Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Avis comics : Enola Holmes – Le jeu dangereux de Mycroft

Quand on parle d’Enola Holmes, on pense aussitôt aux deux films Netflix. Portaient par Millie Bobby Brown et Henry Cavill les films sont un carton. Mais c’est surtout huit livres en format roman policier pour la jeunesse que son auteure Nancy Springer nous propose. Qui de mieux que les éditions Black River pour nous proposer une enquête policière ? Cependant, habitué à la noirceur et à la psychologie qui peut déranger auront nous un peu de fraîcheur cette fois-ci ?

Synopsis

Enola Holmes tente de démêler les secrets qui entourent l’enlèvement de son frère Mycroft par un groupe d’anarchistes. Avec l’aide de Lord Tewkesbury et d’un jeune garçon des rues nommé Shag, elle garde espoir de le retrouver sain et sauf mais aussi de récupérer un objet précieux qu’il lui a pris… Alors qu’elle tente de déjouer l’infâme complot du groupuscule, elle découvre la vérité derrière la disparition de son frère et démêle une toile de mystères qui l’entraîne dans les bas-fonds de Londres !

C’est comment ?

On retrouve très rapidement l’atmosphère des films dans Enola Holmes – Le jeu dangereux de Mycroft. L’espièglerie d’Enola et son insolence sont bien présentes. L’ambiance est vraiment bien retranscrite et les traits physiques des personnages nous plonge un peu plus dans l’univers. Rien ne manque et même l’humour est au rendez-vous. Cependant, nous sommes face à une histoire en un seul tome. L’enquête est bien menée toutefois, j’ai trouvé que le dénouement arrivait rapidement. Plusieurs possibilités. La première étant que j’ai été totalement absorbé par les aventures d’Enola Holmes, la deuxième étant le one-shot dans un format assez court. J’aurais bien aimé une histoire en deux volumes pour donner de l’épaisseur à l’intrigue.

Conclusion

Pour conclure, Enola Holmes – Le jeu dangereux de Mycroft est un bon comics qui vous entraînera dans un univers bien connu si vous avez vu les films. La patte de Nancy Springer est bien là et les dessins de Giorgia Sposito sont un mélange parfait pour nous immerger totalement dans l’histoire. Je reste malgré tout sur ma fin et aurait bien aimé un second tome. Mais n’est-ce pas un signe qu’on a bien aimé plonger dans cette lecture ? Ma note : 15/20

Facebook
Twitter
LinkedIn

Réseaux

Me contacter

contact[at]gohanblog.fr

Charte éditoriale

Nos contenus peuvent contenir des liens à travers lesquels nous percevons une commission, et ils peuvent être créés en partenariat avec des marques. Cependant, il est important de noter que cela n’affecte en aucune manière l’objectivité de nos articles.