mai

28

Avis manga : Shibuya Hell (Tome 1)

Par GohanBlog

Encore une nouvelle licence chez Pika édition que j’ai eu la chance de recevoir plusieurs mois avant sa sortie. A travers cette épreuve non corrigée (c’est une version papier du manga non validé mais qui ressemble à 99% à la version définitive) j’ai eu l’occasion de découvrir les bases de cette nouvelle histoire, un seinen bien violent mais aussi très intriguant. Un survival Horror encensé par Hiroya Oku, l’auteur de Gigant ou Last hero Inuyashiki. Pourtant quand on lit le synopsis on se demande comment ce manga peut il être horrifique ? On se retrouve en plein cœur de Tokyo, à Shibuya, un quartier ultra branché que vous connaissez je suis sur tous. C’est le fameux quartier dans lequel on retrouve le “plus grand carrefour du monde”. Nous découvrons Haijime Tsukiyoda, un jeune lycéen, qui vit une vie paisible, c’est typiquement le mec “passe partout”, pas la personne la plus charismatique ni la plus sociale. Il est passionné par le cinéma et souhaite en faire son métier. Il réalise donc parfois de courtes vidéos et décide même de faire son premier film. En ce baladant à Shibuya il va assister à quelque chose d’incroyable, d’irréel, qui défie la logique. Il va découvrir des poissons géants dévorant des humains, non ce n’est pas un mauvais rêve, non il n’est pas drogué. Shibuya semble bien “enfermé” dans une bulle dans laquelle se trouve des milliers poissons cherchant à dévorer des humains !

SHIBUYA KINGYO © Hiroumi Aoi / SQUARE ENIX CO., LTD.

Le premier tome est très rythmé mais arrive cependant à poser de bonnes bases scénaristiques en nous amenant petit a petit de nouveaux personnages. Hajime Tsukiyoda, le personnage principal,  va rapidement se retrouver à vouloir survivre malgré tout. Malgré sa vie qu’il juge trop monotone et sans intérêt, il souhaite la vivre et voir la suite de son aventure, pourquoi pas percer dans le domaine du cinéma. Il va rapidement réussir à rejoindre un groupe d’humains qui à lui aussi réussi à s’en sortir, ils sont pas nombreux et bloqués dans une tour entouré de poissons… Ça s’annonce loin d’être facile, pourtant ensemble, ils semblent entrevoir une solution, ils semblent pouvoir s’évader. Il est principalement attaché à Arisa Usui, une jeune idole avec qui il a conclu un pacte : elle jouera dans son film s’ils survivent à tout ça. Mais plus le temps passe et plus les mauvaises découvertes font surfaces. Nous découvrons qu’en plus de vouloir dévorer les humains, ils essaiment leurs œufs qui éclosent dans les corps des pauvres malheureux humains. Une infection terrifiante qui donne de nombreuses suées aux survivants ! Tout ça s’annonce compliqué et on sent que c’est une course poursuite contre le temps mais aussi contre l’ennemi… Heureusement plus le temps passe et plus ils apprennent de leurs ennemis. Comment vont-ils survivre ? La suite dans les prochains tomes. Shibuya Hell compte actuellement 8 tomes au Japon et est toujours en cours de parution. J’ai trouvé de mon côté le premier tome vraiment convaincant avec des personnages assez charismatiques mais surtout de nombreuses surprises, c’est le côté cool du manga, tu t’attends à voir telle ou telle personne mourir ou avoir des situations changées brusquement. Les dernières pages par exemple sont le parfait exemple. Graphiquement c’est vraiment cool à lire avec de belles pleines pages mettant en avant les poissons ou les personnages principaux. J’ai vraiment hâte de lire la suite et je vous conseille Shibuya Hell, si vous aimez les survival horror !

Quelques planches :

SHIBUYA KINGYO © Hiroumi Aoi / SQUARE ENIX CO., LTD.

Shibuya Hell – Auteur : Hiroumi Aoi (scénario et dessins) – Éditeur : Pika édition – Type : Seinen

Chaque tome est disponible au prix de 8,20€ frais de port inclus. Ma note pour ce tome 1 : 16/20.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.