Avis manga : Kaiju N°8 – Tome 2

Kaiju N°8, c’est clairement dans mon top 3 coups de cœur de 2021. Une nouvelle licence forte, un shonen intéressant avec un rythme fou, un aspect graphique magnifique, des personnages charismatiques, un bon scénario… bref, j’adhère à 100% ! Comme toujours le tome 1 était l’occasion d’apprendre les bases du scénario. Nous avions découvert un monde dans lequel les Kaiju existent, des monstres effroyables qui surgissent de nul part pour attaquer la population.

Comme toujours dans ces cas-là, quand il y a des méchants, il y a des gentils. C’est le cas ici, une fois de plus, via les Forces de Défense. Des combattants entrainés, professionnels, puissants, tous présents pour le bien de la nation. C’est comme ça que nous allons découvrir une partie des personnages comme Kafka Hibino qui a toujours eu comme ambition de faire partie de l’unité des Forces de Défense, d’ailleurs quand il était adolescent, il en a fait la promesse à sa meilleure amie (et elle aussi). La différence, c’est qu’elle, Mina Ashiro, est devenue l’une des commandantes en place les plus puissantes, un potentiel de combat de 98% (quand la majorité ne dépasse pas 40-45%). Kafka vient enfin d’intégrer les forces de défense, mais il cache un lourd secret : il y a peu, il est devenu un Kaiju.

Kafka, le fameux Kaiji N°8

Le fameux Kaiju N°8 n’est autre que Kafka. Mais il doit le cacher par crainte de se faire tuer par les forces de défense ou de devenir une expérience scientifique. C’est dommage, car dans une forme normale, c’est un jeune homme tout à fait banal qui a du mal à dépasser les 1% de potentiel de combat. Oui c’est faible, très faible, surtout quand le reste du commando possède un potentiel fou. Nous avions découvert à travers le premier tome par exemple Kikoru, une fille au potentiel incroyable, un brin chiante et égoïste, mais qui j’en suis sur deviendra un élément fort et un soutien de taille. Mais on va surtout s’intéresser à un duo : Reno et Iharu. L’un est un ami de Kafka (Reno), l’autre est son adversaire direct. Chacun ayant un potentiel fou dans le combat, une force de vaincre et l’envie de réussir, sauver les autres. Ce duo va s’auto entraider finalement et c’est super intéressant de suivre leur parcours.

Vous l’aurez compris, chaque personnage à son histoire, ses forces et ses faiblesses. Nous allons découvrir ça au fur et à mesure. Mais nous allons aussi suivre les aventures de ce groupe, faisant face parfois à des Kaiju gigantesques et nombreux. L’occasion d’évaluer les forces et de voir le potentiel de chacun. L’occasion aussi parfois de voir Kafka se transformer pour sauver ses camarades, le secret risque vite de se faire savoir à cette allure. L’auteur arrive clairement à gérer son rythme, à nous imposer quelques surprises et s’amuse surtout à dévoiler de magnifiques planches. C’est visuellement très beau !

Quelques planches (tome 2) :

Kaiju N°8 – Auteur : MATSUMOTO Naoya – Éditeur : Kazé – Type : Shonen

Chaque tome est disponible au prix de 6.99 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome : 18/ 20

Découvrez aussi   Test LEGO The Hobbit sur PS4
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn