Avis manga : Les promeneuses de l’apocalypse – Tome 2

Les promeneuses de l’apocalypse, cette nouvelle licence compte déjà 3 tomes au Japon et 2 en France. La lecture du premier tome était une excellente surprise, un coup de coeur pour ce manga mélangeant deux sensations et univers bien différents : un monde apocalyptique et une sensation de « chill » très agréable. Durant les premiers chapitres, nous avons découvert un duo : Yôko et Airi qui parcours l’archipel japonais afin de découvrir de nouveaux paysages mais aussi de découvrir le monde extérieur.

L’une est bien humaine, l’autre est un robot qui ressemble comme deux gouttes d’eau à un humain. A quelques détails près néanmoins puisqu’elle peut tirer de puissants rayons lasers et possède aussi un savoir énorme. Ce qui est totalement utile quand on se balade seul ou presque dans la nature. Car oui, il semblerait n’y avoir plus aucun humain, pourtant, Yôko y croit encore. Elle aimerait beaucoup rencontrer quelqu’un comme elle, discuter, échanger, découvrir… Mais ça semble peine perdue malgré toute sa motivation.

Un univers riche malgré un monde post-apocalyptique

La lecture du tome 2 du manga Les promeneuses de l’apocalypse est toujours aussi plaisante. C’est une balade avec de nombreux rebondissements malgré un univers « vide ». Mais plus le temps passe, plus notre duo découvre une certaine vie. Tout d’abord, il reste quelques animaux, certainement ceux qui étaient présents dans le parc Ueno, mais aussi une chose intrigante : la voix d’une personne qui émet sur une radio locale, une radio qui passe de la musique, mais qui donne aussi quelques informations. Est-ce vraiment un humain ? l’espoir est-il possible ? En-tout-cas, dans les yeux de Yôko, on voit qu’elle est pleine d’espoir…

Visuellement c’est toujours aussi beau, des décors certes abimés…mais une sensation de vie malgré tout. Yôko poursuit le tracé de sa soeur étant passée par la quelques années auparavant. Comme dans le premier tome il y a une aura mystique lorsqu’elle rêve. Elle semble plongée dans les lieux où elle se trouve mais quand « tout allez bien », des rêves tellement réalistes que ça en est bluffant pour Yôko. Avec elle, nous rêvons aussi, d’un autre monde, d’un monde plus riche et plus vaste. L’auteur gère bien le rythme en imposant quelques tensions, quelques drames, mais aussi nous laisse une part de rêve afin d’imaginer un futur plus intéressant pour Yôko et Airi. Un duo efficace, intéressant, intelligent, marrant et prometteur pour la suite des aventures. J’ai hâte de découvrir tout ça !

Quelques planches (tome 1) :

Les promeneuses de l’apocalypse – Auteur : Sakae Saito – Éditeur : Doki-Doki – Type : Seinen

Chaque tome est disponible au prix de 7,50 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome : 18/ 20

Découvrez aussi   Avis manga : 9 Lives Man – Un amour à sens unique
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn