septembre

19

Preview Batman Arkham Origins

Par DocWan

logo-Batman-arkham-origins

Alors qu’il y a quelques jours Gohan vous faisait découvrir le kit press de Batman Arkham origins, j’ai eu la chance de pouvoir assister à une soirée consacré à notre Batou. Ayant eu la chance de pouvoir aller tester ce nouvel opus de la licence à la chauve-souris un mois avant sa sortie le 25 octobre prochain, il est de mon devoir de citoyen de Gotham de vous livrer mes impressions sur ce titre. Le changement de studio n’a t-il pas nuit au chevalier noir ? Commençons tout d’abord par refaire un point sur l’histoire de ce nouvel épisode.

L’histoire se déroule six ans avant Batman Arkham Asylum, pendant l’hiver. Batman est apparu dans les rues de Gotham depuis deux ans, entraîné et ayant affronté plusieurs brigands mais connaissant encore mal les grands criminels de la ville. La police ne sait toujours pas si elle doit le considérer comme une aide humaine ou une légende urbaine. La veille de Noël, Batman fait face à son premier grand défi : Black Mask le chef de la mafia de Gotham City a placé un contrat sur la tête du jeune héros, une prime de cinquante millions de dollars sera versée à qui tuera le justicier, dans ce but il fera venir huit assassins professionnels chargés d’éliminer la chauve souris. En aval de cette intrigue, une évasion massive commanditée par le Joker et Bane a lieu à la prison de Blackgate, ce qui entraîne l’évasion de plusieurs criminels arrêtés par Batman durant ses deux premières années de service en tant que héros. Batman sera seul face aux tueurs, aux criminels évadés et au SWAT, dépêché par le commissaire Loeb dans les vieux quartiers de la ville, ceux qui deviendront plus tard la prison d’Arkham City. Le jeu sera découpé en deux parties, la première se passant la veille de noël lors de l’arrivée des huit assassins jusqu’à la célèbre défaite de Batman face au mercenaire Bane laissant alors Gotham City face au chaos et à l’anarchie. La seconde quelques mois plus tard, faisant suite au rétablissement de Batman, celui ci revient à Gotham City avec pour but de mettre fin au terrible règne de Black Mask et prendre sa revanche sur le puissant Bane.

batman-arkham-origins-test
Tout d’abord, graphiquement vous ne serez pas perdu. On retrouve assez aisément ses marques dans l’univers et la patte graphique de Rocksteady est toujours là. On sent que les petits gars n’ont pas lâché leur bébé comme ça, ils sont dans l’ombre, ils surveillent. C’est propre, sombre, la ville est viscérale et tentaculaire (l’aire de jeu promise est deux fois plus grande que celle d’Arkham City), Batman aura donc fort à faire pour découvrir tous les recoins et secrets que Gotham a à offrir. Côté combat, idem. On retrouve avec joie ces rixes sans temps morts et les enchaînements sans fin du chevalier noir. Nouveauté de cet opus, l’apparition de nouveaux ennemis, plus coriaces. Que ce soit les experts en arts martiaux qui contrent les coups de Batman et contre lesquels la contre-attaque est votre meilleure amie ou des gros bourrins en armure qu’il faut étourdir pour mettre à mal, la dynamique de cette nouvelle édition semble être sans fausses notes de ce côté là. Mais Batman n’est rien sans sa panoplie de gadgets super badass.

batman-arkham-origins

Vous retrouverez donc batarang, grappin et autres engins mais aussi quelques nouveautés comme le Batagriffe télécommandé. Celui-ci vous permettra par exemple de relier deux gargouilles entre-elles par un câble et de créer ainsi une nouvelle façon de vous déplacer dans une salle remplie d’ennemis et d’ouvrir de nouvelles perspectives d’approche. Celui-ci pourra également avoir un avantage non négligeable en combat, mais je vous laisse la surprise de son efficacité sur les sbires de Black Mask ! Autre nouveauté de cet opus, un mode détective grandement amélioré avec possibilité de reconstituer les scènes pour trouver de nouveaux indices à l’aide d’un système de timelapse de l’événement en question que vous pourrez manipuler à votre guise. Jouer avec le temps pour comprendre le pourquoi du comment, il rigole pas le Batou !

batman-arkham-origins-avis

Vient s’ajouter à ce mode solo prometteur (dont je tais volontairement beaucoup de choses pour éviter le spoil, si vous voulez en savoir plus une petite recherche google vous apportera joie et félicité), en plus des traditionnelles maps défis, un mode multijoueur inédit en configuration 3 vs 3 vs 2. En effet, sur des maps jouables à 8, 6 joueurs joueront les bad guys (3 joueurs incarneront Bane et ses sbires et les 3 autres le Joker et ses acolytes) qui se battront à la mort avec un système de tickets de résurrection à la Battlefield pendant que de leur côté, 2 autres joueurs incarneront Batman et Robin et auront pour mission d’éliminer ces vilains de façon discrète en usant de leurs gadgets et de leur talent pour la furtivité ! Cela promet des parties endiablées et stressantes à la manière d’un spy vs mercenaries chez Splinter Cell !

En résumé, si vous avez aimé les deux premiers opus de la saga, vous ne serez absolument pas dépaysé ici et vous replongerez avec joie et fracas dans l’univers de Bruce Wayne pour une nouvelle aventure de qualité à ses côtés. Rendez-vous le 25 octobre sur PC, PS3, Xbox 360 et Wii U à partir de 45 € frais de port inclus et dans une sublime version collector que je risque de vous présenter prochainement sur le blog, qui elle est à 85 € frais de port inclus !

Merci DocWan pour son compte rendu

5 réponses à “Preview Batman Arkham Origins”

  1. Doublegeek dit :

    Joli compte rendu, à voir le 25 octobre ….

  2. NeoDandy dit :

    Il est vrai que pour 45€, il semblerait que ce nouvel épisode Batman présente de sacrés arguments : jeu accessible; multujoueur, carte importante et un nouvel aspect narratif … En espérant simplement que le scénario ne se “perde” pas dans les multiples vilains, comme dans Arkham City.

  3. aquab0n dit :

    Je n’ai pas fait les opus précédents, tu penses que je peux commencer direct par celui ci ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.