mars

04

Avis manga : Atrail (Tome 1)

Par Nitsu

Sortie début janvier, Atrail est un seinen scénarisé par Gorô Taniguchi, illustré par Akihito Higuchi et édité chez Doki Doki dans lequel nous suivons les aventures de Iori Shijima, simple étudiant aspirant à une vie des plus normales. Roi de la banalité, notre héros doit faire face à des révélations plus surprenantes les unes des autres. Iori apprend alors l’existence d’un cube nommé « Atrail » capable de mettre fin à l’humanité mais surtout réaliser les souhaits des personnes capable de communiquer avec lui. Il est bien sûr le seul capable de le contenir. Tout son monde s’écroule alors, toute sa vie n’étant en fait qu’un amas de mensonges. Sa mère lui avoue qu’elle n’est qu’une actrice, un frère lui tombe du ciel, et deux organisations opposées essayent de le rallier à leurs causes tant bien que mal car il est le seul à pouvoir communiquer avec le cube, et ainsi réaliser tous ses souhaits. Bouleversé par toutes ses nouvelles, Iori ne rêve que d’une chose : retrouver son train-train train quotidien, un véritable anti-héros.

Pour faire simple, ce premier tome d’Atrail est juste là pour poser les bases du scénario, il tourne autour des cinq mêmes personnages, sans pour autant nous en apprendre énormément sur eux. Un tas d’informations y sont données, peut-être même un peu trop, ne facilitant pas la compréhension de certains passages. Le dessin est très soigné, beaucoup tourné autour des expressions des personnages, qui sont d’ailleurs tous très stylés. L’atmosphère donnée à ce premier tome est très cool ce qui en fait un manga très plaisant à lire. L’histoire est très intrigante, on ne connait pas réellement les intentions des deux organisations, ni des personnages, ce qui nous réserve pas mal de surprises pour la suite mais le côté anti-héros de Iori laisse parfois des moments d’incompréhensions, pourtant présenté comme plutôt intelligent dès le départ du manga, il ne prend pas conscience rapidement de la situation, préférant retrouver une vie banale alors que le monde est sur le point d’être détruit.

Malgré tout, ce premier tome d’Atrail reste un très bon tome et l’histoire risque probablement de prendre un véritable envol dans les tomes suivants. La version originale étant terminé, on sait d’ores et déjà que l’histoire se déroulera en 6 tomes, reste alors 5 tomes pour avoir des réponses à toutes nos questions, ce qui peut paraitre peu au vu de toutes les interrogations, mais seule la suite nous le dira !

Quelques planches (du tome 1):

Atrail – Auteur : Gorô Taniguchi (scénario) – Akihito Higuchi (dessins)– Éditeur : Doki Doki – Type : Seinen

Chaque tome est disponible au prix de 7.50 € frais de port inclus.  Ma note pour ce tome 1 : 3,5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.