Avis comics : Violent love. Un omnibus plein d’amour ?

Je ne suis pas toujours fan des comics one-shot. C’est souvent très bon, mais également trop court et c’est pas la version omnibus qui peut étancher ma soif de lecture. C’est donc d’un regard lointain que j’ai observer Violent love arriver chez moi. J’ai regardé le synopsis et ne me suis pas trouvé plus emballé que ça. Encore une histoire de couple truand à travers les états-unis cela sentais les réchauffé ou pire le manque d’inspiration. Mais bon faut laisser sa chance et je me suis donc lancé dans les aventures de Daisy Jane et Rock Bradley. Et franchement c’est le pied.

Synopsis

Au début des années 1970, Daisy Jane et Rock Bradley étaient deux des plus célèbres braqueurs des États-Unis, dévalisant banque après banque dans tout le sud-ouest du pays. Ils n’avaient qu’un seul amour : celui des billets verts. Mais petit à petit, une véritable idylle est née entre les deux…

Bonnie and Clyde ?

Alors au premier abord on ne peut que penser : oui. Mais je vous corrige de suite, l’inspiration est là, mais en aucun cas l’histoire se rejoint avec Violent love. On a affaire ici à une vengeance, une très longue vengeance. Ce que ne dit pas le synopsis et sans spoil c’est que suite à la perte d’un être cher Daisy va se retourner totalement du côté obscur et prendre les armes jusqu’à rencontrer Rock. On part quand-même d’une histoire que l’on peut consider comme presque habituelle voir anodine, mais Violent love va nous absorber dans une aventure épique à travers le temps avec une conclusion des plus surprenante.

Vraiment bien ?

Il m’aura fallut que quelques pages pour être pris totalement dans les aventures de Daisy et Rock. Violent love est construit parfaitement et écrit diablement bien. Son scénario est bien ficelé avec ses intrigues et ses rebondissements multiples. Tout est dans la surprise du lecteur. J’ai adoré ça. Et les dessins sont de toutes beautés, j’ai encore en tête cette scène de la douche toute en érotisme et imagination. Et lire une histoire racontée par les auteurs Frank J. Barbiere (Five Ghost) et Victor Santos (Polar) et expliqué par un personnage à une petite fille c’est fun.

Conclusion

C’est le genre de comics que l’on se doit d’avoir dans sa bibliothèque. Ce genre de lecture ou à la fin tu te dis : Déjà ? C’est un très bel ouvrage avec une aventure prenante et trépidante sur fond de polard et ambiance très 1970. Je ne peux que vous le recommander.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Réseaux

Me contacter

contact[at]gohanblog.fr

Charte éditoriale

Nos contenus peuvent contenir des liens à travers lesquels nous percevons une commission, et ils peuvent être créés en partenariat avec des marques. Cependant, il est important de noter que cela n’affecte en aucune manière l’objectivité de nos articles.