octobre

16

Avis manga : Blue Phobia

Par GohanBlog

J’aime découvrir de nouvelles licences et j’aime encore plus quand l’histoire est courte. Ici, Blue Phobia est un one shot (alors qu’au Japon il est disponible en deux tomes). Glenat à l’eu l’excellente idée de sortir Blue Phobia en un seul tome au format perfect (avec une taille de 147 x 215 mm, du papier de qualité, des noirs profonds…), en 400 pages. J’ai donc décidé de m’y plonger et de dévorer ce beau gros tome.

Je ne connaissais pas du tout l’histoire ni l’auteur avant de recevoir ce manga, mais clairement, je vous l’annonce dès maintenant, c’est une belle découverte. C’est la première oeuvre d’Eri Tsuruyoshi et franchement elle s’en sort hyper bien. Pour une fois, commençons par l’aspect graphique du manga. C’est dans l’ensemble vraiment très agréable à parcourir. Il y a finalement peu de personnages (comme souvent dans les histoires courtes). On accroche rapidement aux personnages principaux (Meer et Kai) et à l’univers proposé. Celui d’un monde qui pourrait potentiellement être le notre, un monde en quête d’une nouvelle source d’énergie, une source d’énergie viable pour notre planète.

Mais avant tout ça, nous allons découvrir un jeune homme, qui se réveille, sans aucun souvenir de son passé. Il est secouru par une jeune fille dont le corps est teinté de bleu. Elle, ne semble pas à la par hasard, elle (Meer) lui explique qu’il faut fuir cette île. Ils vont donc tenté de s’enfuir mais tout ça ne s’annonce pas facile. Malgré tout, Kai retrouve la mémoire petit a petit, au fur et a mesure des chapitres et nous allons comprendre qu’il était lui même à l’initiative de cette fuite. Qu’il avait tout préparé mais que finalement tout ne se passe pas comme prévu. Nous allons surtout comprendre et découvrir le mystère autour de cette “maladie indigo”, une maladie dont Meer est atteinte.  Une maladie qui ronge les os pour les transformer en saphir marin, dont la couleur évoque le bleu profond des océans. Mais surtout un saphir qui pourrait être LA solution pour résoudre les problèmes énergiques de la planète. Mais vous l’aurez peut être compris… Seuls les humains peuvent être atteint de cette maladie.

Il est toujours très difficile de vous parler de l’histoire d’un manga, surtout quand c’est un one-shot comme celui-ci sans vous spoiler. Mais j’ai vraiment apprécié à la fois l’histoire, les différents personnages, l’intrigue, les surprises autour des différents personnages (principaux et secondaires). L’ensemble est cohérent et vraiment intéressant. Je reste un peu déçu concernant la fin qui je trouve arrive vite, trop vite, elle manque légèrement de développement mais n’est pas mauvaise pour autant. Blue Phobia est une excellente surprise. Le manga est disponible le 16 octobre et je ne peux que vous le conseiller 🙂

Quelques planches (du tome 1):

BLUE PHOBIA © 2017 by Eri Tsuruyoshi / SHUEISHA Inc.

Blue Phobia – Auteur : TSURUYOSHI Eri – Éditeur : Glenat – Type : Seinen

Chaque tome est disponible au prix de 10.75 € frais de port inclus. Ma note pour le tome 1 : 16 / 20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.