novembre

30

Test et avis Assassin’s Creed Revelations !

Par GohanBlog

Vous le savez tous, ou presque, Voltxs et moi même sommes vraiment de grand fans de cette série Assassin’s Creed, après avoir joué sur le premier épisode (mon premier jeu acheté sur PS3 tout de même, comme quoi, le destin a tout fait), j’ai enchaîné chaque année avec les épisodes, et cette année Ubisoft nous propose un nouvel épisode prénommé : Revelations. Et cet épisode porte très bien son nom, durant l’ensemble du jeu nous allons apprendre pas mal de choses, je vous laisse découvrir mon avis.

Graphisme :

Après avoir découvert la région de Acre dans le premier volet, la région de Venise dans le second, la région de Rome dans Brotherhood, nous voici en plein Constantinople, un énorme changement de décor, et quelle décor ! Cette année encore Ubisoft nous dévoile une énorme création graphique, d’un côté on découvre les différents quartiers  fidèlement reproduits, de nombreux monuments historiques, on y retrouve la tour de Galata, la mosquée de Saint Sophie, une fois de plus la reproduction est magnifique, on plonge complètement dans cet univers et on a vraiment du mal à en sortir. D’ailleurs ce qui est assez énorme c’est de découvrir des quartiers tellement différents, certains sont pro Romains, d’autres sont remplis d’Otomans. Ce qui est également bluffant dans ce nouvel épisode c’est la diversité des lieux, par leurs ambiances, leurs cultures, leurs architectures. Ensuite durant les différentes missions nous irons d’un endroit à un autre, on passera par la Cappadoce en Turquie également.

Mais les décors ce n’est pas tout, ce qui est aussi intéressant à mon gout reste les différents personnages principaux comme secondaires, tout d’abord on retrouve bien sur notre cher Ezio avec quelques années de plus, un charisme auquel j’ai eu beaucoup de mal à m’habituer dans un premier temps, car oui, voir Ezio si vieux, ça ma fait mal au coeur. Mais au fur et à mesure des heures de jeu, j’ai trouvé le charisme d’Ezio impressionnant on s’attache à cette personne comme jamais, presque autant qu’avec Altair. Mais Ezio n’est pas le seul personnage qui restera gravé dans votre mémoire durant cet épisode, puisqu’on aura le plaisir de jouer avec Altair, notre bon vieux Altair, et sans spoilé de trop, Altair n’est plus tout jeune au fur et à mesure du jeu, et c’est assez bluffant, ce vieux monsieur va rapidement vous donner quelques émotions. Après Ezio et Altair, on va parler d’un autre personnage principale qui n’est que Desmond, qui est pour vous l’avouer le personnage “principal” que j’apprécie le moins, là aussi on retrouve une amélioration graphique, et on s’y attache un peu plus, surtout lorsqu’on y apprend plus de détails sur sa vie.

Durant le jeu nous allons également rencontrer pas mal de personnes, des amis, des ennemis bien sur, et comment ne pas citer quelques un d’entre eux, qui resteront certainement également gravés dans votre mémoire, je commencerais par le prince Suleiman, un jeu homme qui vous aidera petit à petit durant votre aventure, comment ne pas citer également Yusuf, le leader turc de la confrérie des Assassin’s de Constantinoble, votre bras droit, votre ami de toujours durant cette aventure, il vous sera d’une précieuse aide, mais possède surtout un charisme impressionnant. Et comment ne pas parler de Sofia, cette magnifique Italienne qui est passionnée de littérature va durement vous aider elle aussi.

Ezio n’est plus tout jeune malheureusement, mais avec l’âge il est devenu plus mur ce qui lui permettra de développer de nouvelles capacités, avec sa vision d’aigle il va pouvoir trouver plus facilement son chemin, il va pouvoir découvrir le tracé des gardes templiers.

Bande son :

Une fois de plus la bande son est au niveau de la réalisation graphique du jeu, dans un premier temps nous ne pouvons que féliciter le travail des différents studios d’Ubisoft pour l’excellent doublage français que ce soit pour les personnages principaux, comme Ezio, Altair et les autres mais également pour les secondaires, et toutes les personnages que l’on va retrouver durant les différentes missions, et même pendant nos promenades dans Constantinople,  car oui comme dans les anciens épisodes les différents habitants sont toujours aussi bavard et on retrouvera quelques phrases tout simplement épique comme ” Il est pas un peu trop vieux pour faire ça ? “. Ensuite durant l’aventure nous aurons le droit à pas mal de musiques grâce à une bande son toujours aussi magnifique et des thèmes musicaux variés et qui immergent encore plus dans l’univers.

Gameplay :

Ne vous inquiétez pas, bien que nous retrouvons Ezio avec un âge déjà bien avancé, Ezio reste toujours aussi sportif et agile!! Le gameplay est bien sur similaire aux anciens épisodes, nous pouvons toujours faire certaines actions comme se cacher dans un petit groupe de personnes, s’asseoir sur un banc, engager des troupes pour divertir les gardes et autres, mais surtout voyager sur les toits de Constantinople.

Mais bien sur qui dit nouvel épisode, dit nouveauté, sinon c’est pas marrant. Ici les principales nouveautés sont assez simples, on découvre tout d’abord un nouvel objet, une nouvelle arme aussi: le crochet ! Ce crochet va vous permettre de sauter plus haut, de vous agripper lorsque vous tomber, mais également d’ouvrir certaines portes, et de tuer encore plus violemment ! Mais ce n’est pas tout grâce à ce crochet vous allez pouvoir passer d’un bâtiment à un autre grâce à des tyroliennes qui vous simplifieront rapidement la vie, un détail que je souligne car l’idée est tellement simple mais tellement bonne une fois de plus.

Une autre nouveauté également est de pouvoir conquérir les quartiers via les tours des Assassin’s, ces tours sont à la base occupées par les Templiers, après avoir tué leur chef, brûlé la tour en symbole de possession il va falloir également la protéger, car oui même si vous l’occupez parfois les templiers reprendront le dessus et dans ce cas ci il faudra la défendre à l’aide d’un système que j’appellerais “tower defense” un système très stratégique, où l’on donne des ordres pour défendre la tour, on donne l’ordre par exemple de placer des barricades pour empêcher les templiers de rentrer, on donne l’ordre à des assassins de se positionner à tel ou tel endroit, c’est pour moi sincèrement la nouveauté qui m’a le plus déçu, j’ai pris peu voir aucun plaisir à faire ce genre de mission, dommage.

Bien sur on retrouve aussi quelques nouveautés dans les combats, de nouveaux coups toujours aussi violents mais surtout plaisant, de nouvelle manière de se défendre, de nouvelle armes et armures, mais ceci n’est qu’un détail, puisque la grande nouveauté en terme d’arme ce sont bien sur les bombes, des bombes que nous allons soit créer nous même à l’aide de différents éléments, ou que nous allons acheter sur le marché noir. Ezio pourra donc créer différents types de bombes adaptées aux différentes situations, trois types de bombes sont disponibles : les bombes de diversions, des bombes pour manipuler la foule et bien sur des bombes mortelles, trois types dans lesquels nous retrouvons plusieurs bombes différentes, ma préférée reste la bombe ensanglantée, celle qui permet de faire croire au garde qu’ils sont blessés à l’aide du faux sang propagé grâce à la bombe.

Online :

Ce n’est plus une nouveauté maintenant, c’est même presque une valeur sur. Car oui le Online prend une grande place sur cette version, tout d’abord cette fois ci on découvre tout d’abord un scénario ancré dans l’univers de la saga, on y incarne un agent des Templiers au service d’Abstergo. Vous allez pouvoir affronter jusqu’à huit joueurs, qui eux aussi vont évoluer au fur et à mesure du temps, la difficulté sera donc présente. Cette année dans Assassin’s Creed Revelations on aura le droit à dix modes de jeux différents, on y retrouve des modes connus dans autres jeux, comme le mode deathmatch, ou encore le mode capture de relique (deux équipes s’affrontent pour récupérer un artefact et le ramener dans leur camp), c’est vraiment un point positif d’avoir plusieurs modes de jeux différents, ça permet d’être bon dans au moins l’un d’entre eux, car oui il faut l’avouer à la base je n’aime pas vraiment ce online tout simplement car j’y suis mauvais, mais au fil et à mesure des heures, je commence à évoluer, ça fait du bien. Comme vous pouvez le voir sur l’image, on retrouve 16 personnages jouables et personnalisables grâce à des points obtenus durant les différentes parties.

Le scénario : 

Aujourd’hui vous avez le droit à plusieurs paragraphes, c’est assez rare que je parle du scénario, et c’est encore plus difficile de vous en parler sans vous spoiler (sans vous dire ce qui se passe vraiment, pour éviter de vous faire découvrir certains éléments alors que vous n’avez pas finit le jeu). Le scénario de ce Assassin’s Creed Revelations est pour moi l’un des plus bâclés malheureusement, attention je ne veux pas dire par là que le scénario est mauvais il reste dans la suite des précédents épisodes, mais il faut savoir que cette fois ci le scénario est plus court, et durant ce scénario nous apprenons finalement pas grand chose sur la trame principale, les principales informations se trouvent vraiment à la fin du jeu, dans la dernière demie heure c’est tristement dommage. Mais d”un côté on apprend pas mal de choses sur la vie des différents personnages principaux : Altair deviendra une personne de plus en plus intéressante, de plus en plus vieux, mais de plus en plus attachant. Ezio lui deviendra vraiment une personne avec laquelle vous allez être de plus en plus complice, et la fin du jeu vous apportera pas mal de surprises, des bonnes et des nouvelles. On a tout de même l’impression qu’Ubisoft  a mis plus en avant le côté multijoueurs que la carrière solo, c’est très très dommage, j’espère qu’Ubisoft va rapidement changer ! 

En résumé :

Assassin’s Creed Revelations est loin d’être mauvais clairement, on retrouve un gameplay que l’on connait peut être même un peu trop, mais les quelques nouveautés elles sont tout simplement excellentes, le crochet un élément tellement simple mais tellement ingénieux et devient rapidement indispensable. On retrouve comme d’habitude une bande son de qualité que ce soit les dialogues et pour la musique, de ce côté la il y a peu de choses à redire c’est parfait. Malheureusement cet épisode déçoit tout de même car on avance pas énormément dans la trame du scénario principal et c’est bien dommage car nous jouons à ce jeu pour ce côté aventure, pour découvrir la suite. Ubisoft a choisi de mettre en avant le côté Multijoueurs, c’est toujours sympa, ça permet de continuer après le solo, même si le solo vous prendra une dizaine d’heures pour faire uniquement (et uniquement) les missions principales, car oui comme toujours on découvrira pas mal de quêtes secondaires (moins intéressantes que d’habitude tout de même), et toujours une ville à reconstruire .. ! Malgré quelques défauts, Assassin’s Creed Revelations est tout de même merveilleux.

Les + :

  • L’univers de Constantinople est magnifique, l’univers graphique d’une manière générale
  • Le charisme de certains personnages, Ezio et Altair particulièrement
  • Une bande son toujours au top !
Les – :
  • Malgré quelques nouveautés, le jeu reste trop similaire aux précédents épisodes
  • Le solo mis de côté comparé au multi ?!
  • Le scénario est court, c’est toujours trop court quand on aime ..
  • Toujours quelques bugs gênant, Ezio est parfois un peu capricieux !
Ma note :

Je tenais à remercier Idealo.fr qui m’a permis de trouver le collector de Assassin’s creed Revelations au meilleur prix, à l’époque au prix de 67 €, il est maintenant au prix de 77,90 € comme quoi ce comparateur de prix est vraiment excellent, notez bien Idealo.fr vous aidera probablement souvent.

Assassin’s creed Revelations est disponible à partir de 39,90 € frais de port inclus, un jeu à posséder !

10 réponses à “Test et avis Assassin’s Creed Revelations !”

  1. Hey !

    Sympa ton test 🙂

    Par contre moi je trouve que graphiquement le jeu est un peu poussif, j’entend par la surtout au niveau du clipping des décors en arrière plan… Genre les ombres sont bizarrement gérés… non ?

    Et tu n’as pas rencontré de bug ? Je trouve que cet opus a globalement été fait un peu rapidement, mais le plaisir est quand même présent.

  2. Gohanblog dit :

    @blog jeux-vidéo : Voila un point que j’ai oublié de parlé, les bugs, je l’ajoute dans les moins tout de suite, mais comme dans les précédents épisodes ont a ce genre de bug, parfois énervant.
    Pour les ombres, c’est vrai que parfois c’est pas parfait, mais j’ai rapidement oublié tout ca grâce a l’univers du jeu.

  3. Orni dit :

    Personnellement c’est la durée de vie du solo qui m’a étonné. Comme tu l’as dis, on ressent le travail plus sur le multi que sur le solo.

    Sinon graphiquement rien à dire, pas de clipping en vue, quelques sensibilités tout de même comme sauter en arrière alors qu’on disait à Ezio d’aller sur la gauche ou la droite (génial quand tu es très haut d’une tour et qu’il n’y a rien en dessous pour se rattraper!).

    Sinon, je ne trouve pas les révélations si énormes que ça. Il va falloir qu’ils se rattrapent bien comme il faut sur le prochain !

    PS pour Gohan : quand je coche les notifications de nouveaux commentaires, je reçois rien du tout 😡

  4. kidney dit :

    Pour ma part, plutôt déçue par les tower defense, clairement ça me saoule. Je recherche un jeu d’aventure pas de stratégie.
    J’ai déjà eu quelques bugs sur le jeu, dont un bel écran jaune et vert sympa !
    Comme toi, j’ai eu du mal au début avec le ezio vieux 🙂
    Bref, moi qui est joué a tous les opus AC, celui_là me plait moins 🙁 En plus, j’suis clairement pas fan (chacun ses goûts) du multijoueur alors si le scenario solo est trop court, bof!!! 🙁

  5. DoubleGeek dit :

    Très bon test comme toujours un grand bravo pour votre travail et pour ma part je l’ai trouvé aussi trop court et vachement similaire au autres opus vivement le prochain

  6. Donwar dit :

    Globalement je suis d’accord avec toi, j’ai bien aimé contrôler un Ezio agé cependant les séquences avec Altair sont trop annecdotictes et n’apportent pas grand chose.
    Le scénario est très peu présent même du coté de Ezio, en plus les phases de tower defense cassent le rythme je trouve

  7. Chouchi27 dit :

    Je n’ai pas encore eu le temps de m’y mettre mais je sens que je vais gravement accrocher même si il est court. Merci pour le test

  8. Sokhar29 dit :

    Pour moi c’est l’épisode de trop, même si ya vers la fin une période sympas, c’est clairement l’arnaque de l’année et c’est un fan qui dit ça.

    Surtout quand on voit la proposition de Ubisoft sur le prochain lieu pas raccords du tout avec le scénario du jeu, c’est à ce demander si ils jouent à leur propre jeu chez Ubi???

    Voilà très très grosse déception pour ma part pour le solo, mais je suis assez ébahit par le multi qui est devenu encore plus intense avec les nouveaux modes captures, coffres, etc…mais encore plus frustrant avec maintenant des campeurs…lol

  9. soumarin dit :

    tout simplement assassin creed et le meilleur avec une histoire original

  10. Constantin dit :

    Vivement que je le trouve pas cher pour le commander, je suis impatient d’y jouer avec toutes les bonnes critiques qu’ils reçoit :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.