janvier

27

Assassin’s Creed Syndicate : un long séjour à Londres ?

Par Voltxs

Informations sur le jeu
Achetez-le

Après avoir parcouru le jeu en long en large et en travers, je vous livre un second avis sur le dernier Assassin’s Creed Syndicate. Si vous avez loupé mon premier avis, c’était dans le podcast 72, que je vous invite à écouter 🙂 Mon premier avis était d’ailleurs plutôt mitigé après seulement quelques heures de jeu, et je vais vous dire ce qu’il en est maintenant.

Ambiance :

L’époque et le lieu parcouru dans ce nouvel opus de Assassin’s Creed, c’est le Londres du 19ème et un léger passage dans le 20ème via des bugs Helix de l’Animus. Je n’ai jamais mis les pieds à Londres IRL, donc je ne peux pas vous dire si la reproduction est aussi fidèle que celle de Paris dans Assassin’s Creed Unity. En revanche au niveau atmosphère on retrouve la même ambiance, une ville très animée, de hauts bâtiments, des objets à collecter vraiment partout et bien entendu des missions à gogo.

 Au niveau contenu, on ne peut pas dire que les équipes d’Ubisoft ont chômé, car le jeu en est vraiment riche! Cependant, je pense que l’on arrive à la limite du déséquilibre entre la quantité de missions dites secondaires, et les quêtes principales. Car au final, on ne sait plus trop par où commencer tellement l’univers est vaste et les missions nombreuses. Et ce n’est pas toujours clair, du coup on perd rapidement le fil de l’histoire.

avis assassin's creed syndicate

Ressenti :

Je pense sincèrement que le jeu est bon, mais qu’il souffre d’un gros problème de rythme au démarrage. Il faudra passer le cap des 5-6 heures de jeu pour commencer à s’amuser réellement avec le jeu. Nous vivons dans une époque où l’on veut du divertissement immédiat, et je pense que c’est pour cette raison que le jeu en a rebuté plus d’un. Après on ressent aussi le phénomène de jouer à une version 1.5 de AC Unity. Ayant fait tous les Assassin’s Creed, j’ai quand même ressenti de la lassitude à faire certaines missions. Surtout celles du début, qui ne sont en fait qu’un vaste tutoriel déguisé.

Une fois les premières heures de jeu passées, j’ai commencé à vraiment prendre du plaisir à jouer. Les équipements sont enfin potables, on ne galère pas 6 ans à tuer 2 gardes, on a plus d’options d’approches. D’ailleurs comme dans Unity, pour certaines missions, on peut choisir la méthode d’approche et d’assassinat de la victime. Ca c’est plutôt cool.

assassin's creed syndicate

Il y a également des phases d’enquêtes, où il faut interroger les différents suspects et chercher des indices. C’est intéressant sur le papier, mais bizarrement dans le jeu, la sauce ne prend pas étant donné que l’on ne ressent pas du tout si quelqu’un vous ment ou non. A revoir.

La répartition des rôles :

Comme vous le savez, vous pouvez jouer de façon alternée les frères et sœurs Frye, à savoir Jacob ou Evy. Pour certaines missions, le personnage est tout simplement imposé car ça correspond à son propre souvenir. Cependant vous gagnez les points de compétences pour les deux personnages en parallèle. Puis vous les répartissez comme bon vous semble ensuite. L’idéal est de spécialiser ces deux personnages avec des compétences différentes.

La méta-histoire :

La méta histoire n’est pas oubliée, bien qu’en retrait, il y a tout de même tout un niveau entier dans le XXième siècle qui lui est consacré via les bugs Helix. Ca fait plaisir de voir qu’Ubisoft ne laisse pas tomber tout ce côté de l’histoire d’Assassin’s Creed.

test assassin's creed syndicate

Les bugs :

Petite note noire, le jeu n’est malheureusement pas exempt de bugs. Le bug le plus récurrent est le laaaaaaag du jeu quand vous allez trop vite en calèche. L’écran a tendance à freezer 2-3 secondes puis repart. Rien de bien méchant, mais ça note tout de même un manque d’optimisation.

Le grappin… Pratique mais pas optimisé du tout non plus… Ca permet de gagner du temps pour escalader les plus hauts bâtiments, ou traverser les grandes avenues. Malheureusement son fonctionnement n’est pas constant, puisque des fois, au pied d’un bâtiment, il est impossible de l’utiliser. Il faut tâtonner, se reculer ou se décaler d’un mètre ou deux. On est très très loin de l’efficacité du grappin dans un Batman.

Le crafting et l’aspect monétaire :

Il y a moyen de crafter ou acheter des objets dans le jeu. Au début je trouvais ça assez peu digeste, et sur la fin assez inutile. Je trouve d’ailleurs que l’aspect monétaire est trop présent dans le jeu. On galère déjà dans la vie à gagner de l’argent, pas la peine de nous saouler avec ça dans le jeu aussi, non ? Et tout est fait pour vous encourager à acheter avec de l’argent pour gagner du temps et avoir de meilleures armes dès le début.

assassin's creed syndicate PS4

Avec l’argent, vous pouvez aussi investir dans vos gangs, pour que vos hommes soient mieux formés, aient de meilleurs équipements, ou bien saboter les équipements de vos adversaires, donner des pots de vin à la police, etc… C’est assez complet sur ce point-là.

En résumé :

Un démarrage poussif et les manques d’optimisation sont des défauts avérés de ce dernier Assassin’s Creed Syndicate. Mais au-delà de ça, le contenu proposé est tellement immense, que peut-on réellement leur rapprocher ? Passé les premières heures de jeu, je me suis vraiment amusé sur le jeu, et je compte bien faire le DLC de Jack l’éventreur en plus pour prolonger l’aventure.

Nouveaux venus ou fan de la saga, je pense que vous ne devez pas faire l’impasse sur celui-ci. Surtout maintenant que l’édition spéciale du jeu est passée à 39,90€ sur amazon, pourquoi se priver ?

5 réponses à “Assassin’s Creed Syndicate : un long séjour à Londres ?”

  1. daviddosensei dit :

    joli test, j’ai beaucoup aimé ce syndicate
    tu vas etre agréablement surpris par jack, super dlc

  2. JeanJacques dit :

    Coucou,

    Merci d’avoir partagé plus de détails sur ce jeu ! Je viens de m’en procurer et je vais commencer la partie aujourd’hui. Vos astuces vont beaucoup m’aider !

  3. […] est un gros carton (niveau vente), c’est le meilleur lancement d’un jeu Ubisoft (devant Assassin’s Creed donc) mais également les meilleurs ventes pour une nouvelle franchise le jour de sa sortie : 330 […]

  4. […] Assassin’s Creed Syndicate (disponible du 16 avril au 15 mai) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.