janvier

21

Avis manga : Beastars (Tome 1)

Par GohanBlog

Une nouvelle licence débarque chez Ki-oon avec Beastars. Un seinen original qui trouve son succès au Japon avec déjà 11 tomes (et c’est pas terminé). Nous découvrons une histoire vraiment différente mais surtout une allégorie frappante de notre société. A l’institut Cherryton, herbivores et carnivores vivent dans une harmonie orchestrée en détail. La consommation de viande est strictement interdite, ce qui parait logique quand on découvre les différents personnages. Ces deux classes (herbivores et carnivores) vivent cependant séparés (dans des dortoirs différents). Tout semble aller au mieux mais la découverte d’un cadavre, Tem, un alpaga, est retrouvé sur le campus déchiqueté. Cela relance clairement certaines méfiances.

Legoshi, un jeune loup est la cible de toutes les suspicions. C’était tout d’abord un ami de Tem, mais c’est surtout un carnivore et clairement l’un des animaux les plus impressionnants du campus. On y retrouve pourtant différentes races, que ce soit des chiens, des hyènes mais aussi des lapins, des souris, des moutons … Legoshi est pourtant une personne sensible, discrète, gentille mais son aspect physique peut clairement en effrayer plus d’un. Il existe pourtant une solution à tout ça : la personne qui deviendra le Beastar, le leader de l’école. Les candidats se préparent, les élections approchent … Le candidat idéal et favori est Louis, un jeune cerf charismatique, leader du club de théâtre ou se passe toute l’histoire de se premier tome. Il joue bien-sûr le rôle principal quand Legoshi lui est du côté de la technique, derrière le décor …

© 2017 Paru Itagaki (AKITASHOTEN)

Ce premier tome nous propose de découvrir les bases de l’histoire, la mise en avant de certains personnages mais nous fait surtout poser beaucoup de questions les problèmes de notre société actuelle : l’acceptation de soi et des autres, la peur de l’autre, les violences, le racisme … Un excellent moyen finalement de parler de tous ces problèmes d’une autre manière avec un côté humain sous des visages d’animaux. Je trouve ça vraiment bien abordé et vraiment intéressant. Maintenant, j’ai encore une petite réserve sur le scénario et sa longueur (déjà 11 tomes au Japon pour rappel), mais le tome 2 devrait déjà commencé à m’éclairer. Graphiquement Paru Itagaki à seulement 25 ans nous propose une oeuvre vraiment intéressante avec un style bien à elle (tant sur le dessin que sur la colorisation de celui-ci), c’est un style qui peut plaire ou non, j’accroche assez de mon côté. Pour info, les deux premiers tomes de Beastars seront disponibles le 24 janvier 2019 et l’auteur lui sera présent au festival de la BD à Angoulême 🙂 

Quelques planches (du tome 1):

© 2017 Paru Itagaki (AKITASHOTEN)

Beastars – Auteur : Paru Itagaki – Éditeur : Ki-oon – Type : Seinen

Chaque tome est disponible au prix de 6.90 € frais de port inclus. Ma note pour le tome 1 : 4 / 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.