juin

21

Bref j’ai joué à Agony et j’espère que je serai pas puni….

Par Stommy_Cop

Informations sur le jeu
Achetez-le

Agony était un jeu qui promettait beaucoup dans sa réalisation et dans son style. Un bon survival-horror qui avait de quoi faire frémir les plus durs d’entre nous. Etant fan de ce style de jeu j’ai dit go de suite quand Gohan m’a demandé de le tester. En fait le purgatoire c’est surtout Gohan, je le suspecte de s’être moqué de moi… Car au vu du titre vous l’aurez compris que ce jeu est une purge totale. Limite je pourrai arrêter le test ici, mais au blog on a quand même une passion (non on est surtout sado-maso) et on y va jusqu’au bout. Quitte à se faire mal autant y aller.

Synopsis

Le scénario de base est pas trop mal, mais il est pas creusé du tout… Vous êtes au purgatoire et vous devez vous en échapper en trouvant la déesse rouge qui est la seule qui peut vous aider. Alors, oui c’est bien mais, on est qui ? Et pourquoi on est dans le purgatoire ? Autant de questions sans réponses et c’est quand même légèrement frustrant il faut l’avouer. Donc pour survivre il va falloir traverser les enfers et éviter les démons au maximum pour espérer survivre.

Donc c’est moche ?

Je ne dirai pas spécialement que c’est moche, mais plutôt linéaire. Beaucoup trop de rouge (pour rappeler le sang qui est forcément en abondance) et des pièces qui se ressemblent toutes. Les DEV ont trop misé sur le gore et en on trop abusé résultat c’est l’overdose. L’effet escompté n’est plus là. C’est tellement dans le hard que cela ne fait aucun effet. On y prête même pas attention. Limite on en rigolerai c’est dire. Certains chapitres de Agony liés au 7 pêchés capitaux sont plus ou moins sympa, mais comme on s’y attarde par peur de croiser un démon trop puissant pour le tuer on file très vite. Pour un jeu avec des phases d’infiltration c’est rageant. Et le pire c’est que ça clignote de partout, c’est vraiment difficile de jouer longtemps tant cela fatigue les yeux.

Il reste quoi ?

Franchement je n’ai pas trouvé grand chose de positif dans Agony. En faite je n’ai rien trouvé. L’idée de départ est bonne, le côté FPS est bien pensé mais, artistiquement c’est d’une faiblesse… Et les mécanismes du jeu sont mal faites. Ah si tiens j’ai bien aimé pouvoir retenir sa respiration pour se cacher d’un démon qui passe devant vous. Mais même là au même endroit un coup sur deux le démon vous tue. C’est un jeu où tu te met dans le noir pour se mettre dans l’ambiance mais, rien ne ce transmet au joueur qui se lasse très vite et abandonne clairement le jeu. Malgré qu’il ne faille que 8 heures pour le terminer il va falloir s’accrocher pour oser le finir… Car la difficulté va être là. Prendre sur sois pour le torcher.

Conclusion

Vous aurez clairement compris que ce jeu qu’est Agony est un jeu pour les sado-maso des jeux mal conçue. Clairement je vais essayer de le revendre discrètement à Gohan. On ne sait jamais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.