Avis BD : Le Troisième Œil – Acte 2. Le veilleur du crépuscule.

Il y a un peu plus d’un an sortait le premier tome de Le Troisième Oeil – Acte 1 La ville lumière. Cela avait été un énorme coup de cœur. La suite s’est fait attendre, mais elle est enfin là et pour le petit bonus ce second acte est bien plus épais que le premier. On ne va donc pas bouder son plaisir et comprendre que l’écriture et le dessin pour cet ouvrage peut-être long. Toujours sous l’écriture d’Olivier Ledroit nous allons plonger directement dans un univers fantastique et rempli de couleur. Pour ma part j’avais hâte de le découvrir. Néanmoins, j’avais peur d’avoir moins bien que l’acte 1. Déçu ?

Synopsis

Après une expérience psychédélique, Michael a activé le pouvoir de son troisième œil. Désormais il a accès à un état alternatif et grisant auquel peu sont initiés. Mais s’il parvient à distinguer les auras spectrales qui émanent de chaque individu, il lui est aussi terrifiant de constater à quel point certaines âmes sont noires. Et tandis qu’il s’érige progressivement en ange exterminateur. Il combattant les démons qui pullulent derrière le voile de la réalité. Michael est assailli de visions d’horreurs et de carnages de plus en plus violentes. Quels sombres desseins certains complotistes occultes ourdissent-il dans les salons feutrés de la capitale ? Malgré l’amour qui le lie à la douce musicienne Cybèle. Michael lentement bascule dans son obsession d’éradiquer le Mal. Il s’apprête à entamer une véritable descente aux enfers.

C’est comment ?

Autant le dire, Le Troisième Œil – Acte 2. Le veilleur du crépuscule est encore un coup de cœur. Il va être difficile de trouver des défauts à cette BD. Le scénario est prenant. Les dessins sont sublimes. Enfin ils sont magnifiques. J’ai rarement vu des dessins de cette ampleur. Les doubles pages nous explosent aux yeux. Olivier Ledroit nous fait voyager dans un univers sombre mais toutefois envoûtant. La prise de conscience du héros qui sait qu’il va y perdre la raison mais cependant continu sa quête. J’ai beaucoup aimé le rythme que donne l’auteur à son oeuvre. Les scènes d’actions ou tout est soutenu est entrecoupé de passages ou on entre en profondeur dans l’âme des personnages.

Le Troisième Œil – Acte 2. Le veilleur du crépuscule nous projette dans Paris dans une visite inattendue. L’exploration de la capitale vous donnera un regard différent sur celle-ci. Et si la ville lumière, qui porte très bien son nom, vous fait battre le coeur. La visite du musée du Louvre va encore plus vous étonner. Je me suis pris à deux lectures pour bien tout cerner de ce voyage fantastique que nous offre Ledroit.

Conclusion

Pour conclure, je ne saurais pas quoi dire de plus sur la qualité du Le Troisième Œil – Acte 2. Le veilleur du crépuscule.  Vous allez le dévorer des yeux, néanmoins je peux vous dire de l’acheter les yeux fermés. Ma note : 20/20

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Réseaux

Me contacter

contact[at]gohanblog.fr

Charte éditoriale

Nos contenus peuvent contenir des liens à travers lesquels nous percevons une commission, et ils peuvent être créés en partenariat avec des marques. Cependant, il est important de noter que cela n’affecte en aucune manière l’objectivité de nos articles.