juin

25

Test : Super Street Fighter IV

Par Voltxs

La dernière fois que j’ai joué à un Street Fighter remonte à plus de dix de ans sur Super Nintendo!!! C’est donc avec un grand plaisir que j’ai pu tester pour vous ce tout nouvel épisode sur PS3 !

Résumé rapide de l’histoire de la licence Street Figther : Ce jeu de combat est développé par Capcom, et le premier épisode de cette longue série est sorti en 1987 sous la direction de Piston Takashi. Depuis sa création jusqu’à aujourd’hui, 63 jeux Street Fighter ont vu le jour et pas moins de 27 millions d’exemplaires écoulées à travers le monde (toutes versions confondues). Les versions de Street Fighter II et Super Street Fighter II Turbo se sont respectivement vendues à 6,3 millions et 4,1 millions d’exemplaires !!!

Et c’est justement sur les bases de Street Fighter 2 qu’est reparti Capcom pour développer SF IV.

by Matlandia

Graphismes :

Le directeur artistique du jeu a clairement mis l’accent sur les couleurs ! On retrouve vraiment des niveaux riches en couleurs, proche de l’univers du cartoon. Et cela confère au jeu une ambiance chaleureuse. Ce côté cartoon est renforcé par l’utilisation de la technique du cel-shading pour la modélisation 3D des personnages.

Les personnages et arènes sont en 3D (attention, à ne pas confondre avec la 3D Relief ) mais les personnages évoluent uniquement sur un plan 2D. Vous pourrez donc avancer-reculer-vous accroupir-sauter, mais pas vous décaler sur le côté à la manière d’un Soul Calibur par exemple. Cette version “Super” contient 5 nouvelles arènes par rapport à la précédente version sortie en 2009.

Les combats sont également entrecoupés de cinématiques lorsque vous réussissez à placer un super/ultra combos. Les phases de jeux et de cinématiques ne sont pas du tout coupées, et l’enchainement des deux renforce le dynamisme et le côté spectacle du jeu. Les personnages peuvent également déclencher des attaques “Focus” qui font apparaitre à l’écran des sortes de tâches d’encre qui donne un effet vraiment sympa.

Bande son :

J’avoue que les musiques ne m’ont pas marqué plus que ça, elles s’intègrent bien à l’univers du jeu. Ce qui a le plus retenu mon attention, ce sont surtout les bruitages et cris des personnages, quoi de plus plaisant que d’entendre à nouveau “Haaadoken” ^^

Jouabilité :

La version “Super” comporte 10 nouveaux personnages par rapport à la version 2009, ce qui fait un total de 35 combattants ( et oui, rien que ça !) N’ayant pas joué à la version 2009, je ne peux pas juger du rééquilibrage du gameplay qui a été effectué sur certains personnages. Le principe de base des Street Fighter est simple, il y a un bouton pour un coup de poing faible, un deuxième pour un coup de poing de force moyenne et un troisième bouton pour un coup de poing plus appuyé. On retrouve évidement la même chose pour les coups de pieds.

Ensuite chaque personnage dispose d’attaques uniques de type :

  • Classique
  • Focus
  • Super
  • Ultra

Vous pouvez effectuer une focus attaque autant que vous voulez, en revanche pour les super il faudra remplir la jauge de combos située en bas de l’écran. Pour l’ultra, il faudra remplir également la jauge de combo, mais également la sphère située en extrémité de celle-ci. Chaque manipulation pour effectuer un super/ultra combo est propre à chaque personnage, bien qu’il y est quand même des mouvements redondants.

Le mode solo est quasiment inexistant et consiste à une succession de combats justifiée par un vague scénario. Il est possible de choisir son niveau de difficulté avant de commencer le mode solo (pratique pour les débutants comme moi).

En ce qui concerne le mode online, je vous conseille vivement un passage obligatoire par le mode entrainement et défis avant d’aller vous aventurer à faire des combats en ligne. Malgré avoir joué une dizaine d’heure, une fois en ligne, le niveau est tout autre, et il devient beaucoup plus difficile de placer un ultra avant l’autre. Je me suis pris pas mal de raclées bien comme il le faut ! Il faut vraiment lire, anticiper et connaître les coups de votre adversaires, ce qui est chose possible car il n’y a vraiment aucun lag. On a l’impression d’avoir l’adversaire sur le canapé à côté de soit.

Ken, Ryu et Sagat sont pas mal pour débuter, mais je pense que les joueurs aguerris passent rapidement à d’autres personnages. Il faut savoir que tous les personnages ne sont pas égaux en vie, en force,  ne disposent pas tous d’une bonne anti-attaque aérienne, etc…

Pour être bon à Street Fighter :

  • Maîtriser plusieurs personnages sur le bout des doigts
  • Connaître toutes les attaques des personnages pour ne jamais être surpris
  • Choisir “l’anti-personnage” qui pourra le plus gêner votre adversaire

En résumé :

Vous l’aurez compris, sous ses airs colorés & chaleureux se cachent en fait un monstre de gameplay et d’innovations, qui nécessiteront de nombreuses heures d’entraînement avant de réellement saisir tout le potentiel de ce jeu.

En revanche, on pourra reprocher à Capcom un mode solo pour ainsi dire inexistant et une difficulté un peu trop relevée qui pourrait rebuter totalement les débutants. Bien que le petit prix (facile à trouver pour une trentaine d’euros à peine) puisse décider les nouveaux venus à découvrir cette monstrueuse saga Street Fighter.

Ma note : 15/20

5 réponses à “Test : Super Street Fighter IV”

  1. Xawow dit :

    Merci pour ton test qui est super bien rien à redire pour ma part. Continue comme ça

  2. batto dit :

    Excelent test biiien…j’adore ce jeu c’est le meilleur street pour moi avec le Alpha 3

  3. Voltxs dit :

    @xawow & @batto Merci pour les commentaires

  4. Vince-oo dit :

    Vraiment très sympa comme jeu, totalement d’accord avec ta critique, à l’occas’ vient voir la mienne 😉

  5. DarKynou dit :

    Super test merci !
    Sa donne envie de se mettre au “Super”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.