Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Avis comics : Winter Queen. Entre thriller et fantastique.

Winter Queen est le genre de comics qui me fait largement de l’oeil. Glénat à cette force de proposition et de catalogue pour nous proposer un contenu très diversifié. Que ce soit Le troisième œil ou même Il faut flinguer Ramirez. C’est donc avec un certain plaisir que j’ai dévoré ce comics. Cependant, ce n’est pas parce que vous êtes publié par un éditeur de talents que c’est à coup sûr une réussite.

Synopsis

Tout droit sortie du XVIIème siècle, Liz se retrouve mystérieusement projetée à la Nouvelle Orléans en 2019 ! Princesse d’Écosse et éphémère reine de Bohème, celle qui se nomme en réalité Elizabeth Stuart, est recherchée dans une sombre affaire de meurtres. Incarcérée par la police locale, son seul espoir de revoir la lumière est Eddie, un pro des arnaques vaudoues ! Mais ce petit escroc a, par le passé, déjà résolu une affaire similaire, et les policiers qui ont fait appel à lui sont dépassés : la première victime, mutilée, est un druide carbonisé dont il ne reste plus rien, et ce meurtre en rappelle d’autres. Liz et Eddie le comprennent rapidement : le meurtre dont Liz est accusée est l’œuvre d’une puissance maléfique. Une entité qui a déjà tué par le passé.

C’est comment ?

Tout comme Nicolas Pétrimaux avec son Ramirez, Fernando Dagnino est ici seul aux manettes. Pour le scénario, le dessin et la couleur Winter Queen est réalisée par une seule personne. Sachant qu’il a travaillé sur Superman, ce n’est pas rien quand-même. Dans ce comics le spectacle est au rendez-vous. Nous sommes embarqués aussitôt par l’esthétique de Liz dont les origines remontent au XVIIème siècle. Certains passages du passé sous forme de flash-back viennent nous aider à mieux comprendre l’histoire. Les éléments de cette intrigue saupoudrés à la moyen-age viendrons se mettre en place sous forme de thriller. On trempe en pleine magie vaudou et Liz qui porte en elle une malédiction, comme le dédoublement de personnalité. Malgré l’épaisseur du comics Winter Queen va super vite et se dévore très rapidement. J’ai d’ailleurs été très surpris par la fin qui semble arriver de manière brute et totalement inattendue.

Conclusion

Pour conclure, Winter Queen malgré ces quelques défauts d’écriture dans le rythme, propose une aventure dynamique. Le mélange du passé et futur avec le côté fantastique de ce thriller vous tiendra en haleine. Alors certes c’est un peu rapide, néanmoins elle restera trépidante et prenante. Ma note : 14/20

Facebook
Twitter
LinkedIn

Réseaux

Me contacter

contact[at]gohanblog.fr

Charte éditoriale

Nos contenus peuvent contenir des liens à travers lesquels nous percevons une commission, et ils peuvent être créés en partenariat avec des marques. Cependant, il est important de noter que cela n’affecte en aucune manière l’objectivité de nos articles.