Test : Les Schtroumpfs 2 – Le prisonnier de la pierre verte

Lala la schtroumpf lala viens schtroumpfer en coeur. Lala la schtroumpf lala ça t’portera bonheur. C’est bon vous avez le générique en tête ? Rassurez vous le générique n’est pas dans le jeu. Je dirai presque que c’est dommage. J’ai hésité avant de me lancer dans Les Schtroumpfs 2 – Le prisonnier de la pierre verte. J’ai un peu passé l’âge et je m’attendais à un jeu trop jeune. Venant de finir Le crime de l’orient-express, je n’avais plus grand chose sous la main. Je me suis donc lancé avec une certaine réticence je dois l’avouer. Alors minot c’est comment ?

Synopsis

Le Schtroumps Bricoleur a créé une invention Le SchtroumpfoMix! Il doit cependant trouver un ingrédient pour l’améliorer, la Pierre Verte, qui est en possession de Gargamel. Le Schtroumpf Bricoleur et son équipe partent en mission pour récupérer la pierre dans son laboratoire. Une erreur provoque l’explosion de celle-ci et l’éparpille dans le pays Maudit. En plus d’avoir relâché dans la nature ses pouvoirs hors de contrôle permettant de copier et de décomposer la matière, la Pierre Verte a libéré le maléfique Stolas, un fléau d’un nouvel ordre bien décidé à faire régner la terreur. 4 Schtroumpfs vont alors partir à l’aventure dans différents téléporteurs pour récupérer les fragments et la reconstituer avant que celle-ci plonge le monde dans le chaos.

Premières impressions

Les Schtroumpfs 2 – Le prisonnier de la pierre verte débute par l’intrusion de la masure de Gargamel. Cela va lancer l’histoire bien sur, néanmoins c’est surtout un tuto qui va servir pour la suite du jeu. Cette phase ne dure pas trop longtemps et va vite nous apprendre les mécaniques du gameplay facilement. Une fois fait nous allons découvrir un monde certes maudit mais tout plein de couleurs, tellement Schtroumpfs. On se retrouve dans l’action rapidement et nous n’avons pas le temps de tergiverser. On sent de suite que le gameplay est assez simple et vite maîtrisé. D’ailleurs les débuts du jeu sont assez simples et nous donne bien envie de continuer.

Gameplay

Nous sommes face à un TPS qui met du punch au jeu. L’orientation de la caméra m’a souvent fait penser à Spyro le dragon. Les Schtroumpfs possèdent des mouvements comme une attaque au corps à corps ou un déplacement rapide pour esquiver. Nos petits héros disposent de l’intégralité des mouvements d’attaque dès le début de l’aventure. Dans Les Schtroumpfs 2 – Le prisonnier de la pierre verte nous aurons trois munitions différentes qui apparaissent au moment opportun. L’une d’elle recouvre les ennemis de miel, qui les ralentit grandement. Un lance-grenades et un fusil sniper. Bien sur vous pourrez les faire évoluer pour les rendre plus puissantes. C’est assez léger il faut l’avouer mais face à un bestiaire lui aussi plus que léger l’équilibre est trouvé.

Univers

Les Schtroumpfs 2 – Le prisonnier de la pierre verte se découpe sur trois mondes qui sont assez long. Cela manque cruellement de diversité. J’aurais aimé avoir plus de monde différents ou même retrouver des endroits bien connu de l’univers des Schtroumpfs. La progression est d’ailleurs assez répétitive. On enchaîne avec une arène de combat qui vient après un passage de plateforme et on recommence encore et encore, pour enfin atteindre l’arrivée d’un biome. C’est vraiment répétitif pour les gameurs. Je reste persuadé que pour les plus jeune cela ne va pas les déranger et ça tombe bien c’est bien la cible de ce jeu.

Conclusion

Pour conclure, Les Schtroumpfs 2 – Le prisonnier de la pierre verte est une aventure dynamique mais qui souffre de quelques longueurs et d’une répétition à travers les niveaux. Cela reste une belle aventure et un TPS agréable dans son ensemble même s’il reste plus destiné aux plus jeunes.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Réseaux

Me contacter

contact[at]gohanblog.fr

Charte éditoriale

Nos contenus peuvent contenir des liens à travers lesquels nous percevons une commission, et ils peuvent être créés en partenariat avec des marques. Cependant, il est important de noter que cela n’affecte en aucune manière l’objectivité de nos articles.