août

14

Test Void tRrLM(); //Void Terrarium : Un nom barbare pour un jeu mignon ?

Par Stommy_Cop

Mais c’est quoi ce jeu ? Quand j’ai vu le nom j’ai tout de suite étais intrigué il faut bien l’avouer. Void tRrLM(); //Void Terrarium ce n’est pas trop ce que j’aurais choisi, mais il devait bien y avoir une raison. C’est donc totalement intrigué que j’ai demandé à Koch Media s’il était possible de l’avoir en test. J’ai quand-même regardé des reviews, mais cela ne répondait pas à toutes mes interrogations. Et de ce fait j’avais hâte de me lancer dans l’aventure. Ce qui est chose faite. Alors, toujours aussi barbare ?

Synopsis

Dans un monde contaminé par des champignons toxiques, un robot d’entretien abandonné trouve une jeune fille humaine parmi les rebuts d’un parc à ferraille. Pour assurer sa survie, le robot et une intelligence artificielle démobilisée appelée factoryAI doivent créer pour elle un refuge au sein d’un terrarium.

L’univers

On sent de suite le mélange des genres dans Void tRrLM(); //Void Terrarium un saupoudrage de Pokemon, Chocobo (ça rajeunie pas là) et du cultissime Tamagotchi (coucou les années 1990). Ce mélange passe parfaitement et l’univers malgré des couleurs très enfantines nous plonge dans un monde post-apocalyptique très sombre que l’on ressent vraiment au bord du gouffre. Et le style de niveau sur plusieurs étages est bien fait. On sent le côté enfermé et cloîtré, étouffant ou il faut s’en sortir. On va donc arpenter couloir après couloir pour essayer de s’en sortir et bien sur bon nombre d’ennemi seront en travers de la route pour nous empêcher de progresser. Un peu comme le jeu gauntlet ou solstice sur NES il faudra trouver la sortie pour aller au niveau suivant. On est vraiment bien immergé dans l’aventure.

Tamgotchi ?

C’est le côté très fun de Void tRrLM(); //Void Terrarium la petite fille, qui sera nommée Toriko, pour gérer sa santé, l’IA utilise une sorte d’écran avec l’image de Toriko dedans qui est exactement à s’y m’éprendre comme un Tamagotchi. Et c’est exactement pareil. Elle doit manger, boire, faire popo et un bip viendra nous alerter quand elle aura besoin de nous. Et il faudra vite intervenir pour éviter qu’elle ne meure ou ne subisse trop de dommage. Pour ce faire vous devrez ramasser de la nourriture qu’il faudra ranger dans un coffre à chaque fois que vous quitterez l’exploration. Mais vous allez également ramasser beaucoup d’objets que vous pourrez recycler et qui vont se former en quatre parties. Les minéraux, le biologique, de l’énergie et du contaminés. Une fois recyclé ces items ils vous serviront également à faire évoluer Toriko.

Conclusion

Alors, ce n’est pas forcément le jeu du siècle, ni une bombe ou on va en prendre plein la tête et en plus le jeu est en anglais, mais Void tRrLM(); //Void Terrarium a beaucoup de qualité qui mérite qu’on se penche dessus et de se lancer dans cette aventure ou une IA qui a tué toute l’humanité serend compte qu’elle reste seule et que Toriko doit être absolument sauvée. C’est mignon et reste très agréable, l’ambiance est bien retranscrite et en mode nomade c’est tout à fait jouable et ça ne perd pas de son charme.

Ma note : 14/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.