juillet

07

Compte rendu conférence FNAC

Par Voltxs

L’E3 étant terminé, je peux vous parler tranquillement de la conférence FNAC à laquelle j’ai assisté il y a deux semaines. J’étais invité par la chambre de commerce française de Bruxelles pour assister à une conférence sur le thème des téléchargements et de la dématérialisation des contenus.

Le conférencier, Yvan Michel, directeur Fnac Belgique, a tout d’abord présenté les différents résultats du groupe PPR, puis de la FNAC Belgique. Nous avons ensuite abordé les différents types de medias un par un.


La musique :
Nous avons eu un petit bilan de l’effondrement de la vente des CD musicaux depuis 4 ans, mais avec une stabilisation des ventes sur 2008-2009 en comptabilisant les ventes en ligne!! Bref, la musique ne sait jamais autant écoutée qu’en 2009 !

Ils ont admis avoir eu un temps de retard sur la musique en ligne, et de s’être fait manger par Apple qui se taille la part du lion avec 70% de la musique vendue en ligne. Ils essayent notamment de se rapprocher maintenant de sites comme Spotify, Deezer, etc… pour essayer de promouvoir Fnac Musique. Le site de vente de musique en ligne de la Fnac, qui s’avère être un échec commercial pour le moment.

Les livres :
Avec l’arrivée de l’Ipad, la Fnac va essayer de ne pas reproduire la même erreur qu’avec la musique en essayant de s’imposer comme un leader sur le marché du livre digitalisé. Personnellement, je trouve qu’il est déjà trop tard, vu la vitesse à laquelle se déploie Apple, et bien-sûr sans oublier Amazon, qui est aussi très présent sur ce secteur.

Les DVD/Bluray :
Les ventes de dvd/bluray sont stables et la VOD n’a pas l’air de les intéresser plus que ça (bizarre ?).

La partie gaming :
En baisse de 34% sur la Belgique, j’ai alors abordé le sujet du prix excessif, mais bizaremment la réponse a été plus qu’évasive…puisqu’il l’a justifié par le fait qu’il n’y ai eu aucune nouveauté du côté hardware en 2009, et donc que 2009 a été une année assez pauvre pour le jeu vidéo. Levez la main ceux achètent encore leurs jeux quasiment le double du prix à la Fnac ?

Nous avons ensuite eu une présentation d’un produit “révolutionnaire” (j’esquissais un petit sourire à ce moment là) qu’ils attendent beaucoup à la FNAC.  Mais il s’agissait uniquement de Kinect. Ils croient énormément en ce produit, qui pour eux va vraiment entrainer des achats comme la WII à ses débuts (j’avoue être plus que sceptique sur ce point oO).

Les problèmes de la dématérialisation :
Des produits comme l’Iphone d’Apple et la PSP Go de Sony posent clairement des soucis, car ils ne permettent pas à la FNAC de vendre d’autres produits derrières. Et finalement, cela revient à entretenir la concurrence tout en vendant leur produits. On comprend alors mieux les relations ambigües entre la Fnac et Apple, à la fois partenaires et concurrents.

A la fin de la conférence, j’ai pu m’entretenir plus longuement avec le responsable technique et le directeur de la FNAC, deux personnes vraiment sympatiques et très ouvertes. J’en ai profité pour aborder le sujet de la vente des jeux en ligne avec pour exemple la plate-forme de ventes Steam. Mais la Fnac ne souhaite clairement pas s’engager dans cette voie. En revanche, le secteur de l’occasion intéresse vivement la FNAC, car la revente représente une tranche importante du cycle de vie d’un jeu, et la FNAC y est pour le moment absente. A l’heure où les sociétés d’édition comme EA ou Ubisoft essayent de briser le marché de l’occasion, je trouve que la FNAC arrive une fois de plus après la bataille, mais mieux vaut tard que jamais !

Pour résumer :

Un magasin FNAC lambda fait la moitié de son chiffre d’affaires grâce aux biens culturels (Livres, DVD, Blu-ray, etc..) et l’autre moitié en hardware (à noter: une explosion des ventes des netbooks en 2009). La FNAC a donc pour but dans les prochaines années de s’affirmer sur le web en renforçant d’abord son secteur de la musique en ligne, puis en tentant de s’imposer comme leader dans la vente en ligne de livres.

Du côté de la VOD et GOD (Game On Demand), la FNAC fera totalement l’impasse dans les années à venir, mais fera un effort plus conséquent pour bousculer le marché de l’occasion.

Un buffet froid accompagné de vins a permis de finir la soirée en douceur! Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve qu’ils ont quand même un train de retard sur tous les points !

0 réponse à “Compte rendu conférence FNAC”

  1. maspalio dit :

    Merci pour ton excellent compte rendu .L’event devait être sympa

  2. cloud80 dit :

    Ouais ils sont en retard, déjà vu la concurrence avec l’Ipad c’est mort pour eux!!
    En fait je pensais qu’il se contentait de vendre les produits de grande marque, je connaissais pas leur fnac musique ou autre..

  3. DarKynou dit :

    Sympa et bien détaillé,
    mais c’est vrai que dans l’ensemble ils sont en retard,
    heureuseument qu’il y’avait le vin en fin de soirée pour faire passer tout ça ! lowl

  4. cloud80 dit :

    Ouais et encore, niveau bouf’ j’y étais pas, mais ca avait pas l’air top, gohan confirmera je pense^^

  5. DarKynou dit :

    Ha ben si en plus la bouf’ était pas top
    Mais vous étiez toute une ptite’ bande a y être ?
    C’est quand même dommage d’y avoir assister et que ce ne fût que pas terrible .. ..
    M’enfin z’avez dû passer un bon’ moment, au vu de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.