septembre

09

Test et avis : Deus Ex Human Revolution

Par Voltxs

Vous attendiez le test, et bien le voilà !! Gohan et moi avons dévoré le jeu chacun de notre côté, donc on va vous proposer un article complet et commun, présentant mon point de vue global, puis nos deux points de vue à la fin. Pour ceux et celles qui sont complètement passés à côté, Deus Ex est un mélange entre un jeu de rôle et un jeu d’infiltration, presque à mi-chemin entre Splinter Cell et un Mass Effect. Cet épisode est édité par Square Enix et développé par Eidos Montréal, et il repart 25 ans en arrière, avant le premier et désormais mythique Deus Ex.

Dans cet épisode vous incarnez, Adam Jensen, un expert en sécurité employé par Sarif Industries. Après une attaque dans le siège de Sarif Industries, Adam est quasiment mort et le seul moyen de le sauver, c’est de l’augmenter. Vous reprenez donc le contrôle d’Adam 6 mois après l’incident, mais cette fois mécanisé dans les tous les sens !

Graphismes :

Les graphismes sont bons, mais pas excellents. Je pense Eidos Montréal a du faire des compromis sur certains points sur la PS3, et ça se ressent un peu avec certaines textures du jeu. Mais ce n’est en rien un point faible, car la direction artistique du jeu rattrape le tout en proposant un univers futuriste, mais tout de même proche de nous.

Par exemple, les bâtiments de Détroit sont assez semblables à ce que l’on peut connaître aujourd’hui, mais tous truffés de technologies! On trouve des pc, relais de sécurité, digicode, des tablettes (ce ne sont pas des HP Touchpad ni des iPad), vraiment à tous les coins de rue. Je trouve que ça contribue à renforcer l’immersion, et permet de se dire “Et si c’était dans pas si longtemps que ça ?” L’univers regorge de détails et de clins d’oeil aux premiers Deus Ex, et à d’autres jeux comme Final Fantasy, Metal Gear, Half Life… Mais également des références au cinéma, Tron, Demolition Man, Robocop, Blade Runner, Dr House, Matrix… Les villes sont vraiment très riches en contenus, mais ne sont pas si grandes que ça comparé à un Assassin’s Creed ou un GTA. On pourra d’ailleurs reprocher quelques chargements intempestifs entre les zones, du moins sur la version PS3.

Les changement de caméras sont constant et passent d’une vue fps ou tps en fonction de vos actions. J’étais un peu sceptique par rapport à ça avant de mettre la main sur le jeu, mais finalement ça passe très bien et renforce également l’immersion. Les cinématiques sont elles aussi très bien travaillées et bien intégrées au jeu, ni trop ni pas assez. Vous l’aurez compris, les graphismes in-game ne sont pas au top, mais le tout forme un ensemble cohérent et très convaincant !

Bande son :

Je vais mettre tout le monde d’accord tout de suite, la bande son est d’une qualité exceptionnelle ! Les musiques réalisées par Michael McCann s’intègrent parfaitement à l’univers, à la fois pesantes, intrigantes et majestueuses ! Les morceaux sont présents au format mp3 dans le dvd bonus si vous avez pris l’édition augmentée ou collector. Pour ma part, les morceaux sont déjà chargés sur mon iphone et tournent en boucle !

Et que dire des doublages français, souvent fait à la vite dans les autres jeux ? Ici, ils sont tout simplement excellents. Les voix sont bien choisies, bien interprétées et vraiment pas niaises, quelque soit le personnage.

Gameplay :

Deus Ex propose différentes approches et différents chemins pour les niveaux, puisque vous pouvez les aborder en mode “furtif”, “combat furtif” ou “combat”. Bref de quoi plaire à tous les styles. C’est en adoptant une tactique combat furtif que j’ai pris le plus de plaisir à jouer. Quoi de mieux que de devenir le pire cauchemar de vos ennemis ??

J’ai adoré explorer les niveaux, trouver le meilleur chemin, pirater tout ce qui me passait sous la main, fouiller les bureaux, trouver les zones cachées (le guide collector m’a bien aidé j’avoue :p)

En fonction de votre style de jeu, vous pouvez choisir des augmentations pour votre personnage et ainsi faire progresser ses compétences: piratage, sauter plus haut, filtrer le gaz toxique, voir à travers les murs, devenir invisible,… et la liste est longue !

En revanche, un point qui m’a gêné (pour ne pas dire casser les …), c’est l’aspect gestion de l’inventaire et des ressources. Si vous ne prenez pas l’augmentation pour votre inventaire, c’est un vrai calvaire de transporter des choses. Il y a souvent des mallettes dans le jeu, que vous combinez à vos armes pour les améliorer. C’est impossible de la combiner avec votre arme sans passer par le menu inventaire. Donc si vous êtes chargés comme un mulet, il faut jeter vos items par terre, prendre la mallette, la combiner à votre arme, puis reprendre les items que vous avez jeté par terre… un peu gonflant pour le coup.

Autre problème que vient soulever le manque de place dans l’inventaire, c’est que vous ne pouvez pas prendre 50 000 armes, 2 voir 3 armes au mieux. Et quand vous avez choisi de jouer en furtif, et que vous êtes équipés d’un fusil sniper silencieux, et d’un fusil à fléchettes tranquillisantes, je peux vous dire que j’ai eu une sacré surprise en arrivant devant le premier boss en mode difficile… Bizarrement les fléchettes tranquillisantes, ça lui faisait pas grand chose au pépère.

Ceci vient soulever un autre problème de Deus Ex, enfin je dirais plus une difficulté technique liée à la structure même du jeu. Car le jeu évolue en fonction de vos choix et actions en créant ainsi une arborescence. C’est vraiment un principe que j’adore, mais qui malheureusement a tendance a créer des points de non retour si vous ne faites pas des sauvegardes différentes et régulières. Par exemple dans mon cas, j’étais bloqué au premier boss, les solutions : tout recommencer depuis le début ou baisser le niveau de difficulté et tirer une croix sur le trophée.

Les “boss fights” un peu décevants mises à part, j’ai pris beaucoup de plaisir à parcourir le jeu et découvrir le scénario si haletant dont vous êtes l’acteur principal. Investiguer, dialoguer, infiltrer, pirater, optimiser, combattre sont les maîtres mots de Deus Ex et font que vous n’avez jamais l’impression de faire la même chose malgré les 30 heures de jeu (en comptant les quêtes secondaires) !

En résumé :

Voltxs : Vous l’aurez compris, Deus Ex est un jeu généreux, qui propose une richesse de contenus rarement inégalée dans les autres jeux. Même si le jeu est “semi-bac à sables”, on a une réelle sensation de liberté et de choix de nos actes, c’est vraiment très plaisant. Le scénario à la sauce cyberpunk est tout simplement excellent, on se laisse porter par l’histoire et la musique, à tel point de ne pas pouvoir lâcher la manette pour découvrir la suite ! Deus Ex n’est pas exempt de défauts, mais on les oublie rapidement tellement l’aventure et le gameplay sont riches.

Pour le moment, Deus Ex est pour moi LE JEU de l’année 2011 !

Gohan : Deus Ex Human Revolution est vraiment pour moi la grande surprise de l’année pour le moment, j’ai découvert un jeu passionnant tant par son scénario qui nous tient en haleine du début à la fin et j’aimerais vraiment vous en parler mais j’évite comme d’habitude tout spoil, mais aussi par sa qualité graphique qui est vraie est parfois inégale entre certaines textures et d’autres. Mais le plus important est là, on se trouve face à un jeu avec une pâte graphique, ce style cyberpunk me plait vraiment et nous le rend bien. Les principaux personnages ont beaucoup de charisme je trouve et la bande son et le doublage vraiment très bon. Mais ce qui est pour moi le point le plus positif est vraiment le gameplay, que vous soyez bourrin (même si c’est vraiment déconseillé) ou furtif vous allez prendre votre pied, il existe tellement de possibilités différentes pour aller d’un point A à un point B, et différentes fins, que le jeu est vraiment rejouable sans se lasser!!!! Et n’oublions pas la durée de vie : en moyenne 30 heures avec les quêtes secondaires. Il ne vous restes plus qu’une chose à faire, l’acheter et le dévorer !

Les plus :

  • Le scénario
  • La direction artisitque
  • La bande son et les doublages français
  • La richesse de l’univers
  • La durée de vie du jeu
  • Le gameplay
  • Les clins d’oeil multiples

Les moins :

  • Les chargements
  • Les points de non retour
  • Les boss fights
  • La gestion des ressources et de l’inventaire

La note :

Ah oui, et j’allais oublié, appelez moi Bob 😉

Les autres articles sur Deus Ex :

Arrivage : Le collector de Deus Ex

Compte rendu de la soirée de lancement de Deus Ex

Dossier : Deus Ex un futur hit !

Trouver l’édition collector au meilleur prix sur amazon

Trouver l’édition augmentée au meilleur prix sur amazon

Trouver le guide collector (ou normal) au meilleur prix sur amazon

14 réponses à “Test et avis : Deus Ex Human Revolution”

  1. cocole dit :

    Ok, Bob.

    J’étais à une présentation de Deus Ex par Jonathan Jacques-Belletête et la gestion de l’inventaire a été voulue old-school. C’est une volonté forte et non pas un choix de facilité.

  2. lonelyw dit :

    merci pour votre test, un jeu a plusieurs fin, pouvoir faire des choix qui auront des conséquences part la suite hum j’adore le jeu fera parti de ma bibliothèque

  3. Bon test! 🙂 Assez d’accord sur les + et les -, même si les chargements sont tout de même réduits au strict minimum ici je trouve (changement de lieu ou fin de mission). Mais bon, pour le reste ce titre est une bombe et j’ai vraiment hâte de voir venir le DLC Missing Link en octobre :))

  4. Donwar dit :

    Test très sympa
    Le gros point noir reste les boss obligatoire même si on joue furtif

  5. Alex dit :

    héhé va falloir que j’attaque le jeu rapidement alors ^^

  6. Crunch dit :

    Wooow, il se paye une très très bonne note

  7. Comme vous le savez déjà, je suis assez d’accord avec vous…
    Par contre, l’aspect inventaire old scholl ne m’a pas trop gêné…
    Pour moi, c’est sans doute le jeu de l’année !

  8. MrLichi dit :

    La seule chose qui fait que j’hésite à me prendre le jeu, c’est qu’apparemment la combinaison des touches sur PS3 est assez galère à prendre en main, et c’est vraiment quelque chose dont j’ai du mal à m’habituer, j’ai peur que ça me gache le plaisir du jeu

  9. tjotjo dit :

    Le jeu de l’année.. ne sera pas celui là ! Les plus grosses sorties sont pour les 3 mois à venir et là nous aurons un des jeux de l’année: je pense à Rage, Battlefield 3, Rayman? et pourquoi pas Batman AC !

  10. Maspalio dit :

    Merci pour votre test . J ai encore mon collector sous cellophane , je l attaque dès que j ai fini vanquish. Ce deus Ex m a tout l air d être le GOTY de 2011

  11. Chouchi27 dit :

    Merci pour le test, c’est vrai qu’il semble bien réussi

  12. Fichi dit :

    Le GOTY de l’année, moué. Le jeu est excellent aucun problème, mais il souffre de bien trop de soucis pour être un jeu de l’année.

    Vous ne parlez pas de l’IA du jeu, qui est une catastrophe, ce n’est pas flagrant quand on rentre dans le tas, mais en furitf ils ont n’importe quoi.

    Par contre désolé d’enlever votre joies sur les changements du scénario selon vos choix. Il en est rien. Au mieux cela change la fin du quête, et apportera un personnage secondaire qui revient par la suite pour vous en donner un autre. Mais d’aucune manière cela n’influe sur la trame du scénario, les fins différentes sont même ridicule car on peut les voir en sauvegardant avant la fin. On nous demande juste de faire un choix qui amènent sur une des quatre fins possible. (deux de base, et deux autres choix possible si on sauve quelques personnes avant la fin du jeu.)

  13. […] vraiment ? Déjà au niveau scénario, les événements se déroulent après l’épisode de Human Revolution (<3) et nous incarnons toujours Adam Jensen. Ancien directeur de la sécurité de Sarif […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.