Test Sonic Frontiers : Alerte bleue pour notre hérisson ?

Sonic Frontiers est enfin disponible. J’avais eu la chance de pouvoir le tester à la dernière Paris Games Week et je dois avouer que j’étais resté dubitatif. Quinze minutes de tests étant un peu court pour se faire un vrai jugement, j’avais hâte de le recevoir. Toutefois, je ne suis pas aveugle et je vois toutes les critiques sur ce jeu. J’ai ce sentiment qu’on ne laisse pas la chance à notre hérisson bleu de montrer son potentiel. Une fois n’est pas coutume, je vais vous donner des arguments pour avoir envie de vous lancer dans l’aventure. Et parole de fan de Sonic vous allez l’aimer.

Synopsis

Sonic se retrouve perdu sur une île ancienne remplie de créatures étranges après être parti à la recherche des Chaos Emeralds. Sonic, Miles « Tails » Prower et Amy Rose sont aspirés par un trou de ver et que Sonic est perdu sur une île mystérieuse, séparée de Tails et Amy. Une intelligence artificielle guide le joueur alors qu’il cherche à collecter les Émeraudes du Chaos et à retrouver Amy et Tails.

100% Open-world ?

Comme je vous expliquais en introduction, Sonic Frontiers est assez décrié. Néanmoins, il a aussi un très grand nombre de joueurs qui en sont contents. Alors oui il est très loin d’être parfait. Cependant, il y a vraiment du très bon avec de bonnes idées. La base de l’aventure se passe sur cinq îles et là nous sommes en open-world. Vous allez devoir atteindre certains objectifs pour obtenir des clefs permettant de continuer à avancer sur les îles.

Des niveaux « bonus » se trouveront sur votre route. C’est un des premiers points positifs de Sonic Frontiers. Vous allez vous retrouver ces niveaux en 3D à traverser à toute vitesse pour décrocher le meilleur classement possible. Du déjà vu sur les anciens opus. Un autre point positif c’est la présence de niveau 2D comme à l’époque des consoles 16 bits. Des niveaux à faire et refaire à volonté pour améliorer vos scores.

C’est beau ?

Sonic a toujours été un jeu rempli de couleurs avec un défilement à grande vitesse. Cependant, on tous rêvé de pouvoir se balader comme bon nous semble dans les niveaux. Sonic adventure, sur la fameuse Dreamcast de Sega, proposait un début de ce que propose aujourd’hui Sonic Frontiers. Nous sommes dans des niveaux qui ressemblent grandement à un mode réel à l’instar de Mario Odyssée. Et souvent vous allez vous arrêter pour regarder le paysage. L’ensemble est vraiment beau et les rendus sont superbes. Ce n’est pas toujours facile d’admirer à pleine vitesse, cependant croyez moi l’univers est vraiment beau.

Clipping, bug ?

À son lancement Sonic Frontiers avait bien des problèmes techniques que je ne peux que qualifier d’inadmissible pour un jeu de ce calibre. Toutefois, les mises à jour se succèdent et je dois bien vous dire que tout s’améliore. En plus d’être en 4K 60fps Sonic Frontiers devient meilleur à chaque patch correctif. Là où des ennemis apparaissaient à deux mètres de Sonic et certains bugs de collisions, je ne peux que constater que ce n’est plus trop le cas. L’ensemble devient de plus en plus agréable manette en main. Le punch des combats seront vous tenir en haleine, même s’ils sont assez faciles au final. Mais se transformer en super Sonic à la DBZ, quel kiff 25 ans après.

Conclusion

Pour conclure, Sonic Frontiers avait certes pas mal de défauts à son lancement. Mais les patchs correctifs ont beaucoup amélioré le jeu. L’avantage est que le prix de Sonic Frontiers a chuté et du coup plus aucune raison de ne pas profiter d’un jeu qui se bonifie avec l’âge. Ma note : 14/20

Découvrez aussi   Test et avis Just Dance 4
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn