Test Call of Duty: Modern Warfare II, le retour du roi ?

Oui, je vous parle enfin de Call of Duty: Modern Warfare II. J’ai pris mon temps, parfois ça m’arrive aussi, mais j’avais clairement envie de vous en parler. Il n’est jamais trop tard pour parler d’un jeu qu’on apprécie ou non. Vous connaissez tous la licence Call of Duty, elle fait les beaux jours d’Activision depuis des années. Cette année, Call of Duty: Modern Warfare II est de retour, car oui, vous connaissez tous ce nom après un retour en 2019 sous le nom « Modern Warfare » mais surtout un reboot de la version 2009. Comme d’habitude, je vais diviser le test en deux parties : le solo et le multijoueurs.

Call of Duty: Modern Warfare II : un solo épique

Très sincèrement, la première chose que je fais quand je lance un Call of Duty, c’est de faire son solo. Je suis sur que je ne suis pas le seul et je suis content de retrouver, année après année, un solo sur ce type de jeu. Très souvent ça me plait, c’est pas révolutionnaire ou extraordinaire, mais j’y passe quelques bonnes heures et ça me permet une première prise en main en douceur avec la franchise avant de me plonger dans l’enfer du multijoueurs.

Le première problème dans le solo de Call of Duty: Modern Warfare II, c’est que nous l’avions déjà fait en 2009 et j’ai quelques souvenirs qui émergent en y jouant. Plus de 10 ans après, je trouve pas ça très choquant en réalité et ça me dérange pas plus que ça. Surtout qu’entre temps, il y a quelques évolutions et de belles… Visuellement, c’est une sacrée claque ! J’y ai joué sur Xbox Series S et ça passe vraiment bien. C’est beau, c’est fluide, ça en jette clairement. Surtout que souvenez-vous, ce solo va nous emmener aux quatre coins du monde pour notre plus grand plaisir. Passant de missions discrètes à des missions beaucoup plus bruyantes mais aussi d’un paysage à un autre. Une histoire prenante, des sensations au top, un travail sur le son de grande qualité et une durée de vie convenable pour un solo Call of Duty (en moyenne 7 heures). J’ai juste quelques reproches à lui faire : un rythme pas toujours maitrisé, quelques bugs de collisions également qui viennent parfois gâcher le plaisir du jeu. Mais dans l’ensemble, j’ai adoré mon aventure !

Un multijoueurs qui va vous plonger des heures dans l’enfer de la guerre

On ne va pas se mentir que dans ce type de jeu, le solo c’est bien mais 99% des gens viennent pour jouer en multi. Et de ce côté là, la licence Call of Duty a toujours été très forte. En apportant parfois de bonnes idées, parfois de moins bonnes, mais il est toujours difficile de vouloir révolutionner, en gardant le même ADN, tout en ne gâchant pas les bons côtés… Dans Call of Duty: Modern Warfare II, Infinity Ward (les développeurs) font revenir différents modes de jeu traditionnels mais aussi de nouveaux. Ne laissez personne derrière dans le nouveau mode Libération de prisonniers, sécurisez le butin dans le nouveau mode K.O. et plongez dans la nouvelle sélection à la troisième personne qui débarque dans MWII.

Vous allez aussi pouvoir personnaliser davantage vos armes, le but étant de rendre votre arme différente des autres mais surtout d’exploiter pleinement celle-ci. Le jeu propose également de nombreuses cartes (et vous connaissez COD, de nouvelles arriveront au fur et à mesure des saisons), l’occasion de passer d’un petit marché animé ) un musée moderne niché au pied des montagnes. J’ai trouvé cette année la progression plus accessible, plus fluide et les innovations plus pertinentes. Le plaisir de jeu est bien évidemment là. Comme d’habitude, certaines personnes peuvent rendre le jeu pénible mais malheureusement, les développeurs peuvent difficilement y faire grand chose. En tout cas, que ce soit visuellement, que ce soit au niveau de la fluidité, de la bande son… c’est top ! En bonus, les modes coop, partie scindée/privée sont également de belles réussites. Bref, Call of Duty: Modern Warfare II frappe fort une fois de plus et risque de vous occuper encore de nombreuses heures ! Disponible au prix de 65 € frais de port inclus.

Découvrez aussi   Test FIFA 18, un mauvais épisode ?
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn