février

26

Avis manga : The Promised Neverland (tome 1)

Par GohanBlog

J’ai reçu il y a quelques jours de la part de Kazé un press kit autour de la licence The Promised Neverland, une licence qui connait un réel succès au Japon avec déjà plus de 2 millions d’ exemplaires vendus à travers les 6 premiers tomes ! Kazé mise donc gros sur cette nouvelle licence qu’est The Promised Neverland et j’ai eu la chance de la découvrir plusieurs semaines avant sa sortie, car oui, le premier tome sera disponible le 25 avril ! (le second le 27 juin, le troisième le 22 août …). C’est vraiment la première fois d’ailleurs que je reçois un manga autant de semaines avant sa sortie, c’est à la fois un privilège mais aussi un réel plaisir.

Je vous propose donc mon avis sur le premier tome de The Promised Neverland sans aucun spoil. Nous allons découvrir l’histoire d’Emma, Norman et Ray, 3 jeunes enfants qui coulent des jours heureux à l’orphelinat de Grace Field House. Entourés de leurs frères et sœurs et câliné par leur maman tout semble aller pour le mieux. Nous découvrons donc leur quotidien qui se passe en 2045. Ils vivement dans une sorte d’énorme manoir avec la possibilité de jouer dehors, de se cultiver à travers des livres mais nous allons rapidement remarquer deux détails assez bizarres. Le premier c’est la présence d’une série de chiffre sur chaque enfant, une sorte de code barre mais sans les bâtons, peut être un moyen de les identifier ?! La seconde chose assez bizarre c’est que régulièrement l’ensemble des enfants passent une série de tests se portant sur la culture générale, c’est devenu presque normal pour eux, mais d’un œil extérieur, nous, nous trouvons ça très étrange.

Malgré tout ça, dans un premier temps on se dit clairement que tout le monde semble heureux, qu’arrivé un certain âge certains enfants se font adopter et vivent heureux dans leur nouvelle famille. Mais lors de la dernière adoption nous allons découvrir que ce n’est pas du tout le cas, qu’en réalité ils sont élevés dans l’unique but d’assouvir les besoins de l’ennemi. Je n’en dit pas plus histoire de ne pas spoilé. D’ailleurs je regrette “cet ennemi”, c’est je trouve scénaristiquement un poil facile et donc pas très original.

Dès lors que les 3 jeunes enfants (Emma, Norman et Ray) découvrent la vérité ils vont chercher à s’échapper et c’est là que leur vision des choses va changer. Ils vont remarquer finalement qu’il y a des barreaux aux fenêtres (a la base pour leur sécurité), qu’il est interdit de s’approcher des sorties du manoir, de quitter un espace confiné dans la forêt … Leur vision va clairement changer et leur état d’esprit également. Dans la seconde partie du manga nous allons donc découvrir qu’une stratégie va devoir se mettre en place afin de trouver une solution pour réussir à faire évader l’ensemble des enfants qui sont sous la vigilance de la “maman”. Tout ça ne s’annonce pas si simple, la “maman” étant sur ses gardes, connaissant le manoir par cœur mais surtout, il est très très sécurisé …

Ce premier tome de The Promised Neverland est vraiment intéressant, j’accroche bien au scénario malgré ce petit manque d’imagination concernant l’ennemi, mais j’accroche surtout à l’aspect tactique (comme c’était un peu le cas dans Death Note à l’époque), surtout que la “maman” à toujours pour le moment un coup d’avance … Graphiquement c’est vraiment très sympa à lire, à regarder, j’apprécie le chara design des personnages principaux et on s’accroche véritablement rapidement aux enfants… Du coup j’ai hâte de découvrir la suite et je vous conseille vraiment l’achat de ce premier tome !

Quelques planches (tome 1) :

Trailer vidéo :

The Promised Neverland – Dessin & scénario : Kaiu Shirai & Posuka Demizu – Éditeur : Kazé – Type : Shônen

The Promised Neverland est disponible au prix de 6,79 € frais de port inclus. Ma note pour le premier tome de The Promised Neverland : 4 / 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.