juillet

13

Japan Expo 2016 : Interview Elsa Brants

Par GohanBlog

interview elsa brants kana

Durant la Japan Expo j’ai eu l’occasion et le plaisir de pouvoir interviewer certaines personnes dont Elsa Brants, l’auteure du manga Save Me Pythie (mais également d’autres licence que vous allez pouvoir découvrir grâce à l’interview). Une auteure très sympa et agréable, une belle rencontre comme on a l’occasion d’en faire dans ce genre de salon.

Bonjour Elsa, pourrais-tu te présenter et présenter ton parcours ?

Je suis Elsa Brants, auteure de la série Save Me Pythie, aux éditions Kana, ce manga est la consécration de tout ce que j’ai toujours voulu faire depuis que j’ai commencé ce métier et qui n’était pas possible ces dix dernières années puisque le public et les éditeurs étaient un peu frileux sur le fait d’éditer des auteurs français sur ce format la. En 1998 j’ai créé une association de BD ou nous avons recruté plusieurs auteurs, c’est a ce moment la que j’ai rencontré Guillaume Lapeyre qui deviendra mon mari, qui est lui aussi l’auteur notamment de City Hall. Nous nous sommes dans un premier temps associé pour créer plusieurs BD comme “Les chroniques de Magon” ou j’étais de mon côté coloriste et Guillaume dessinateur. J’ai ensuite fait plusieurs autres collaborations en temps que coloristes, ensuite j’ai également signé en temps que dessinatrice notamment la série Lily qui est une petite justicière qui combat les injustices de son papa le tyran, une bande dessinée sans texte qui permet aux tout petits qui ne savent pas encore lire de pouvoir feuilleter et comprendre l’histoire eux même. Une fois que j’ai terminé cette série, j’avais toujours en tête de pouvoir sortir mon propre manga, Guillaume avait signé City Hall et ça commencé a bien marcher je me suis dit, allez moi aussi je vais essayé de concrétiser mon rêve (rires). J’ai décidé d’envoyer Save Me Pythie à plusieurs éditeurs et c’était la bonne période puisque j’ai eu plusieurs réponses positives.

save me pythie

Pourrais tu nous présenter Save Me Pythie et donner envie au lecteur de découvrir cette licence ?

Le style, c’est du shonen humoristique, beaucoup dans la veine de ce que fait Rumiko Takahashi (que j’aime beaucoup pour ces nombreuses œuvres comme Ranma ½), c’est un style qui me touche et qui me fait beaucoup, c’est ce que j’ai donc essayé de faire pour Save Me Pythie. Pour l’histoire on va retrouver une jeune grecque Pythie qui après ses journées au lycée va travailler, un job du soir, en temps que guide, elle est chargée d’accueillir les visiteurs, de les guider, de les aider … Puis un jour elle rencontre un mec plutôt pas mal qui lui fait du rentre dedans sauf que Pythie n’est pas intéressée et refuse catégoriquement de se laissé faire, lui ne comprends pas, il continue sur sa lancée mais Pythie décide de le frapper pour l’empêcher d’allez plus loin. Sauf que ce mec, c’était le dieu Apolon en personne qui n’apprécie pas de s’être fait rejeté et décide donc de lui une malédiction : elle ne pourra prédique des catastrophes et personne ne la croira.

Suite à ça, un poulet arrive et lui dit “Pythie j’ai eu un fils caché hors mariage, sauf que c’est un vrai boulet, il veut devenir un vrai héros, j’ai très peur pour sa vie, Pythie s’il te plait veille sur lui. Pythie va donc se retrouver a suivre Xanthe et essayer de le préserver des nombreuses catastrophes qui vont lui arriver. Ils vont aller au devant de tous les dangers, ils vont croiser des dieux, ça va être vraiment un parcours du combattant !

interview elsa brants

La mythologie grecque était donc un thème que tu connaissais ?

Oui (rires), je me suis dit autant écrire sur un thème que tu connais bien, depuis toute petite j’étais passionnée de mythologie (et de manga). Ça me paraissait donc logique d’écrire sur cet univers la. Je suis quand même retournée en médiathèque pour me renseigner de nouveau, multiplier les sources pour ne pas être induise en erreur pour éviter de dire trop de bêtises. Même si je dis des bêtises, j’essaye de respecter les caractères des personnages. D’ailleurs en fin d’album je fais des petites fiches mythologique pour rétablir la stricte vérité (rires).

Connais tu le nombre d’exemplaires pour cette licence ?

Je peux annoncer qu’il y a une fin au tome 5 mais je ne peux pas dire encore qu’il y aura une suite ou pas. C’est possible ! Mais il y a déjà une grosse fin au tome 5 qui permettrait de s’arrêter la.

elsa brants

Pourrais-tu nous raconter une journée type ?

Il faut savoir que j’écris tout le scénario d’une seule traite. Il y a les journées scénario et les journées pour le dessin, l’encrage … Pour le scénario je vais mettre en moyenne un ou deux mois pour écrire un tome si les idées arrivent vite. Il faut enchaîner les actions, trouver les dialogues, découper par case aussi pour avoir un bon rythme. Une fois que c’est fait j’envoie tout ça à mon éditrice et mon éditeur qui vont avoir un regard extérieur qui vont pouvoir me conseiller sur certains éléments, c’est des détails que j’aurais vu mais 6 mois après la publication (rires), mais ils sont pas intrusifs, ils ne m’obligent a rien, j’ai le champ libre. Niveau temps de travail tout dépend si je suis en retard, en période de bouclage ou non, mais je suis plutôt du matin et souvent ma journée de travail se termine vers 23h (avec une pause le midi mais aussi du temps pour m’occuper de mes enfants).

Est-ce que tu travailles actuellement sur d’autres projets ?

Pour l’instant je travaille exclusivement sur Save Me Pythie, après j’ai des idées pour d’autres séries, j’en ai plusieurs, je sais pas encore ce que je vais faire mais je vais attendre que Save Me Pythie se termine vraiment et la je m’y pencherais a fond. Pour le format, si ça pouvait être du manga ça serait merveilleux, je lis de tout mais c’est ce format qui me plait le plus, qui me permet de raconter plus en détails les histoires.

manga save me pythie

As-tu un top 3 manga à nous donner ?

Je vais citer en premier Urusei Yatsura, un manga de Rumiko Takahashi qui vraiment me fait rire a chaque fois et je le lis avec grand plaisir. En deuxième je dirais Dr. Slump car c’est bien déjanté et l’auteur est incroyable, j’aime aussi Dragon Ball d’ailleurs (rires). La troisième série … Je peux donner mon dernier coup de coeur : Arte, que je trouve sublime, j’aime ce côté historique, c’est sublime, c’est bien raconté, ça à un côté girl power que j’adore, c’est super bien dessiné, je pense que ça va bien cartonner cette série la !

Ton manga a débarqué au Japon en version numérique, ça fait quoi de savoir ça ?

Quand j’ai appris la nouvelle par mon éditrice j’avais presque les larmes aux yeux. C’est génial tout simplement d’avoir ce type de nouvelle ! Comme je parle un tout petit peu japonais je me suis amusée a voir s’il avait bien traduit, c’était trop bien, j’étais comme une folle (rires).

interview elsa brants

J’ai su que tu jouais également aux jeux vidéo …

Tout d’abord tu veux savoir quel est mon jeu ultime ? Bomberman, personne ne réussi à me battre, d’ailleurs si vous souhaitez m’affronter dans un prochain salon c’est avec plaisir (rires).

Merci Elsa pour cette belle interview ! 

Une réponse à “Japan Expo 2016 : Interview Elsa Brants”

  1. Stommy_cop dit :

    Super sympa cette interview !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.