juin

19

Critique manga : Waltz tome 1 et tome 2

Par GohanBlog

Logo_waltz

WALTZ © 2010 Kotaro ISAKA, Megumi OSUGA/ SHOGAKUKAN

J’ai loupé ce manga à sa sortie en début 2012, mais en découvrant dernièrement le tome 6 dernièrement en vente je me suis plongé dans cette nouvelle série, une série assez courte finalement puisqu’il y a uniquement 6 tomes de disponible, j’ai été attiré d’abord par les couvertures, colorés avec un personnage principal plutôt stylé et ensuite j’ai découvert l’histoire mais également le genre, un Seinen, tout ce que j’aime. Je vous propose donc de découvrir mon avis sur les deux premiers tomes du manga Waltz.

Synopsis : 

L’homme est un loup pour l’homme et la seule issue pour les brebis égarées est : la mort.
« La Cigale », sous ce pseudonyme se cache un tueur à gages désabusé et impulsif. Dans les bas-fonds, la seule évocation de son nom fait trembler les plus endurcis des mafieux. Mais qui est vraiment cet assassin et quelles sont ses motivations ? Courage? Confrontation? Détermination? Laissez-vous emporter dans une valse ensanglantée pour le découvrir.

Mon avis :

On découvre dans le premier tome le personnage principal nommé “<sdgsd”‘, un mec rebelle, qui ne s’intègre plus du tout dans la société, il passe son temps à se battre et à tuer des gens, principalement pour le plaisir, sans aucun but dans la vie, sans but précis en tout cas. On comprends que c’est le cas depuis sa jeune enfance, il à toujours été rejeté parmi ses amis, et il s’exprimé uniquement par la violence. Il va faire la rencontre de “sfqsd”, un manager dans le domaine de la mort, le type de mec qui se fait de l’argent en tuant certaines personnes sans jamais avoir les mains sales, il découvre le potentiel de “dffqé” et veux absolument le recruter.

Dans un premier temps “zefz”‘ ne se laisse pas faire mais finit par accepter, après tout, tuer pour gagner de l’argent ça lui plait bien lui qui est fauché. Il lui offre d’abord un premier contrat, assez simple mais qui met ses défauts en avant, qsfszgfsz est trop brusque il fonce au lieu de réfléchir avant d’agir, ce qui bien souvent est mauvais. Il lui propose ensuite un second contrat bien plus important, tant au point de vue de la somme, qu’au point de vue de la difficulté, il doit tuer “le briseur de nuque”, une personne -vous l’aurez compris- qui tue ses ennemis en lui brisant la nuque, personne à réussit à lui résister. Mais au moment ou il le trouve enfin et ou il est prêt à le tuer une “bande” lui en empêche et veux tuer notre héros. Cette bande surnommé “tic-tac” à la particularité de donner une heure précise quand ils veulent tuer quelqu’un .. sympa !

Waltz_manga

WALTZ © 2010 Kotaro ISAKA, Megumi OSUGA/ SHOGAKUKAN

Pour le moment j’accroche bien à l’histoire, le scénario ne semble pas trop compliqué, ni trop chiant. Le dessin lui est vachement sympa, les principaux personnages sont bien réalisé, il y a quelque dessins meilleurs que d’autres, mais de manière générale j’accroche bien, il y a assez de détails pour comprendre, et quand il y a de la violence et du sang c’est assez bien retranscrit sur papier. J’ai donc hâte de découvrir la suite !

Chaque tomme est  disponible pour le prix de 6,65 € frais de port inclus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.