de bonus et permet de faire une composition sur mesure en fonction de vos joueurs et de votre style. Les bonus agissent directement sur les aptitudes de vos joueurs.

– Nouvelles options de recherche et de comparaison sur le Marché des transferts. Un véritable moteur de recherche, capable de vous proposer un éventail de joueur en fonction de critères préalablement choisis (poste, nom, club, etc.). Ça paraissait évident surtout quand on a l’habitude de jouer à Football manager, c’est désormais aussi le cas sur FIFA.

– Fidélité des joueurs — Les joueurs fidèles donnent un petit coup de pouce à votre équipe sur le plan. Une nouveauté que je trouve très intéressante. Une raison de plus pour ne pas acheter n’importe comment et s’attacher durablement à ses joueurs. Même si je ne sais pas encore dans quel mesure ce coup de pouce agit et fait la différence.

Voila pour le gros des nouveautés du mode FUT.

fifa 14

La présentation terminé, c’est direction les consoles afin de commencer les choses sérieuses. Pour le test, nous avons eu droit aux versions Xbox 360 et PS3. Une fois le jeu lancé, on remarque d’emblée la refonte du menu dans un style très windows 8. Simplifié, le menu va droit à l’essentiel et je dois avouer que c’est plaisant. FIFA 13 n’était pas un modèle du genre et on revient donc à quelques chose de plus pratique, de façon à pouvoir lancer des matchs en 1 clic sans se perdre dans les menus. Question refonte graphiquement, c’est à peu près tout. Pour la next-gen il faudra repasser l’année prochaine et l’arrivée des nouvelles consoles. Graphiquement, FIFA 14 reste très proche de son prédécesseur malgré quelques retouches sur certains joueurs. Même constat du côté du moteur physique. Les animations sont plus travaillés mais les joueurs réagissent sensiblement de la même manière qu’auparavant. Ce n’est pas une critique, car le jeu était déjà au point niveau physique.

FIFA14_Xbox360_trap_ball_play_WM

Venons en au vif du sujet, le gameplay. Dès la prise en main, on sent que EA Sport a voulu ralentir le jeu et rompre avec son prédécesseur. Plus question de miser uniquement sur la rapidité de ses joueurs pour faire la différence en attaque. Il va falloir être beaucoup plus patient et collectif. Les animations des joueurs ont été amélioré dans ce sens. Les mouvements sont plus lent et permettent de contrôler la balle de manière plus réaliste au détriment de la vitesse dans l’enchaînement. Je dois avouer que ces changements sont perturbant au début et donnent une impression un peu brouillon mais passé quelques matchs, l’adaptation se fait plutôt bien. Les défenseurs sont globalement plus fort et rarement totalement largués même après avoir raté sa première intervention. Chose impensable sur FIFA 13 tant les attaquants faisait la différence dès le premier dribble réussi. Autre conséquence de ce nouveau gameplay ralenti, c’est la possibilité désormais d’être vraiment plus efficace sur attaque placé. Les attaquants physiques reprennent leur droit et il n’est plus rare de pouvoir marquer grâce à un centre bien fait dans la surface. Et ce même avec un joueur au marquage. Globalement, le jeu rééquilibre le rapport entre joueur rapide versus joueur physique. Et c’est une bonne chose.

Une première prise en main plutôt encourageante. Les développeurs ont assuré que le jeu était fini à 75%, ce qui laisse peu de doute sur l’évolution du titre d’ici sa sortie. Seuls quelques petits détails devraient bouger et les bugs corrigés. C’est donc un bilan plutôt convaincant même s’il va falloir se faire la main au début afin d’appréhender ce changement de rythme. En attendant la réponse de Konami, EA Sport semble tenir fermement sa couronne pour encore une année..

Découvrez aussi   Avis manga : Dragon Ball Super (tome 9)
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

0 réponse