juin

12

Test The Last Of Us 2 : Quand Naughty Dogs sait dire adieu à la PS4

Par Stommy_Cop

On va commencer directement par dire que ce test n’aura aucun spoil et ne divulgachira absolument rien de l’intrigue ni du scénario. Alors bonne lecture.

J’ai découvert (enfin j’ai plutôt joué) The Last Of Us sur Playstation 4 avec la version remastérisée. Effectivement la PS3 est une console que je n’ai jamais possédé, j’avais donc de ce fait raté ce bijou qu’était le premier épisode. Mais depuis j’ai largement refais mon retard et joué de long en large avec tous les DLC de TLOU sur la PS4 et je dois avouer que j’ai pris mon pied et un plaisir immense, comme souvent avec les jeux provenant de chez Naughty Dogs (Uncharted, Crash Bandicoot etc…). La fin n’était pas forcément ouverte vers une suite, mais pas fermée non plus. C’est donc avec joie que tous les gamers du premier épisode ont tous été heureux d’apprendre qu’une suite était en préparation et prête à sortir. Et c’est donc avec un énorme privilège que j’ai eu la chance d’avoir The Last Of Us 2 quinze jours avant la sortie mondiale. Une suite qui valait le coup d’attendre ?

Synopsis

Cinq ans après leur voyage périlleux à travers une Amérique ravagée par une pandémie, Ellie et Joel ont trouvé refuge à Jackson, dans le Wyoming chez Tommy, le frère de Joel. Vivre dans une communauté florissante de survivants leur a permis de connaître la paix et la stabilité en dépit de la menace constante des infectés et des survivants désespérés. Lorsqu’un événement violent trouble cette paix, Ellie se lance dans une quête de justice pour enfin tourner la page. Alors qu’elle pourchasse un à un les responsables, elle doit affronter les répercussions physiques et émotionnelles de ses actions.

Premières impressions

Comme dans le premier épisode The Last Of Us 2 commence sous la neige. Et tout suite ce qui frappe au-delà de l’ambiance déjà stressante c’est bien le soucis du détail. Voir Joël passer sous un arbre et constater que la neige sur les branches en tombe à son impact c’est juste d’un réalisme troublant. Naughty Dogs aime faire attention à tout dans la conception de ses jeux. C’est comme lorsque vous croisez le soleil en pleine face, Elie ou tout autres personnages que vous pourriez diriger va mettre sa main devant les yeux pour montrer sa gène et s’en protéger. Et tout est comme ça. Tout est pensé pour que toute action soit la plus naturelle possible et on le sent les personnages vivre. Et ceci dès les premières secondes de The Last Of Us 2 qui commence comme un film et qui nous donne cette sensation d’être le héros de l’histoire qui se propose devant nous.

Couloir ? Jeu de couloir ?

The Last Of Us n’est pas un jeu en open-world et dans son ensemble les maps n’étaient pas particulièrement étendues ni très accès à l’exploration. Cela n’en faisait pas un mauvais jeu, mais les détracteurs y trouvé leur compte pour critiquer. A l’instar des trois premiers Uncharted. The Last Of Us 2 corrige le tir. Alors, pas totalement car nous ne sommes toujours pas dans un open-world mais il faut bien se dire que c’est totalement voulu pour l’ambiance et l’univers du jeu. Mais les maps ou nous allons nous promener seront bien plus grandes avec une multitude de chemin possible et il ne sera pas rare de ne plus savoir ou vous devez aller si vous n’avez pas bien écouté les dialogues et autres indices que votre personnage trouvera le long de son exploration. Car oui The Last Of Us 2 est accès à l’exploration et il faudra prendre le temps de bien regarder chaque recoin si vous voulez trouver tous les indices et autres équipements si vous voulez progresser plus sereinement dans l’histoire et surtout si vous souhaitez faire évoluer votre héros (héroïne ?).

Graphismes

Comment ne pas faire des : “Wahou. La vache. Cette expression de visage…” ? Naughty Dogs avait fait très fort niveau graphisme avec Uncharted 4 mettant en avant la modélisation du visage de Nathan. Partant surement sur cette base de travail, oubliez ce que vous avez connu avec Uncharted dernier du nom. The Last Of Us 2 est clairement deux crans au-dessus. Clairement on peut parfois oublier d’être dans un jeu vidéo et se croire devant une bonne série avec de vrais acteurs. C’est tellement bluffant. J’ai du sortir ma PS4 de mon meuble pour jouer, car le jeu demande tellement de travail au processeur et à la carte graphique que la pauvre soufflait comme une folle. Une fois bien à l’air ça allait bien mieux (pour info j’ai une PS4 dayone.). Malgré les poumons que crachait ma PlayStation je n’ai noté aucuns ralentissements. C’est remarquable. Naughty Dogs maîtrisent et savent tirer le meilleur d’elle sans aller au delà des limites qu’elle ne pourrait gérer. Et que dires des paysages à couper le souffle, de l’environnement désertique mais dont la nature est elle bien vivante ? On pourrait même sentir le vent sur ses joues à regarder l’herbe frémir et bouger au rythme de son souffle.

Ambiance

C’est la force de The Last Of Us 2, c’est son ambiance. Ce n’est pas un simple survival horror. C’est avant tout des personnages qui font face à un cataclysme et qui vont essayer de trouver une certaine humanité en eux pour survivre. Entre les infectés et les bandes rivales tout ne sera pas simple et il faudra être aux aguets à la moindre musique stressante, le moindre son qui nous signal la présence d’un potentiel ennemi (parlant de détails tout à l’heure vous regardez l’orientation du visage de votre personnage pour anticiper cette “présence”), le moindre bruit. The Last Of Us 2 est un des rares jeux ou on sent cette ambiance si pesante et crispante ou n’importe quoi peut arriver. J’ai sursauté plusieurs fois de surprise et c’est ce que j’attends de ce genre de jeu. Et The Last Of Us 2 le fait très bien. Je vous ai parlé plus haut du côté exploration voulue par Naughty Dogs et elle aura toute son importance si vous voulez faire apprendre de nouvelles choses à votre personnage comme de tirer à l’arc, faire des bombes, des cocktails molotov  et j’en passe. Pour ce faire il faudra trouver des bouquins qui seront votre enseignant. Et pour cela seul l’exploration vous le permettra.

Conclusion

On essaye au blog de vous proposer des tests écris qui avoisinent les 700 à 800 mots en moyenne. Avec The Last Of Us 2 j’ai explosé le score (et j’en suis désolé). On a tellement envie d’en parler et d’en parler qu’il n’est pas évident de s’arrêter. Je suis totalement emballé par TLOU2. Il est juste parfait pour moi et rien n’est à jeter. Naughty Dogs ne pouvait pas mieux pour faire ses adieux à cette bonne vieille PS4. Si vous avez à faire un jeu cette année cela ne peut être que The Last Of Us 2. Merci Playstation de nous offrir des exclus de ce niveau. Et surtout un grand merci à Naughty Dogs qui nous sublime les yeux années après années et de nous avoir fait un dernier baroud d’honneur sur cette quatrième génération de Play.

Ma note : 20/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.