mai

02

Avis manga : The Promised Neverland (tome 7)

Par GohanBlog

The Promised Neverland est déjà une licence connue et reconnue. Depuis les premiers chapitres j’adhère à l’histoire et aux dessins. Vous avez peut être l’occasion de découvrir la licence dans sa version papier (avec ses 7 premiers tomes) ou en version animée dispo chez Wakanim (la saison 1 est terminée). Personnellement, j’accroche encore plus a la version papier. 

Ce tome 7 de The Promised Neverland est peut être le tome le plus “lent”, le moins surprenant, c’est un peu un tome de transition mais certainement un tome important pour mieux comprendre la suite de l’histoire. Dans celui-ci nous allons surtout découvrir un adulte présent dans un bunker, ce fameux bunker préparé par William Minerva, l’homme que tout le monde recherche mais surtout l’homme qui semble aider à distance Emma et ses camarades.

Cet adulte n’est pas William, malheureusement. Il semble d’ailleurs plutôt mécontent de voir toute une bande d’enfants débarquer dans ce bunker. D’ailleurs la relation est plutôt mauvaise pour le moment mais je suis sur qu’il finira soit par les aider, soit pas sauver l’un d’entre eux. Ce que nous découvrons surtout dans ce tome c’est l’intérieur du bunker et les moyens mis en place par William Minerva pour que de nombreuses personnages s’échappant de Grace Field ou des autres endroits puissent survivre. Il y a un potager, de l’eau et de l’électricité, des ressources, des armes, bref de quoi survivre très longtemps. Seul hic, ce jeune adulte ne veut pas de la présence d’Emma et de ses camarades. Un bras de fer commence entre eux et nous allons rapidement découvrir qu’il existe potentiellement plusieurs solutions pour cohabiter. 

YAKUSOKU NO NEVERLAND © 2016 by Kaiu Shirai, Posuka Demizu/SHUEISHA Inc.

Mais comme toujours Emma et Ray veulent aller plus loin. Leur but est clairement de retrouver William Minerva et de rejoindre “l’autre monde”. Ils se mettent donc à la recherche d’indices et finissent par trouver un autre point de rassemblement. Ne connaissant ni les lieux, ni les ennemis, ils préfèrent embarquer ce jeune adulte avec eux pour la suite des aventures. Tout ça s’annonce clairement plus rythmé pour plusieurs raisons. Tout d’abord on se retrouve avec des lieux inconnus mais surtout avec des ennemis inconnus. Ils semblent nombreux, puissants et clairement déterminés à dévorer Ray, Emma et le jeune inconnu. 

Un tome 7 de The Promised Neverland plus calme mais toujours agréable à lire. L’histoire se met en place petit a petit, on découvre de nouveaux personnages mais surtout on nous dévoile le caractère d’autres. Le dessin est toujours autant canon. J’adore les doubles planches, c’est un vrai régal visuel. Encore une fois, j’ai hâte de découvrir la suite et je commence clairement à m’habituer aux ennemis (qui je le rappel, étaient pour moi un peu trop surréalistes). Le tome 8 sera dispo le 19 juin 2019. 

Trailer vidéo :

The Promised Neverland – Dessin & scénario : Kaiu Shirai & Posuka Demizu – Éditeur : Kazé – Type : Shônen

The Promised Neverland est disponible au prix de 6,79 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome de The Promised Neverland : 4 / 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.