janvier

05

Test Marvel Vs Capcom infinite : Avenger infinity war

Par Stommy_Cop

Informations sur le jeu
Achetez-le

On est dans une période creuse niveau sortie jeux vidéo. On peut même dire que c’est le vide sidéral. C’est l’occasion de tester des jeux qui n’étaient pas forcement une priorité à leur sortie. Je me jette donc sur Marvel Vs Capcom Infinite sur ma PS4 histoire de donner quelques baffes à Captain America ou tirer les cheveux de Thor à coup de gun de Megaman. Souvent critiqué cette série est souvent brouillonne dans ses combats et il suffit d’appuyer sur les touches pour sortir des combos et autres attaques spéciales. Quand est-il de cet épisode ?

Synopsis

Marvel Vs Capcom infinite est un cross-over entre les deux univers qu’est Marvel et Capcom (oui ils ne se sont pas foulé pour le nom du jeu), vous allez combattre avec une équipe de 2 contre 2. Tous les mélanges sont possibles. Iron man avec Megaman, Hulk avec Ryu etc… Cet épisode a enfin une histoire solo avec un scénario béton (?) ou vous allez devoir combattre Ultron qui a récupéré des pierres de pouvoir et qui se retrouve pour le coup avec un grand pouvoir. Tous les héros des quatre coins de la galaxie partent en guerre contre lui.

Histoire bidon ?

L’idée d’un mode solo avec un scénario sur l’univers Marvel est une superbe idée surtout avec la sortie prochaine du dernier Avengers. Mais il ne faut pas se rater, car pour un jeu de baston la difficulté sera le côté répétitif avec l’enchaînement des combats. Et malheureusement Marvel Vs Capcom infinite n’arrive pas à casser cette routine. Le soucis commence dès le départ où on se retrouve directement face à un Ultron qui domine le monde sans aucune explications de comment c’est arrivé. A la limite passons ce détail. On va donc enchaîner 16 décors (ce qui rend le mode histoire assez long un peu plus de 3h) très beau et bien travaillé (à la différence parfois de certains personnages mais j’y reviendrai) mais les combats sont très répétitifs et surtout on a le plus souvent affaire à des clones d’Ultron ou des asgardiens possédés. Pas de gros boss à combattre et vos victoires ou défaites programmées n’ont aucune action sur le scénario scripté. Heureusement les cinématiques ponctue le jeu avec beaucoup d’humour. Un solo donc à améliorer pour les prochaines fois.

Profondeur du jeu

Quelle déception… On est tellement habitué à avoir une quantité pharaonique de personnage que les 30 pauvres combattants (15 Marvel et 15 Capcom) font pâles figures… Marvel Vs Capcom infinite a fait dans le simplissime et énormément de héros emblématiques sont passés à la trappe. Rien que Wolfverine (WTF) n’est pas jouable tout comme tous les X-men. Autant dire qu’on aura fait vite le tour des persos.  Chaque guerrier a ses caractéristiques avec forces et faiblesses, mais j’ai trouvé un déséquilibre des forces en présence où je me suis senti plus à l’aise avec Spider-man avec sa rapidité et même Dante qui a une allonge de dingue une fois bien maîtrisé on devient vite imbattable contre l’IA.

Gameplay et graphismes

Un seul mot : SIMPLIFICATION. Marvel Vs Capcom infinite est clairement simpliste et ciblé aux débutants ou les fainéants des jeux de combats. L’enchaînement des combos se fait en appuyant plusieurs fois sur le même bouton et pour faire les super-attaques c’est la même combinaison pour tous les personnages. C’est idem pour les contres, il suffit de cliquer sur des boutons au bon moment pour renvoyer une attaque. C’est vraiment abordable pour les néophytes et légèrement frustrant plus les plus chevronnés de prendre une déroute face à un novice… Graphiquement c’est vraiment très beau et fluide on en prend plein les yeux, on pourra regretter le manque de nouvelles attaques et surtout une modélisation de visage de certains personnages complètement raté. Mais la sauce globalement prend bien.

Conclusion

Malgré un épisode très simpliste niveau gameplay et dans la profondeur de ses personnages jouables, Marvel Vs Capcom infinite se laisse séduire et permet aux nouveaux joueurs de se laisser tenter et de pouvoir tenir la route face aux meilleurs d’entre nous. Après tout c’est peut-être mieux de pouvoir se fighter avec tout le monde ? Ce n’est pas le meilleur jeu de baston, mais on y prend plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *