mars

02

Mangamonth épisode 20: GTO Paradise Lost, DevilsLine …

Par GohanBlog

J’enchaîne les mangas en ce moment, j’ai décidé de consacrer plus de temps à cette passion depuis la réouverture de ma chaîne Youtube qui parle elle aussi de chronique manga ! Au programme cette fois-ci : mon avis sur GTO Paradise Lost, une licence connue mais que vaut vraiment cette nouvelle saison ?! Mon avis sur DevilsLine, une licence qui marche fort chez Kana et pour terminer mon avis sur Akatsuki une nouvelle licence chez Pika édition !

avis gto paradise lost

GTO Paradise Lost – Dessin & scénario : Fujisawa Tôru – ÉditeurPika édition

GTO Paradise Lost

Vous connaissez très certainement GTO, ce fameux professeur complètement déjanté, a moitié pervers à moitié fou. J’ai découvert ça il y a de nombreuses années à travers l’animé que j’avais adoré ! Depuis plus rien… pourtant il y a bien de nouveaux mangas disponibles,  de nouvelles histoires comme Young GTO, GTR ou encore GTO Shonan 14 days mais les critiques n’étaient pas vraiment bonnes.  J’ai décidé pourtant de craquer pour la dernière série : GTO Paradise Lost. Comme d’hab on retrouve notre célèbre Eikichi Onizuka dans une histoire inédite.

L’histoire commence dans une prison ou l’on découvre Onizuka enfermé suite à l’enlèvement et séquestration d’une élève, on comprend rapidement que nous sommes a la fin de l’histoire. Onizuka décide de raconter son histoire à son compagnon de cellule. L’histoire commence 6 mois avant, Onizuka est nommé professeur adjoint d’une classe un peu particulière puisqu’il s’agit d’une classe comprenant exclusivement des stars. Le pervers qui sommeille en lui est vraiment heureux, il se dit qu’il va enfin pouvoir concrétiser son rêve : se marier avec une jeune et belle lycéenne. Sauf que cette classe est réputée pour avoir envoyé de nombreux professeurs à l’hôpital, en dépression… Onizuka va rapidement comprendre que le challenge est bien présent, qu’il va devoir être un sacré connard avec ces connards … On retrouve clairement l’esprit de GTO dans ce GTO Paradise Lost et franchement j’ai bien apprécié de premier tome. Le dessin est propre, les personnages plutôt intéressants et la folie de notre GTO est bien la également ! Vivement la suite … 🙂

GTO est disponible au prix de 6,95 € frais de port inclus. Ma note de ce tome : 4 /5

avis devilsline manga

DevilsLine – Auteur : Ryô Hanada –  Éditeur : Kana

DevilsLine

Nouvelle licence, enfin nouvelle licence, c’est dispo depuis octobre 2015 mais c’est une nouvelle découverte de mon côté. Autant être franc tout de suite, mon avis est mitigé. D’un côté l’histoire est pour moi trop banal.  L’histoire raconte une fois de plus le doux mélange entre les vampires et les humains dans la même ville (la même planète). On découvre Anzai, qui sera le personnage principal de ce manga, mi vampire, mi humain. Son boulot ? Combattre les vampires s’attaquants aux humains. Il va faire la rencontre d’une jolie jeune humaine et sans le voir va tomber amoureux d’elle, il va rapidement se rendre compte aussi que la vue du sang lui est insupportable et fait surgir tous ses démons. La première partie du manga est un peu lente, un peu trop à l’eau de rose à mon goût. La seconde partie elle est plus intéressante puisque nous allons faire la découverte de 33333333, une humaine qui elle pourchasse les vampires, elle semble travailler pour un  certain organisme que nous ne connaissons pas. Sa prochaine cible n’est autre qu’Anzai. Le combat risque d’être intéressant puisque les vampires possèdent quelques atouts : ils ne meurent que d’une balle dans la tête. Ils peuvent se régénérer en buvant du sang humain s’ils sont touchés ailleurs, ils courent plus vite et sautent plus haut. Un avis mitigé donc, le second tome fixera  définitivement mon avis je pense.

DevilsLine est disponible au prix de 7,45 € frais de port inclus.  Ma note pour ce second tome : 3/5

avis manga akatsuki

Akatsuki – Auteur: Motoki Koide – Éditeur : Pika édition

Akatsuki

Encore une nouvelle licence qui débarque, j’aime ça découvrir de nouvelles histoires, de nouveaux personnages. Akatsuki, est un manga disponible en 9 tomes que je vous conseille très clairement. Après avoir dévoré le premier tome je n’avais qu’une envie : découvrir la suite. Akatsuki, c’est une maladie qui transforme ceux qu’elle contamine en montres, les entraînant bien souvent vers une mort certaine (tout dépend le type de maladie). Pour combattre la maladie Akatsuki il y a les Kiriishi, des médecins-guerriers, eux seuls pouvant guérir ces malades !

Nous découvrons rapidement les deux personnages principaux : Hibiki et Kirisa, un duo qui comme souvent est un duo homme / femme, comme souvent s’oppose pour mieux réussir. Hibiki, c’est un jeune médecin-guerrier qui fait ce métier dans un seul but : gagner de l’argent, s’amuser et manger. Typiquement le genre de personnage qu’on aime. Kirisa elle est plus dévouée, une partenaire idéale qui connait bien les différentes maladies. Un excellent duo donc que vous allez rapidement apprécié. Dans ce premier tome nous découvrons tout d’abord les bases de l’histoire, quelques informations sur les principaux personnages mais aussi déjà quelques combats. Dans l’ensemble le dessin est très bon, j’avoue dans un premier temps Hibiki m’a fait penser à Naruto (même coupe de cheveux, visage semblable, même envie de passer son temps a bouffer tout ce qui bouge), mais son caractère semble finalement différent et le style graphique de l’auteur permet vraiment de faire la différence. J’ai trouvé aussi très sympa d’ajouter de nombreux bonus dans ce premier tome avec des explications sur les personnages et sur les maladies, c’est con, mais c’est rare et parfois bien dommage. Finalement le premier tome d’Akatsuki se dévore avec plaisir, une nouvelle licence que je vous conseille vraiment de découvrir !

Akatsuki est disponible au prix de 6,95 € frais de port inclus.  Ma note pour ce second tome : 4/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.