août

27

Critique ciné : En eaux troubles

Par GohanBlog

Résumé : Jonas Taylor est sans conteste le sauveteur-plongeur le plus doué. Mais lorsqu’au fin fond de l’océan Pacifique, une mission tourne mal et que des hommes perdent la vie, il s’éloigne alors de sa passion, de sa vie et se réfugie dans l’alcool. On lui reproche d’avoir tué ses hommes par peur et lâcheté, lui assure qu’un « monstre » énorme est présent dans les fonds marins et qu’il ne pouvait rien faire. Quelques années plus tard, une équipe de chercheur est attaqué à 11 000 mètres de profondeur par un requin gigantesque, dit « Mégalodon », espèce sensée être disparue de la Terre depuis longtemps…… Jonas Taylor va pouvoir réhabiliter sa réputation mais il devra risquer sa vie et affronter un prédateur effroyable.

Critique : Bien que la scène d’introduction frappe fort et qu’on se retrouve immédiatement plongé dans les méandres de l’océan, le démarrage du film est ensuite un peu lent. Il se passe un certain temps avant que l’on aperçoive enfin la « star » du film de 25 mètres de long et sa jolie mâchoire ! C’est rythmé, le film s’enchaîne et les rebondissements sont présents mais il faut bien avouer que la plupart sont prévisibles. C’est le problème des films catastrophes : ils sont trop répétitifs, les scénarios ne sont pas très recherchés, tout comme les dialogues ! Il sent ressent un manque cruel d’originalité.

Le scénario est convenu et sage : des acteurs physiquement au top (Jason Statham en tête), un flirt entre deux personnages malgré la situation (ben oui quand même) et surtout pas d’effusion d’hémoglobine ou de scènes violentes de déchiquetage qui ferait virer le film dans la catégorie film d’horreur. Pourtant, il faut reconnaître que « en eaux troubles » ne manque pas d’humour et que les moyens ne manquent pas. En plus, le réalisateur Jon Turteltaub a mis le paquet : le Mégalodon est réaliste, c’est spectaculaire et les effets spéciaux également.

L’intérêt du film réside aussi dans le fait que l’on ne passe pas deux heures immergés sous l’eau mais que l’on voit différents endroits. C’est sûrement ce qui nous sauve de l’ennui. Au final : c’est la fin de l’été et, honnêtement, on n’attend pas grand chose de ce genre de film. Donc ça le rend plutôt sympa et agréable à regarder. Ma note : 13/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.