septembre

05

Avis et test : Inversion – surprise de l’été

Par Voltxs

En attendant les nouveautés à venir et pour s’occuper cet été, je me suis tourné vers le jeu Inversion, développé par Saber Interactive et édité par Namco Bandaï. C’est un jeu d’action, façon tps, où vous incarnez un flic. Manque de bol, il y a une invasion d’extraterrestres et ils vont kidnapper les enfants, et notamment la fille du flic que vous incarnez ! C’est donc une course poursuite qui s’engage !

Graphismes:

Niveau texture, c’est clairement pas folichon, c’est plat et ça fait un peu vieillo. Certains niveaux sont clairement des couloirs, mais d’autres niveaux sont plutôt bien conçus pour s’adapter au gameplay. C’est à dire, que pour les niveaux où la gravité varie, c’est quasiment des niveaux 2 en 1. Une première phase classique à plat, pouf on change la gravité, et on atterri sur le côté du bâtiment à la verticale . Bref c’est astucieux.

Les premiers niveaux en ville sont plutôt sombres et finalement classiques, et les derniers niveaux avec plus de “paysages” sont vraiment sympas. Je dis “paysages”, car je ne peux rien dire de plus sans dévoiler le twist final !

Jouabilité :

On se retrouve face à un TPS très classique, mais qui a le mérite d’essayer des choses au niveau gameplay. Changement de gravité, grappin magnétique, niveau en gravité zéro, utilisation du décor pour détruire les boss,… Le jeu n’invente rien, et le gameplay est parfois brouillon. Le jeu souffre énormément de rythme au début, et il faut passer le cap des 4-5 heures pour enfin accrocher au jeu. Et sur la fin, j’avoue que le twist final m’a surpris et vient relever le niveau de jeu. Un petit regret tout de même sur le manque d’armes.

En résumé :

Inversion n’est pas le jeu de l’année, mais a eu le mérite de m’occuper durant cette période creuse de l’été. Le gameplay ne révolutionne pas le genre, mais a le mérite de faire varier les phases de jeu. Petit conseil quand même si vous vous lancez dedans, forcez vous à passer les premières heures de jeu. Car finalement, ce sont vraiment les derniers niveaux qui sont les plus sympas, que se soit au niveau gameplay, que au niveau scénaristique. Si vous n’avez rien à vous mettre sous la dent, Inversion peut être le jeu idéal pour vous occuper.

Ma note :

Inversion est disponible sur PS3, Xbox 360 et PC a partir de 28 € frais de port inclus

2 réponses à “Avis et test : Inversion – surprise de l’été”

  1. Bad Tachyon dit :

    Plutôt d’accord là aussi. Il s’est fait dégommer mais ne méritait sans doute pas cet acharnement. Ca reste sympa, sans être un tuerie.

  2. […] tout honnêteté, si on prend un joueur neutre, qui ne connait ni Crysis ni Inversion, et qui n’est donc pas influencé par l’aspect de la marque. Je serais vraiment curieux […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.