Avis manga : Tokyo Revengers – Tome 18

Comme d’habitude, un nouveau tome de Tokyo Revengers ne traine jamais trop longtemps dans ma pile à lire. C’est clairement un coup de cœur cette licence pour moi et ça depuis son lancement en 2017 dernier. Actuellement 28 tomes au Japon, nous en somme qu’au tome 18 de notre côté et le scénario finalement ne cesse d’évoluer. Pourtant, j’avais l’impression que l’auteur entamé son dernier arc. J’espère que ça ne sera pas trop tiré en longueur tout ça !

Tokyo Revengers c’est avant tout : La bagarreeeee

Le tome 17 était vraiment INCROYABLE avec comme d’habitude de nombreuses révélations, des trahisons mais surtout un drame que va subir Mikey et qui va donc impacter violemment le Tokyo Manji. On va rapidement devoir s’habituer à l’absence de Mikey et Draken, en retrait suite au drame subit. Mais bien-sûr, le gang opposé en profite pour déclarer une nouvelle fois la guerre, enrôler de nouveaux protagonistes et créer un beau bordel, tout ça sous l’œil de Kisaki.

Le seul défaut que je trouverais à Tokyo Revengers concerne le nombre de gangs et de personnages secondaires. En bonus, ils sont tous plus ou moins charismatiques et l’auteur n’hésite pas à donner quelques détails sur leur passé pour mieux expliquer leur présent. Du coup, j’ai l’impression de m’embrouiller parfois. Mais visuellement, on arrive rapidement à comprendre qui est avec qui (selon leur tenue tout simplement).

Alors que l’enjeu principal semble de récupérer Izana sans subir trop de perte nous allons rapidement découvrir qu’il y a deux autres problèmes : le premier Takemichou et ses soldats sont une cinquantaine face à 400 ennemis. Le second, c’est que Takemichou lui n’a qu’un seul objectif : affronter Tetta Kisaki, le responsable de tous les drames. Lui aussi semble pouvoir voyager dans le temps, en tout cas, ça semble être la seule explication logique et valable. Takemichou est hyper motivé mais on va pas se mentir, il possède un énorme problème : il est nul en bagarre. Et avant d’arriver face à Kisaki, il y a des dizaines de bonhommes à démonter.

J’attends énormément le tome suivant, un grand pas vers la fin de cet arc. Un grand pas vers un combat et un duel qui s’annonce incroyable. Mais l’auteur ne se focalise pas uniquement sur celui-ci et nous propose d’autres visions. Avec humour parfois, avec cruauté d’autres fois. Visuellement, comme d’habitude, Tokyo Revengers est une énorme réussite. Ce manga reste une claque !

Quelques planches (tome 17) :

Tokyo Revengers – Auteur : Ken Wakui – Éditeur : Glenat – Type : Shonen

Chaque tome est disponible au prix de 6,90 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome : 18/ 20

Découvrez aussi   Avis manga : Les racailles de l'autre monde - tome 2
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn