Critique ciné : World War Z, le film de zombie pour la famille

World-War-Z_Rome

Synopsis Allociné: Un jour comme les autres, Gerry Lane et sa famille se retrouvent coincés dans un embouteillage monstre sur leur trajet quotidien. Ancien enquêteur des Nations Unies, Lane comprend immédiatement que la situation est inhabituelle. Tandis que les hélicoptères de la police sillonnent le ciel et que les motards quadrillent les rues, la ville bascule dans le chaos…
Les gens s’en prennent violemment les uns aux autres et un virus mortel semble se propager. Les êtres les plus pacifiques deviennent de redoutables ennemis. Or, les origines du fléau demeurent inconnues et le nombre de personnes infectées s’accroît tous les jours de manière exponentielle : on parle désormais de pandémie. Lorsque des hordes d’humains contaminés écrasent les armées de la planète et renversent les gouvernements les uns après les autres, Lane n’a d’autre choix que de reprendre du service pour protéger sa famille : il s’engage alors dans une quête effrénée à travers le monde pour identifier l’origine de cette menace et trouver un moyen d’enrayer sa propagation…

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais personnellement je le trouve bien mauvais ce synopsis… Il laisse présager un film tout ce qu’il y a de plus classique dans le mauvais sens du terme. Mais ce World War Z l’est-il ? Tiré de l’excellent livre du même nom de Max Brooks, ce film de Marc Forster avec Brad Pitt en tête d’affiche a tout ce qu’il faut sur papier pour faire rêver tout fan de zombies qui se respecte ! Un virus, une pandémie de niveau mondial, des hordes d’infectés qui courent, bref de quoi faire flipper n’importe qui ayant jouer à Left 4 Dead ! Et ça part plutôt pas mal d’ailleurs. Sans véritable temps mort, le film enchaîne les situations typiques du genre (incompréhension de la situation par les protagonistes, fuite, cache, affrontements, recherche d’un remède, etc.) mais malheureusement de façon assez brouillonne et avec un traitement PG13 qui fait que le film ne fait jamais peur, n’est jamais gore et n’est même jamais réellement violent, les rares défonçages de crânes d’infectés s’effectuant hors champs. Malgré tout, on passe un bon moment une fois que l’on accepte cela et que l’on se décide d’arrêter de compter les moments bien WTF. Et croyez moi il y en a ! (Vous penserez à moi pendant la séquence de l’avion)

 Bande annonce :

J’ai eu la chance de voir le film dans la salle de cinéma du palace “Le Royal Monceau ” et je peux vous dire que le son là-bas est absolument dingue. Les graves et les basses du film font trembler les fauteuils et englobent réellement le spectateur. Là dessus, le film fait plutôt un excellent boulot. Idem au niveau de l’ambiance visuelle, c’est très propre et détaillé. Peut-être un peu trop pour un film de ce genre d’ailleurs. Par contre, comme dans 95 % des cas, la 3D est largement dispensable donc n’hésitez pas à aller le voir en 2D si vous en avez l’occasion.

Je n’en dirai pas beaucoup plus pour ne pas vous spoiler, mais sachez simplement que World War Z n’est pas un film de zombies comme on l’entend habituellement et qu’à partir du moment où on accepte cela, on passe vraiment un moment sympa en regardant Brad Pitt parcourir le globe avec son écharpe.

Ah oui encore une chose, si vous avez envie de boire un pepsi en sortant de la salle, c’est normal. Il n’y a pas de mauvais moment pour boire un pepsi.

Merci @Docwan pour cette critique.

Découvrez aussi   Les sorties jeux vidéo importantes du mois de juillet 2021
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

0 réponse

  1. L’histoire de base est vraiment digne d’une série bas de gamme … Et ne donne pas envie.

    Je ne suis pas trop trop fan des grosses productions surtout vu la scène de l’avion vue X fois lors des pub’ avant chaque film.

  2. Mouais.

    De toute façon question zombies, je trouve que Romero continue d’enterrer tout le monde et c’est le cas de le dire :p