Test MLB The Show 22 sur PS5 !

Vous ne le savez certainement pas, mais j’ai joué une saison au baseball. C’est clairement un sport qui me plait, tout ça a cause de ippo56 il faut l’avouer. D’ailleurs plusieurs fois, ici-même, il a donné son avis sur la licence MLB The Show. Aujourd’hui, c’est moi qui vous propose mon avis sur MLB The Show 22, joué sur PS5. Oui je précise, car cette année, pour la première fois, le jeu est jouable ailleurs que sur l’univers Playstation (c’était exclusif à l’époque). Il est désormais possible d’y jouer sur Xbox Series mais aussi sur Nintendo Switch.

MLB The Show 22 : la référence ultime du baseball

Clairement, c’est un jeu qui va ultra cartonner aux États-Unis et au Japon mais beaucoup moins ici, ça peut se comprendre, le sport étant bien moins populaire. D’ailleurs le jeu n’est pas traduit en français (ni les textes, ni l’audio), ce qui n’incitera pas « monsieur tout le monde » à découvrir la licence. Puisque en plus, c’est un sport très technique. Il ne suffit pas de lancer la balle et de taper dedans. Loin de la, d’ailleurs, pour éviter de trop vous perdre, j’éviterais de mon côté de rentrer dans les détails.

MLB The Show 22 propose surtout une simulation ULTRA complète. J’ai rarement vu ça dans une simulation sportive. Vous avez des tonnes de modes, des tonnes de compétitions, de personnalisation (d’ailleurs la création de votre personnage est ultra complète, digne d’un bon RPG). Vous avez aussi la possibilité de choisir plusieurs modes de difficultés (il existe même un mode permettant de s’adapter à votre évolution ou de reprendre vos données des précédentes éditions). Par ou commencer ? C’est peut être là, la plus grande difficulté. Vous pouvez lancer une nouvelle saison en prenant en main totalement une équipe via MTO (March to October) : vous allez devoir gérer votre équipe, mais aussi les contrats et l’aspect financier du club.

MLB The Show 22 : de nombreux modes, de quoi découvrir pleinement ce sport

De mon côté je me suis principalement amusé à jouer au mode Road to the Show : vous allez créer votre joueur, choisir ses postes (Lanceur, Batteur ou les 2) et vivre sa carrière aux USA. Le but ? Atteindre les sommets et devenir l’un des meilleurs de la Major League ! Vous allez vraiment avoir l’impression de joueur la vie du joueur. C’est vraiment sympa et surtout ça rend les matchs moins long puisque vous jouez uniquement votre joueur (donc il peut ne pas apparaitre pendant 2-3 manches par exemple).

Question gameplay, si c’est votre première fois dans ce type de jeu, vous allez devoir passer quelques minutes pour bien tout comprendre. Mais en réalité, on s’y fait assez rapidement surtout que les tutoriaux présents sont vraiment efficaces.  Tout semble ultra réaliste. Il existe de nombreuses façons de remporter la partie, de marquer des points ou de ne pas en prendre. C’est ce qui rend d’ailleurs le baseball moins redondant par moment. Vous allez avoir de nombreuses surprises au court de la partie. Vraiment, j’ai pas eu cette impression de redondance et c’est ultra plaisant à jouer au fond.

Visuellement le jeu est très correct. J’y ai joué sur ma PS5 et comme d’habitude : aucun temps de chargement. C’est l’avantage. L’immersion est folle via les différents plans des caméras. La modélisation des joueurs, des stades, des animations, tout est vraiment top ! C’est encore une fois une belle surprise, mais j’avais déjà bien apprécié cet ensemble à l’époque sur les précédents volets. Typiquement quand vous jouez le lanceur, vous avez accès à plusieurs effets. Bien-sûr, le mieux étant de suivre ce que le receveur vous indique, mais vous pouvez prendre des initiatives. Parfois c’est positif, parfois non, ce qui peut donner certaines réactions (votre coach, le receveur, vos coéquipiers…).

En conclusion : MLB The Show 22 est vraiment la référence ultime du baseball sur console. Si vous êtes fan de ce sport, vous ne pouvez pas passer à côté de ce jeu. Par contre si vous ne connaissez pas, que vous ne parlez / comprenez pas l’anglais, ça peut être très difficile à prendre en main. J’espère que le studio fera l’effort dans un futur, de traduire au moins les textes (les menus / les informations principales) pour avoir un public plus grand en Europe. Car oui, on va pas se mentir, le public visé est bien outre atlantique. Ma note : 17/20.

Découvrez aussi   Test du jeu Splasher sur Nintendo Switch
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn