septembre

22

Critique ciné : Le grand jour

Par Didjason

critique cine le grand jour

Après “Sur le chemin de l’école” dans lequel Pascal Plisson suit 4 enfants sur leur chemin d’école, bien différents de ceux que nous connaissons, “Le grand jour” suit à nouveau 4 enfants à la veille de l’épreuve qui va bouleverser leur vie.

4 enfants, 4 parcours, 4 histoires. Nidhi une jeune indienne se prépare à passer le concours du “Super 30” qui offre la possibilité à 30 jeunes indiens issus de familles pauvres d’intégrer une école préparatoire pour ensuite intégrer les plus grandes facultés du pays. Tom un jeune adulte ougandais prépare le concours de Ranger d’état et réaliser son rêve de protéger la faune de son pays. Deegii une jeune mongole d’à peine 11 ans prépare l’audition très sévère et sélecte d’entrée dans la plus grande école du pays. Albert un jeune cubain suit les traces de son père dans la boxe et tente de décrocher sa place pour intégrer à la prestigieuse école de boxe de La Havane.

critique cinema Le grand jour

Sans scripte ni scenario, Le grand jour et Pascal Plisson nous entraînent dans le quotidien de ces 4 jeunes et de leur famille. Des images prisent sur le vif, des moyens techniques minimalistes et comme seul décor la rue, les maisons des 4 jeunes et leurs écoles ou gymnases d’entrainement. Une belle leçon de vie de la part de chacun de ces jeunes pour qui l’échec n’est pas possible. Certaines familles ont mis toutes leurs économies pour permettre à leur enfant d’approcher de leur rêve, d’autres font preuve d’ouverture d’esprit en permettant à leur fille de s’émanciper et entreprendre des études dans un pays où la place de la femme est encore, pour beaucoup, à la maison.

Le grand jour avis film

Il aura fallu un temps d’adaptation à chacun des enfants pour se faire à la caméra, la considérer comme un simple spectateur et finalement l’oublier. Ils nous apparaissent alors tous à l’écran comme ils sont dans la vie de tous les jours avec leurs mots, leur parlé et leur simplicité.

Un film saisissant, touchant, et émouvant dans lequel on se prend d’affection pour chacun des enfants. Avec parfois plus de stress qu’eux-mêmes on espère qu’ils réussiront leur épreuve et pourront accomplir un rêve, leur rêve, celui de leur vie, là où seules leur motivation et leur envie de réussite pourront les aider. Un très beau film que je vous invite à aller voir dès le 23 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.