mai

13

Critique ciné : X-Men Apocalypse

Par Didjason

avis cinema X-Men Apocalypse

Avec les films X-Men il est assez compliqué de s’y retrouver entre lequel est situé après l’autre ou entre le précédent et le suivant du 1er. Bref, il manquait un épisode pour nous permettre de raccrocher tous les wagons et avoir un enchaînement un peu plus logique et compréhensible. Ce nouveau X-Men Apocalypse fait donc le lien entre les anciens épisodes de X-Men qui sont situés après les événements de Apocalypse et le précédent X-Men, qui se situe avant tous les autres bien que sorti après. C’est bon, tout le monde a suivi l’histoire ?

Synopsis : Depuis les origines de la civilisation, Apocalypse, le tout premier mutant, a absorbé de nombreux pouvoirs, devenant à la fois immortel et invincible, adoré comme un dieu. Se réveillant après un sommeil de plusieurs milliers d’années et désillusionné par le monde qu’il découvre, il réunit de puissants mutants dont Magneto pour nettoyer l’humanité et régner sur un nouvel ordre. Raven et Professeur X vont joindre leurs forces pour affronter leur plus dangereux ennemi et sauver l’humanité d’une destruction totale.

X-Men Apocalypse

Le décor planté est assez simple et le restera, à mon goût, un peu trop tout au long de ce nouvel épisode. Suite aux événements qui se sont déroulés sur la plage de Cuba, provoquant au passage la paralysie de Charles Xavier, les X-Men se sont plus ou moins séparés les uns des autres. On retrouve ainsi Eric Lehnsherr travaillant dans une fonderie en Pologne, Raven en Allemagne à la recherche d’autres mutants et Charles Xavier en compagnie de Hank McCoy au manoir en enseignants pour enfants surdoués. Tout semble bien se passer jusqu’à ce qu’un événement sans précédent ne se produise en Egypte et réveille alors le plus terrible des mutants que l’humanité est portée, En Sabah Nur également connu sous le nom d’Apocalypse. Ressenti à travers toute la planète comme un tremblement de terre, il sera surtout ressenti par Charles Xavier et Jean Grey, les 2 mutants télépathes les plus puissants, provocant chez cette dernière une vision d’apocalypse et de fin du monde.

Un événement va également bouleverser la vie de Eric Lehnsherr et faire resurgir ses vieux démons, lui qui avait pourtant suivi les conseils de Charles et s’était tourné vers une vie simple sans violence et fondé une famille.

cinema X-Men Apocalypse

On se retrouve donc dans un “classique” du genre où le grand méchant qui cherche à détruire l’humanité recrute les incompris et ceux que la société a cassé parce qu’ils ne rentrent pas le moule de la “normalité”. Le raccourci est un peu facile et malheureusement trop prévisible. Apocalypse se met donc, après être sortie d’un sommeil de plusieurs millénaires, en quête de mutants en lesquels il perçoit un incroyable pouvoir et qu’il saura rallier à sa cause contre les non-mutants qu’il considère comme des faibles. C’est ainsi que l’on fait la connaissance de nouveaux mutants et même de certains qui ont une place importante dans le Marvel, mais je vous laisse la surprise de le découvrir par vous-même.

Face à ce fléau destructeur que représente Apocalypse, le professeur X fera tout ce qui est en son pouvoir pour y faire face, aider de quelques uns de ses talentueux élèves qui ne maîtrisent pas encore totalement leur pouvoir. La tâche pourrait cependant être plus ardue que prévu suite à l’intervention d’un certain Striker.

Trailer de sortie :

Visuellement et musicalement parlant je n’aurai pas grand chose à reprocher à ce nouvel opus, X-Men Apocalypse. Les effets spéciaux sont en effet grandioses et bien servis par une musique qui donne un bon rythme au film, même si l’on notera quelques passages un peu mous. Les combats ne sont pas si nombreux que cela et je le regrette un peu, ils auraient pu donner encore plus contenance au film. Bref, je reste un peu sur ma faim avec ce nouvel X-Men Apocalypse qui bien que faisant le lien entre les anciens épisodes et les nouveaux, aurait mérité plus de profondeur et moins de facilité dans les émotions et les liens entre les personnages. X-Men Apocalypse sort en salle le 18 mai prochain. Bonne séance à tous !

0 réponse à “Critique ciné : X-Men Apocalypse”

  1. Nikolastation dit :

    J’avais bon espoir que ce changement de génération apporte son lot de fraîcheur et permette une approche différente, plus travaillée et soignée. Plus proche des comics.

    Même si XM Days of Future Past était intéressant et prometteur pour la suite, on dirait qu’on retombe dans la facilité et les mêmes travers avec ce nouvel opus : un gros méchant vilain, le raccourci “mutants VS humains”, Magnéto Vs Charles, beaucoup de mutants mais sans background…

    Je suis tristesse :'(

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.